Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Il y a parfois une différence entre ce que disent les médias et ce qui est réel, vous en saurez plus ici.

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 517
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35

Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Message non lu par picchou » jeu. 11 juil. 2019 11:13

Jusqu'à ce jour je mesurais de temps à autre le taux d'oxygène de l'atmosphère que je voyais diminuer un peu plus chaque année, mais je ne mettais jamais amusé à mesurer les polluants qui remplacent cette oxygène.

Quel ne fût pas ma surprise de constater le résultat !

Mais laissons parler les officiels à ce sujet :

https://sciencepost.fr/2019/05/co2-dans ... lhumanite/

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html

https://www.planetoscope.com/environnement/Pollution

Et encore il ne s'agit que du CO2 principalement, car bien sur il y a les VOC et les HCHO, pour ne citer qu'eux ...

Voici un petit résumé sur le CO2 (chiffre officiel) :

Taux normal : 370 à 400ppm (actuel)
Norme industrielle : 500ppm et 1500ppm pendant 10’ maximum
Malaise et difficulté à respirer (crise d’asthme, syndrome des bâtiments) : 1000ppm (1%)
Risque de mortalité : 4000ppm (4%)
Mortel après 10’ d’exposition à 10000ppm (10%), réanimation d’urgence à 10 minutes d’exposition

Taux actuels :
Avant 1988 : 350ppm maximum
Fin 2012 : 390ppm
2015 : 400ppm
2016 : 403ppm
2017 : 405ppm
2019 : Observatoire de Mauna Loa à Hawaii a enregistré 415ppm

Pour mémoire en 1910 le taux était de 300ppm

Bien sur il s'agit là de mesure de l'atmosphère où la pollution est quasi inexistante, les mêmes mesures dans les capitales du monde sont tenues secrètes ou minimisées, voir mesurées en altitude, mais pour les mesures au sol (où le citadin respire) à moins de les réaliser soi-même c'est censuré.
:mrgreen:
Modifié en dernier par picchou le jeu. 11 juil. 2019 22:34, modifié 1 fois.
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Avatar du membre
Géorad
Habitué
Habitué
Messages : 88
Enregistré le : dim. 11 juin 2017 14:34
Localisation : Brétilien

Re: Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Message non lu par Géorad » jeu. 11 juil. 2019 14:42

Bonjour,
Jusqu'à ce jour je mesurais de temps à autre le taux d'oxygène de l'atmosphère que je voyais diminuer un peu plus chaque année, mais je ne mettais jamais amusé à mesurer les polluants qui remplacent cette oxygène.
Merci Picchou, pour l’info ! Elle est intéressante, et inquiétante en même temps ?

Pour la mesure d’oxygène tu utilises un oxymètre je suppose… Mais pour les polluants ?
Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ces types d’appareils à utiliser, cela m’intéresse ?
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »
« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 517
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35

Re: Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Message non lu par picchou » sam. 13 juil. 2019 16:53

Oui Géorad, j'utilise cet appareil allemand : https://www.conrad.fr/p/oxymetre-greisi ... 100-121501
La sonde organique doit être remplacée tous les 5 ans.

Actuellement les mesures de pollution atmosphérique sont basées sur les taux de composants volatiles organiques qui regroupent plusieurs constituants, dont les solvants font partie, en général on mesure des valeurs de TVOC (soit tous les composants faisant partie de ce regroupement).

On mesure également les hydrocarbures comme le méthane par exemple se sont les HCHO (dont l'ozone fait partie et parfois les NOx).

On mesure également les particules fines en suspension comme les carbones et poussières diverses (amiante, métaux, etc.).

Toutes ces mesures sont exprimées en PPM ou en µg/m3.

Ces mesures (sauf pour le CO2 et les particules en suspension) doivent rester très inférieures au ppm (1 partie pour un million) .

Les mesures de poussière doivent rester inférieures à 2,5 ppm pour un air d'excellent qualité, on considère qu'à partir de 10 ppm, c'est pollué !
Bien entendu toutes les poussières n'ont pas les même effets néfastes sur la santé, mais il faut des appareils de mesures très sophistiqués pour les différencier, voir des analyses en laboratoire (très onéreuses).

La plupart des appareils de mesure portatif se contentent de mesurer un ensemble de poussières et d'afficher la densité en ppm.
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Avatar du membre
Géorad
Habitué
Habitué
Messages : 88
Enregistré le : dim. 11 juin 2017 14:34
Localisation : Brétilien

Re: Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Message non lu par Géorad » sam. 13 juil. 2019 23:42

Merci, Picchou, pour tes avis éclairés sur ce sujet :okayg:
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »
« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 517
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35

Re: Pollution atmosphérique au dioxyde de carbone

Message non lu par picchou » dim. 14 juil. 2019 10:57

Si mes connaissances accumulées au cours de ma vie peuvent être utiles à d'autres, c'est avec grand plaisir que je les communique, j'ai toujours eu une grande passion pour les sciences et apprendre est pour moi une "grande soif" jamais étanchée.

Je ne crois pas en la politique, ni aux officiels qui nous mentent sans vergogne, ni remord pour des raisons que je ne partage nullement (le fric entre autre et le pouvoir sur autrui, deux choses qui me répugne) ; mais j'aime savoir la vérité, alors j'effectue des mesures environnementales (champs magnétiques, électromagnétiques et électriques, qualité de l'air, rayonnements nucléaires, etc.).

La pollution au CO2(puisque c'est le thème de ce post) est une conséquence très grave de nos choix (politiques) de consommation irraisonnée non respectueuse du vivant et les effets sur la santé sont bien connus de nos jours.
En revanche, comme on nous ment en permanence, il fort intéressant d'effectuer ses propres mesures environnementales pour se faire une vrai opinion de la situation actuelle et d'essayer de se protéger, mais surtout d'informer honnêtement les autres, afin de prendre conscience que chacun doit y mettre du siens pour ralentir la destruction de notre environnement !

Le CO2 qui inquiète nos officiels à juste titre et leurs fait prendre des mesures contre l'automobile (vache laitière de notre pays) n'est pas vraiment le problème majeur de la pollution, mais ainsi on rassure le peuple de moutons et on fait encore un peu plus d'argent sur le dos du contribuable (déjà crevé d'impôts et de taxes diverses et variées).
Pour ce 14 juillet, fête nationale que nos présidents honorent par une présentation de notre force militaire avec des avions de chasse au-dessus de Paris et des tirs de feux d'artifices aux mille couleurs (réalisées grâce à des particules métalliques hautement toxiques), la pollution qui en découle dépasse tout entendement, sans compter les coûts exorbitants mis sur le compte du contribuable.

Quand ma maison a été survolé par un avion de chasse (probablement un rafale) en basse altitude, en moins de 30" j'ai enregistré une monté de 350ppm de CO2 qui est redescendu de 250ppm après plusieurs minutes et les 100ppm restant ont mis plusieurs heures à disparaître (dilué dans le reste de l'atmosphère) et après cela on va nous dire que la voiture est la responsable de tous nos maux ! ...
Après le tir du feux d'artifice annuelle dans mon village, le taux de particules toxiques est resté élevé pendant plus de 6 heures dans ma maison, malgré la filtration de l'air et sa régénération (en cas de pics officiel de pollution, la régénération complète dur moins de 4H00 et 2H30 en temps normal).

Pour les curieux, sachez que les substances utilisées pour les magnifiques feux d'artifice sont en général les suivant : Baryum, strontium, mercure (magnifique bleu), vanadium, sodium, potassium, zinc, etc. Bien sur les quantité sont pas énorme, mais tout de même, quand vous êtes bien en dessous avec le vent du bon coté ... respirez à plein poumons que la médecine augmente sa clientèle ! .... :twisted:

Maintenant vous saurez pourquoi les feux d'artifice ont des coûts élevés et que vos impôts locaux servent également à les payer, je ne peux vous dire de combien le taux de particules monte, car je ne vais plus sous un feux d'artifice depuis longtemps, je m'enferme chez moi avec un bon épurateur d'air.
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Répondre