À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Il y a parfois une différence entre ce que disent les médias et ce qui est réel, vous en saurez plus ici.

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
Marie.D
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 1107
Enregistré le : lun. 7 juil. 2014 08:11

À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Marie.D » jeu. 2 oct. 2014 09:39

Bonjour :hai:

Source : Le Contrarien
À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

C’est un point de vue assez surprenant et pourtant digne d’intérêt. Alors je le publie et le reprends à titre d’information pour le plus grand nombre.

Charles SANNAT



« J’ai regardé il y a peu l’intervention de Igor Ivanovitch Beloborodov, conseiller du directeur du RISI, l’Institut russe de recherches stratégiques. Une intervention consacrée à la démystification du mythe de la surpopulation de notre planète. Je me joins à la thèse selon laquelle ce « problème global » est quelque peu mal présenté et éclairé. Mais avant tout un peu d’histoire.

Il existe un point de vue selon lequel la population croît trop rapidement et épuisera toutes les ressources de la planète. En conséquence de quoi, il faut freiner cette croissance, on appellera cela « l’alarmisme démographique ». Certains sociologues considèrent que l’on peut qualifier d’alarmisme n’importe quel recueil de textes dénonçant une mauvaise situation démographique dans n’importe quelle région du monde, indépendamment du fait qu’il y ait menace de surpopulation ou, au contraire, une tendance à la dépopulation. Si l’on suit cette approche, il n’y a pas de différence entre d’une part le démographe français du XIXe Dumont, qui affirmait que du fait de ce que la France perd son rythme d’augmentation de la population, elle serait dépassée par la croissance démographique de l’Allemagne, et d’autre part le britannique Dennis L. Meadows, qui évoque le danger d’une augmentation incontrôlée de la population humaine.

L’un et l’autre relèvent de la frange « alarmiste ». Nous utiliserons le terme « alarmisme démographique » à l’égard de ces derniers points de vue, car selon nous, un large public et de nombreux spécialistes s’y associent.

Thomas Malthus est considéré comme le plus célèbre « démographe alarmiste », avec son ouvrage dénommé « de la loi de la population humaine ou énoncé des effets passés et présents de cette loi sur le bien-être de l’espèce humaine, accompagné de quelques recherches sur l’espoir d’en écarter ou d’en amoindrir les effets maléfiques {qu’il occasionne}».

C’est lui, Malthus, qui en 1798 émit cette thèse et la mit en débat, à savoir que la population croît trop rapidement en regard de ses possibilités de produire la nourriture en suffisance ; qu’en conséquence se multiplieront les catastrophes (épidémies, faim, guerres). Et que donc le seul moyen d’éviter ces catastrophes est de contrôler la croissance de population sur la planète. Ultérieurement ses idées furent reprises par Denis Meadows. En 1972, à la demande du Club de Rome, il tint la conférence « les limites de la croissance », où il énonça ce que l’on appelle les problèmes globaux (surpopulation, intensification de l’écart entre pays développés et émergents, soit le problème Nord-Sud, etc.). Notre conférencier certifiait que l’humanité consomme tant de ressources qu’il est impératif d’en limiter la consommation, et ceci en limitant la population humaine. Et de ce fait proposait aux gouvernements nationaux de mener une politique démographique, en vue de maintenir le niveau de population à un niveau donné, et de procéder à ce que l’on appelle un développement durable.

Ensuite Meadows publia le livre Limits to Growth: The 30-Year Update, dans lequel il affirme que l’humanité a déjà dépassé les limites de la croissance, et qu’il faut rapidement se limiter sous peine de consommer définitivement toutes les ressources.

Sur fond de ces exposés, livres et films, la société impose l’idée que les pays les plus pauvres étant hors de contrôle (il serait intéressant de définir qui doit les contrôler…), ils augmentent leur population et sous peu avaleront tous les bienfaits des pays développés ; pour cette raison il faut accepter le « concept du milliard-étalon » (thèse selon laquelle, pour faire bref, la Terre pourrait contenir confortablement un milliard d’individus.) Ceci en vue de préserver le niveau de consommation de ce ‘milliard-étalon’ (par lequel on sous-entend la population des pays développés).

Ici nous allons tenter de nous intéresser au problème de surpopulation, qui nous semble exagéré comme évoqué en début d’article. Le fait est que selon les calculs de l’ONU, organisation vous l’admettrez, respectable, le coefficient global moyen de natalité est de 2.4 ; c’est à dire que chaque femme, en moyenne dans le monde, dans sa génération, ne mettra au monde que maximum 2.4 enfant. Bien sûr lorsque nous précisons ‘dans sa génération’, nous émettons une hypothèse, car nul ne peut garantir que dans une génération quelconque ne croîtra ou ne s’effondrera brusquement la natalité (que ce soit le fait d’une catastrophe ou d’une brutale amélioration des conditions de vie).

Nous avons donc un coefficient établi sur base de taux moyen de naissance de la génération précédente, et sur base de statistiques reçues de la situation actuelle, on projette la natalité des générations à venir.

Et voilà, sur notre planète Terre, sur les 50 dernières années, le taux de natalité a été divisé par deux (soit de 4 à 2.36, à peu près le taux de remplacement générationnel), que l’on joint avec la transition démographique globale (diminution des taux de natalité et de mortalité). Si cette tendance à la diminution du taux de natalité devait se poursuivre, alors nous aurions une dépopulation plutôt qu’une surpopulation.

Pour ce qui est de ‘milliard-étalon’ : lui (c’est-à-dire la population des pays développés) consomme une grande partie des ressources minérales (non renouvelables, ou difficilement renouvelables). Voici ce qu’écrit à ce sujet Sergei Ivanov, du département économique et social au secrétariat de l’ONU : Les liens entre écologie et démographie furent particulièrement évoqués dans les années 1970-1990 dans la presse de Grande-Bretagne, USA et France. Des pays où la problématique globale de l’écologie est particulièrement populaire, à un moment où la natalité est relativement élevée. Le souhait de réduire la natalité dans les pays émergents du Sud provient de la représentation d’une croissance rapide de la natalité comme élément majeur d’une pression croissante sur les structures globales de l’écologie. C’est pourquoi ces articles mettent en évidence les effets écologiques positifs d’une natalité réduite, et ces textes orientés sur les pays développés. Dans le paradigme des droits égaux, il est difficile de concilier des appels à la réduction au Sud, à l’augmentation au Nord. C’est encore plus compliqué si l’on se réfère au paradigme de l’équilibre global, parce que la croissance de population au Nord à un lourd coût écologique en regard d’une semblable croissance au Sud.

De ce fait, nous n’avons pas un problème de croissance, mais bien un problème d’épuisement des ressources si l’on conserve l’actuel niveau de consommation, d’épuisement parfaitement plausible car le « milliard-étalon » s’en accommode. Et les populations des pays pauvres (dont ceux dont la natalité et la mortalité sont élevées) ne consomment que fort peu de ressources minérales (et de ce fait n’augmentent pas la pression écologique)

En d’autres termes, les propositions de diminuer la pression écologique sur la planète, dont celle de diminuer la population, n’ont pas pour but de réduire cette pression, mais de réduire la croissance économique des pays émergents (par exemple en imposant aux pays africains le protocole de Kyoto).

À notre avis, le problème est dans le modèle de la société de consommation, et de ce que l’on appelle « la culture de consommation ». Si le reste de population, les 6 milliards, consommera autant que le septième ‘milliard-étalon’ (en moyenne par personne), alors oui, la planète ne s’en sortira pas. Peut-être bien que la lutte écologique ne passe pas par la réduction de consommation des 6 milliards, mais par la limitation de la consommation du septième milliard ?

Gennady Barsoukov, RVS. »
:)
" Ce qui ne se vend pas, ne se fabrique pas ! " (Voltige)

Avatar du membre
marabout
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 526
Enregistré le : mar. 22 oct. 2013 22:15
Localisation : terre,systeme solaire

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par marabout » jeu. 2 oct. 2014 18:47

:clap:
un problème certain va changer la donne,dans l’occupation des terres..émergées

d'un point de vue,très lointain,une 50 taine d'année,environ
il faut s'attendre à une explosion des réfugiés climatiques.. :sweat:
très vite dans certaines parties du monde,déjà le fait se passe déjà de nos jours
de façon clairsemé
à terme se sont des milliers de gens qui seront concernés :@
à ce moment le problème de la surpopulation s'ajoutera,à celui des terres étant immergées et pour les autres, visant à le devenir
et sans parler du problème d'eau potable à court et moyen terme
IL N'Y A PAS DE PRÉSENT.IL N'Y A QUE L'AVENIR IMMÉDIAT ET LE PASSE RÉCENT (Carlin.g)

Avatar du membre
Marie.D
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 1107
Enregistré le : lun. 7 juil. 2014 08:11

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Marie.D » jeu. 2 oct. 2014 21:16

J'ai trouvé ceci : La surpopulation mondiale est un faux problème

" Ce qui ne se vend pas, ne se fabrique pas ! " (Voltige)

Avatar du membre
Marie.D
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 1107
Enregistré le : lun. 7 juil. 2014 08:11

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Marie.D » ven. 3 oct. 2014 09:48

Bonjour :hai:

Je reviens sur ce topic pour vous proposer ce lien : Projet de réduction massive de la population mondiale avec cette vidéo :



:)
" Ce qui ne se vend pas, ne se fabrique pas ! " (Voltige)

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2159
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Biquette » ven. 3 oct. 2014 16:09

Bonjour Marie,

Le problème est que, lorsque j'en parle autour de moi, je ne rencontre que des gens qui me disent: oui, c'est vrai, nous sommes trop nombreux. Les gens sont endoctrinés !

J'ai bien le gars qui présente la 1ère vidéo que tu mets. Il présentait il y a longtemps le Dessous des Cartes, sur je ne sais plus quelle chaine de télé (du temps où je la regardais). Il est très sérieux, et très clair.

Il faut rajouter à ses arguments contre l'idée de surpopulation, celui que je lisais il y a bien longtemps dans un livre de René Dumont (il me semble): Il faut des milliers de litres d'eau et des hectares pour élever une vache (en ce temps-là, elles étaient dans les champs), laquelle va nourrir une poignée d'humains. Alors que la même eau et les mêmes champs, en produisant des céréales, pourraient nourrir des centaines de personnes. Cela m'a paru évident !

Il y a aussi le problème de la pollution des champs qui tue la terre alors qu'une terre vivante (bio ou mieux permaculture) est très productive et bien plus saine.

Il y a encore le gaspillage de l'eau: arrosage des déserts, des golfes, et plus petitement, des piscines, des bains, des jeux aquatiques, des fuites d'eau dans les communes (qui ont abandonné la gestion à des grands groupes), et même nos toilettes à eau potable... :fubar:

Mais encore faut-il une volonté, une attention à l'autre !
Quand je vois un voisin arroser la route alors qu'il y a, de part le monde, des femmes et des enfants qui font des kilomètres pour aller chercher de l'eau potable (et encore !), ça me révolte ! :mrgreen:

Avatar du membre
Mehdi
Habitué
Habitué
Messages : 108
Enregistré le : mer. 13 août 2014 11:54

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Mehdi » sam. 11 oct. 2014 20:56

Il faut des milliers de litres d'eau et des hectares pour élever une vache (en ce temps-là, elles étaient dans les champs), laquelle va nourrir une poignée d'humains. Alors que la même eau et les mêmes champs, en produisant des céréales, pourraient nourrir des centaines de personnes.
Sauf que la vache pisse et chie ^^ contrairement au blé =)

montechristo
Nouveau
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : ven. 3 oct. 2014 08:39

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par montechristo » dim. 12 oct. 2014 07:11

encore des questionnement sur des bases plus qu'incertaines et surtout parfaitement illogiques hors d'un point de vue d'equilibre de la vie sur la terre
prenons le cas des gentils petits lapins sur un terrain sans predateur ils vont pulluler ensuite la nourriture va manquer et ils vont souffrir puis un grand nombre vont mourir de faim le temps que les plantes puissent repousser
ceci tenant compte du fait que certaines des especes vegetales indispensables auront probablement totalement disparu de ce biotope la generation survivante de lapin aura donc d'autre carences au vue de la rarefaction de la varieté vegetale

pour les humanoides omnivores c'est exactement la meme chose et les theories sur le vegetalisme oublient de mentionner que c'est la variete de l'alimentation qui a permis de structurer autant son aspect que son intelligence
tout comme l'emergence d'une conscience ethique propre aux especes evoluées

aimeriez vous etre privé de cafe ou de chocolat ?
prenons le cafe je n'ai trouvé qu'une seule plante poussant sous nos latitudes d'un gout tres approchant et des memes effets et qui n'est pas la chicorée etc ...

avis au amateur pour le cacao pas encore ! donc qui peut m'aider ?

dans ce cas et uniquement dans ce cas je lui communiquerai le nom de cette plante et la partie utilisée de mon café vegetal naturel poussant ( encore) sous nos latitudes ...c'est aussi cela l'echange ?



peut etre que la plupart vont se contenter de bouillie de céreales assaisonnée d'algues avec de la purée de ver de terre ?
miam miam
dans ce cas la autant se faire termite ( c'est pas trop mauvais grillé ) tout comme les larves de coleoptere du bois aussi a condition de garder du bois assez longtemps dans des conditions optimales , differente de celle des champignon ... un bel avenir culinaire se profile a 'horizon de la grande connerie humanoide !

Ceci dit si on veut continuer de meconnaitre le fonctionnement du monde vivant vis a vis des sols et de l'equilibre des elements inorganiques qui font la fortune de l'industrie des engrais des pesticides et des semences et puis ensuite l'industrie lucrative de la maladie suite de celle de l'armement ...
( dont les "survivalistes" sont des tres bons clients il semble mais sans inventer la poudre a bobo )

une cereale par exemple de l'orge consomme une certaine quantité de potassium et produire selon les travaux d'un grand nombre de phytophysiologistes cités par les travaux de Kevran
http://jeuf.free.fr/transmut.htm
une certaine quantité d'autres elements comme le calcium tandis que d'autres creatures notamment animales vont faire rigoureusement l'inverse et ainsi va se poursuivre un equilibre ne fonctionnant que dans un respect des proportions entre les populations vegetales , animales , fongiques microbienne qui fait egalement appel a l'equibre a la fois atmospherique et du sol des elements ...et pas seulement ceux que ces chercheurs meconnus deliberement ont relatés des autre choses bien plus subtiles tout aussi indispensable selon l'adage "tout ce qui est en haut ..."

c'est cette meconnaissance qui est la cause de l'echec parfaitement previsible de ce genre d'initiatives des parasités du bulbe comme celle la
http://apocalypse2012-fin-du-monde.blog ... arche.html

tout autre essai de survivalisme de "pyramide inversée" ou dans des sortes d'aquarium/terrarium geants tout comme les fumeux projets de stations spaciales en orbites , sur la lune ou ailleurs :
en quelques generation les experience montrent que les especes hebergées souillent leur milieu fermé , ou preleve trop d'elements rompant l'equilbre , donc s'etiolent et deperissent en peu de generation pour les animaux au pire ils perdent la santé physique et mentale encore plus rapidement , les humains "craquent " en quelques mois ...

ils veulent survivre sous terre comme ceux dont parlent cette vision du futur
http://www.youtube.com/watch?v=PAU7X5K9yx0
ou en pdf
http://beq.ebooksgratuits.com/classique ... _temps.pdf

peut etre qu'il faudrai commencer par etudier et surtout avoir une toute autre attitude et je m'adresse a ceux ou celles qui esperent faire du survivalisme "sain" pour eux memes qui est une bonne alternative si elle ne debouche pas sur le confinement . Et bien sur à condition de disposer des bonnes informations et aussi d'une philosophie eclectique et mediter sur la premiere chose indispensable au maintien de la vie , de sa definition et de sa propre place en tant que creature libre ou bien souterraine

en etudiant des travaux comme ceux la :
http://www.arsitra.org/yacs/files/artic ... smique.pdf

et en envisageant en tant que creature cosmique conscience quel est sa place au sein meme de la vie ou meme de tout ce qui existe en tant que monde vivant :
http://www.arsitra.org/yacs/files/artic ... cience.pdf
d'autre part l'introduction a toute sorte de recherches debouchant sur des applications pratiques au confins de la matiere et du monde spirituel qui tente d'infirmer ce point de vue cosmique :

la survie de cette espece predatrice et suicidaire dans son etat actuel ne presente pas un interet plus grand que n'importe quelle societé d'insecte l'etendue de sa population le seul interet est pour ses predateurs d'energie selon certains
http://pointdereference.free.fr/m/www.e ... WSNAGU.HTM

quelques moyens pour "les" agacer
http://www.loohan.com/coilinfo.htm

et ici aussi sans gener qui que soit "sauf" un tres grand nombre de categories qui font que ce forum existe et qui finiront par deboucher sur un conflit des uns et des autres et ces categories finiront bien par se detruire elles memes
et helas on ne peut plus rien pour eux mais qu'ils laissent le tres tres peu qui resterons ... pour survivre et encore a condition de pas recommencer y compris dans des groupes ou certains tente des reconstruire toujours les memes shemas a peine different du mainstream et pire encoreque croient meriter ceux qui ont le plus pourri la vie des autres : dominants dominés , parasites ,independant ( et pas seulement dans l'arche du nord ) quand je lit les propos sur certain forum de survie ou alter-de-mes......ou meme lors de rencontre dans la vie réelle de ces bobos-bios


http://www.electroculturevandoorne.com/

Avatar du membre
Mehdi
Habitué
Habitué
Messages : 108
Enregistré le : mer. 13 août 2014 11:54

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Mehdi » dim. 12 oct. 2014 13:31

dans ce cas et uniquement dans ce cas je lui communiquerai le nom de cette plante et la partie utilisée de mon café vegetal naturel poussant ( encore) sous nos latitudes ...c'est aussi cela l'echange ?
Etrange sens du partage ^^
Les accrocs au café et même ceux qui prennent plaisir à boire son petit café le matin peuvent avec simplement de l'orge et des racines de pissenlit, confectionner leur propre café! Et il paraît que c'est excellent!

Rien de plus simple, des pissenlits, ce n'est pas ce qui manque dans la nature (choisissez de grosses racines), pour l'orge, soit vous en faites la culture, soit vous allez chez un magasin Bio.

Vous mettez vos grains d'orge à torréfier dans un plat allant au four, puis vos racines de pissenlit soigneusement nettoyées et pelées, dans un autre plat allant au four , faites les griller à 180degrés, il faut qu'ils soient torréfiés comme les graines de café, retirez du four, coupez les racines en rondelles de 3 à 4 cm et avec un moulin à café, moulinez le tout ensemble. Vous voila avec du café que vous doserez selon vos goûts!
En ce qui concerne le substitut au cacao, certains parlent de Caroube.
http://www.energie-sante.net/as/?p=459

montechristo
Nouveau
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : ven. 3 oct. 2014 08:39

Re: À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par montechristo » dim. 12 oct. 2014 19:31

Merci :D je connaissais ces recettes de l'almanach vermot mais ces preparations ne sont qu'un vague substitut sans cafeine dont un isomère est contenu par la plante en question ,ceci au bout de beaucoup d'années
puisque j'ai commencé ces etudes il a 41 cycles avec bien d'autres domaines et ceci sans autre aide que celles des etincelles dans la nuit ou la rosée dans le petit matin et puis de tester par soi meme et sur soi meme ...

il y a quelques années j'ai donné la recette d'une plante medicinale absolument sans danger "normalement" contre ses troubles articulaires ceci a une dame de la ville (hargagophytum ) qui pouvais aller l'acheter a la pharmacie du coin
deux jour apres elle m'a accusé de l'aggravation de ses maux en oubliant de preciser qu'elle avait bu deux litres de biere et une demi bouteille de sky c'etais son habitude ...un tel traitement ne pouvais pas etre melangé et malgre tout ca est vite passé heureusement sauf ce qui etais causé par les exces

deja pendant mon adolescence vers l'age de 15ans un "copain" musicien m'avais demandé de lui trouver une certaine plante que cite "castaneda"
et qui me servait a preparer l'ongent populeen donc en baume à usage externe je lui ai enjoint d'etre tres prudent , et evidemment il en a avalé !!! avec aussi pas mal de bieres et sans tenir compte de la quantité deja a deconseiller en usage interne , resultat l'hopital et un lavage d'estomac en plus il voulais me faire payer la note ...


une autre anecdote plus recente une jeune femme fille de cultivateur m'a demandé une recette pour ses cheveux blonds , alors je lui ai indiqué en lui montrant ! grossiere erreur de ma part :doh: une plante assez connue mais en voie de rarefaction depuis l'engouement pour ces recettes sur des tas de site ou de magazines feminins , la plupart heureusement confondent les unes avec les autres et ne saurai pas reconnaitre un vrai "dent de lion" des autres especes proches si on ne leur montre pas ...
ensuite avec ses amies elles ont donc tellement pillé et arraché toutes les racines de ces jolies fleurs qu'il n'y en a quasiment plus dans la commune et je me demande meme si elle a su en faire un traitement approprié selon les regles de l'art alors quelque part je prefere ces jolies fleurs sauvages a leurs tignasses avec leur revenus et leur hectares elles peuvent donc se payer des produits bien nocifs ou non puisqu'elles ne respectent rien

et j'en ai bien d'autres dans ma besace .

maintenant des qu'il s'agit de plantes sauvages il me semble devoir m'assurer des intentions et de la mentalité de ceux a qui je peut confier ces choses peu connues voires totalement oubliée , comme toute science ou art il faut beaucoup d'années pour faire ses pas comme sur les chemins de chevreuils

pour le cacao je connaissais aussi cette recette de caroube qui du reste ne pousse pas facilement par ici et reste loin du cacao alors peut etre que je finirai par trouver par moi même encore que ce soit pas ma tasse de thé


et merci aussi car j'ai la reponse a une autre question contenue dans la premiere et qui n'etais en aucun cas ni le cacao ni le café !

on en revient au probleme de surpopulation precisement , c'est une question d'attitude :roll: sinon quelques personnes de bonne volonté :x pourraient :cry: meme transformer un desert en jardin nature mixte avec des methodes simples et de la patience a condition qu'on soit dans la disposition appropriée

En fait le desert lui meme et les zones inhabitées et en friches n'ont rien de deplaisantes en soi surtout quand on connait la vie dans la pavillonite ou meme a la cambrousse de partout , les tondeuses , les clebarts et les chasseurs qui courrent apres les renards "nuisibles" comme celui qui a dormi avec ses petits tout l'hiver derriere le mur de la piece ou je dort moi meme

si je decide de laisser des chenilles de vanessa sur les orties que je recolte aussi :) j'ai mes raisons et on va m'insulter pour les orties et pour les chenilles de vanessa :swear: ... idem pour les fourmillieres idem le trou de mur de ma maison restant ouvert parceque niche tous les deux ans des hulottes , idem dans les parties inhabitées ou les araignée ne me derangent pas du tout et meme je peut me reveiller avec une sur le nez :mrgreen:
et ca fait monter sur une chaise certaines personnes :clap: :clap: et si je prefere la nature c'est mon vecu sauf si l'homme fait un veritable effort de RECONVERSION :fubar: , sinon je prefere meme conserver sans contester leur place ces etres vivants dont un dizieme de mg peuvent tuer dans la minute que de me poser la question de combien d'habitants pourrai y vivre paisiblement et durablement sinon avec la cohabitation pacifique avec TOUTES LES FORMES DE VIE

et avec les z'umains evidemment mais est ce meme possible ?



Je crois sincerement que "oui" mais PAS avec la mentalité que je constate et qu'on peut verifier tous les jours en particulier chez les "causeurs " , je crois bien plus etre fidele a l'attitude de la dame de mon enfance qui m'a appris certaines plantes deja et on disait "justement" :cry: que c'etais une mauvaise personne dans sa petite maisonnette toute seule et pourtant elle vivais simplement et se retrouvais avec d'autre comme elle au lavoir avec de la cendre et un pain de savon de marseille .

pour des personnes comme elles OUI leur faire du savon du cafe oui ! meme BIEN d'autres choses tout ce qu'ils /elles ont besoin REEL et je me dit qu'elle aurai ete si contente que je lui transmette a mon tour ce que j'ai appris maintenant et elle je sais qu'elle n'aurai pas arracher toute les fleurs sauvages meme pour ses lapins et n'aurai pas blablaté a gauche a et droite , meme 10 milliards de toutes les ethnies elles ne se poseraient meme pas la question !

l'attitude qui permettrai de ne plus s'interroger sur la "surpopulation" supposerai pour tous de la necessité absolue de ne pas demander de posseder une piscine privé un 4x4 et meme son Ipad, son bip bip ...et surtout sa suffisance car tout ca il peut aller se les acheter et finir avec donc le vaccin le pucage obligatoire ... on va pas le forcer a renoncer a ses privileges donc a ses risques et perils et NO FUTURE pour ses descendants en eprouvette .
donc est ce raisonnable de les faire durer sur ce monde avec leur 4x4 leur bibinne, leur trois feuilles et comme ca pour les 7 milliards ... :wasntme: ?

et je suis contre toute forme d'eugenisme car c'est les salopards en 4x4 qui estiment avoir le "droit" le merite de "survivre" en supprimant les autres et je crois que la nature comme mon ame est en train de se revolter contre eux tous de meme contre ceux qui meme a la base souhaitent en fait exactement le meme mode de vie pour eux et a leur place de profiteurs ou meme un derivé illusoire de cette vie facile qu'ils n'ont rien fait pour meriter par leur propre travail .

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2159
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

À propos du mythe de la surpopulation de la Terre

Message non lu par Biquette » lun. 13 oct. 2014 16:49

Montechristo, je te retrouve avec plaisir ici. je suis tes commentaires sur le blog car ce que tu dis est très intéressant. Mais.. (eh oui), je te demande, si tu le peux, de mettre plus de ponctuation dans tes réponses. Ainsi il sera plus facile de te suivre. ;)

Pour reprendre quelques points:
- à propos des animaux qui se multiplient, je précise -et nous le savons tous ici -, que l'être humain a détruit l'équilibre de la nature. De ce fait, Il faut maintenant la rétablir en arrêtant nos c... ! Remettons les prédateurs naturels et les proies seront moins nombreuses. Les prédateurs étant souvent elles-mêmes des proies.
- ici, on donne à manger aux sangliers. Résultat: ils se multiplient devant la facilité alimentaire, détruisent les cultures et il faut les massacrer. On en trouve même dans le village la nuit ! De plus, ils ont été croisés avec des cochons !

Tu parles de végétalisme, moi de végétarisme, ce qui, tu le sais, est différent. Il faut savoir que la viande est un excitant, elle rend agressif, elle est bourrée de toxines, celle du stress des animaux conduits à l'abattoir. Et je ne parle pas des taureaux que l'on mange après les avoir torturés dans l'arène ! Alors que la viande ait participé au développement de l'intelligence humaine, j'en doute ...
Les végétariens sont en bien meilleure santé, du moins s'ils surveillent leur alimentation pour éviter les carences en vitamine B12.

On peut toujours élever des poules (dans un vrai poulailler de jardin) pour avoir des oeufs. et peut-être des chèvres qui débroussaillent ? A étudier...

Pourquoi de la bouillie de céréales ? Il y a de très bonnes recettes végétariennes ! :D
Perso, je n'ai pas essayé les insectes :?: De la conn.. ? Il y a des traditions culinaires en ce sens. Elles sont respectables. Ce n'est pas la nôtre , c'est sûr. Mais en économie de guerre... :(

Le café ou le chocolat: je ne vois pas là le problème. Il n'est pas question de ne plus cultiver du tout. De plus, il y a privation si on a connu et que le produit disparait. Pas si on ne le connait pas.
A propos, tu as essayé le café de glands ? Je n'en bois pas donc je ne peux pas te dire...

[col]"la survie de cette espèce prédatrice et suicidaire dans son état actuel ne présente pas un intérêt plus grand que n'importe quelle société d'insecte l’étendue de sa population le seul intérêt est pour ses prédateurs d’énergie selon certains ":[/col] là, je suis bien d'accord !

Je lis que par la suite, tu démolis allègrement le survivalisme. Je serais intéressée par ton avis positif sur la question: quelle survie vois-tu, en attendant que le nouveau monde se mette en place (avec ou sans nous) ? Te prépares-tu à ce qui va suivre ? Penses-tu que cela est inutile ?... :hai:

Répondre