le solitaire être sois malgrés tout

Tout ce qui concerne le monde du médical, il y a beaucoup à dire, nous allons le dire!

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
bidouille

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par bidouille » jeu. 12 juil. 2018 23:13

je continue le débat , voici une nouvelle sources , à prendre pour ce qu'elle est ; l'article au complet est sur le lien joint.

]Les découvertes

Si nos stéréotypes à propos des personnes qui aiment être seules étaient vrais, nous devrions alors trouver qu'il s'agit de personnes neurotiques et fermées d'esprit. Pourtant, c'est l'opposé qui est vrai : les personnes qui aiment passer du temps seules, et qui n'ont pas peur du célibat, n'ont pas tendance à être neurotiques. Ce ne sont pas des personnes tendues, maussades ou qui s'inquiètent.

Les personnes qui aiment passer du temps seule et celles qui n'ont pas peur du célibat sont aussi plus ouvertes d'esprit que les autres, sont plus dans l'agréabilité que celles qui ont peur du célibat (celles qui aiment passer du temps seules ne sont pas plus ou moins dans l'agréabilité que les autres), mais aussi plus dans la conscienciosité que celles qui en ont peur (les résultats ne sont pas marquant pour les gens qui aiment passer du temps seul).

Une question que l'on peut se poser à propos des célibataires, c'est s'ils sont ou non introvertis. L'étude la plus pertinente suggère que c'est probablement le cas. Mais des études sur des personnes célibataires incluent généralement toutes les personnes célibataires, qu'elles veuillent l'être ou non. Les études dont nous parlons portent sur les personnes qui n'ont pas peur du célibat comme de celles qui aiment passer du temps seules.


Les individus qui n'avaient pas peur du célibat étaient plus extravertis que ceux qui en avaient peur. Cette découverte s'accorde avec celles qui montrent que les célibataires ont, en moyenne, plus d'amis que les couples mariés, et maintiennent plus leurs relations avec leurs amis, voisins, proches et familles. Mais, encore une fois, les recherches sur les liens sociaux incluent tous les célibataires, pas uniquement ceux qui ont peur du célibat.

Ceux qui aiment passer du temps seul ne sont pas plus ou moins extravertis que ceux qui n'aiment pas cela, mais ils ont obtenu un score de sociabilité plus bas. Les deux échelles (extraversion et sociabilité) mesurent des choses similaires, il est donc curieux qu'elles n'aient pas abouti à des découvertes plus consistantes.

Il semble également que les personnes qui n'ont pas peur du célibat ne sont pas hypersensibles face au rejet et ne sont pas blessées facilement. Lorsqu'elles sont en relation de couple, leur propre estime de soi ne dépend pas de la manière dont la relation évolue, elles n'ont pas un fort besoin d'appartenance et ont moins tendance à se sentir seules ou déprimées.

Ajoutez à cela leur ouverture, agréabilité, extraversion et un bas niveau de neuroticisme, et les personnes qui n'ont pas peur du célibat vous sembleront tout d'un coup très courageuses. Et pourtant, ceux qui aiment le célibat ou le choisissent volontairement sont souvent mal vues des autres, qui les prennent pour des prédateurs, des gens bizarres, ou les jugent plus facilement que ceux qui choisissent la vie de couple. Heureusement, nous en voyons de plus en plus au quotidien, on peut donc espérer que cela change.


Je pense qu'on peut être misanthrope et devenir solitaire , perso vue ce que je pense du genre humain j'en suis pas loin ,être solitaire m'apporte bcp c'est non subis , je peut être moi à l’Anvers du groupe qui comprime l'individu, le réduit et qui reste soumis aux codes social de celui ci à ces conventions , perte d'indépendance de pensées de liberté tout cour lol :wait: , bref on n'est autonome et fort ! , confiance en sois est de mise.

https://www.psychologue.net/articles/qu ... tre-seules

https://fr.wikipedia.org/wiki/Misanthropie

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 691
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par Agnelette » jeu. 12 juil. 2018 23:39

Article très intéressant, Bidouille, merci.
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
bidouille

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par bidouille » ven. 13 juil. 2018 10:48

de rien agnelette :*

en fais j'ia lue un article ou la recherche corrobore le fais que les solitaire n'éprouve pas un grand plaisir à la socialistation; des imageries cérébrales dénote que certaines zone du cerveaux sont bcp moins activé (cortex prés frontal je crois , a voir ?),notamment le système de récompense qui octroie la notion de plaisir .

Perso m'étant libéré d'une bonne strate du conditionnement, m'étant autorisé à être moi, depuis tjrs c'est ma nature , je suis moi, solitaire ,j'ia donc le syndrôme d'asperger (c'est une différence pas une maladie hein),je n'éprouve pas grand bénéfice à la sociabilisation de groupe, tjrs j'ia été le vilain petit canard celui qui est bizarre le à côté , pas grave . Les gens TDAH aussi en exemple ont le système de récompense prés frontal moins performant, la dopamine est impacté d'aprés des chercheurs, le plaisir est partiellement abolie voir totalement .

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 691
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par Agnelette » ven. 13 juil. 2018 11:51

Bonjour Tous,
bidouille a écrit :
ven. 13 juil. 2018 10:48
les solitaire n'éprouve pas un grand plaisir à la socialistation; des imageries cérébrales dénote que certaines zone du cerveaux sont bcp moins activé notamment le système de récompense qui octroie la notion de plaisir . je suis moi, solitaire
,

Je ne pense pas que la majorité des gens soit de nature si "sociable" que cela, ou aimant vraiment la compagnie des autres, et y prennent du plaisir. La preuve, les absents ont toujours tort, et une fois le dos tourné, les autres cassent du sucre sur le dos de celui qui ne peut plus se défendre.... ;) c'est souvent ainsi... hélas. :wasntme:

Mais paradoxalement, la majorité des gens ont besoin d'apartenir à quelque chose, à un groupe, un mouvement, une religion, etc... bref c'est parce bien souvent, ils ont simplement peur de se trouver face à eux-mêmes, et ce face-à-face les effraie... Cela prouve l'estime qu'ils ont d'eux-mêmes : ils vivent uniquement au travers du regard de l'autre. Mais qui est l'autre, pour lui laisser le soin de décider de notre propre valeur... si on est estimable, si on est ou pas, aimable....

Donc pour combler ce vide intérieur, pour satisfaire à leur besoin de reconnaissance, voire cette quête de flatterie qui les rassure :fubar: ils préfèrent opter pour un attelage bancale et disparate, de se créer des cercles de "fausses" amitiés, vivre dans la superficialité, s'étourdir de multiples façons, plutôt que d'affronter leur solitude, se retrouver seul (ce qui est pourtant merveilleux pour puiser au fond de soi, mille richesses, faire sa propre introspection, ce qui est impossible quand on se disperse tous azimuts...)

Il y a sacrée une nuance entre la solitude (c'est un état que l'on subit) et être solitaire (qui est un choix de vie).
bidouille a écrit :
ven. 13 juil. 2018 10:48
j'ia donc le syndrôme d'asperger (c'est une différence pas une maladie hein),je n'éprouve pas grand bénéfice à la sociabilisation de groupe, tjrs j'ia été le vilain petit canard celui qui est bizarre le à côté , pas grave . Les gens TDAH aussi en exemple ont le système de récompense prés frontal moins performant, la dopamine est impacté d'aprés des chercheurs, le plaisir est partiellement abolie voir totalement .
Entre enfants aussi, lorsque l'on appartient pas à la norme du groupe, aux yeux des autres celui qui est "différent" devient le méchant, le vilain petit canard et au lieu de tout faire au contraire pour l'aider à sl'intégrer au groupe, les autres lâchement en groupe le harcèle... Et les enfants entre-eux ne se font pas de cadeaux... en groupe ils peuvent être très cruels et les méchants, ce sont bien eux, les vilains petits canards persécuteurs, ce sont eux... pas la victime qu'ils harcèlent.

De tels agissements sont préjudiciables aussi, et dans les écoles, le personnel enseignant devrait être très vigilant car Il est évident pour un enfant qui aura été harcelé déjà dans sa petite enfance, que de tels comportements voire rejets, aura une influence sur sa construction d'adulte, impacter son relationnel socialement parlant, plus tard, et découvrir le "monde merveilleux des adultes"...

Ce n'est pas indiscret, mais comme tu l'évoques : as-tu été diagnostiqué Asperger d'un point de vue médical ? à l'époque où tu étais enfant ou déjà adulte ?

Auparavant, il n'y avait pas trop d'informations sur ce sujet, aucun test. Beaucoup d'adultes ont compris seulement parvenus à l'âge adulte , les raisons, en société, de leur comportement "hors normes" (en dehors des normes du groupe). J'ai vu pas mal d'émission / reportages à ce sujet, et cela n'a rien à voir avec une maladie psychiatrique, et médicalement, on a fait trop longtemps à tort, cette association...
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
bidouille

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par bidouille » ven. 13 juil. 2018 13:24

bonjour a toi ;)

intéressant et ce que tu évoques la corrobore ma pensées
Mais paradoxalement, la majorité des gens ont besoin d'apartenir à quelque chose, à un groupe, un mouvement, une religion, etc... bref c'est parce bien souvent, ils ont simplement peur de se trouver face à eux-mêmes, et ce face-à-face les effraie... Cela prouve l'estime qu'ils ont d'eux-mêmes : ils vivent uniquement au travers du regard de l'autre. Mais qui est l'autre, pour lui laisser le soin de décider de notre propre valeur... si on est estimable, si on est ou pas, aimable....
Mon bénéfice c'est la quintessence de nombreuses années d'introspections interne ,c'est du développement personnelle , l'émotion dominante la peur oui effectivement pour pas changer, nos contemporains fuient la vérité d'eux même , peur de ce voir réellement en face en étant seul , vivre a tout pris avec quelqu'un est de l'évitement d'être confronté à sois 8-) ........oui aussi exact qui est l'autre pour décidé de ta prorpre valeurs ??? ..... voici ma pensée ; déja les gens n'ont pas le recul sur eux même pour être juste les concernant leurs visions propre est faussé non neutre, les étiquettes , il s'agit de cela , l'autre vie une réalité avec son système de croyance en compréhension propre de la vie et de la société, c'est dogmatique, corrélé au codes et conventions social ou tu adhères pour interféré avec tes semblables, y adhéré en partie c'est automatique inée pour les gens lambdas, exemple la réussite social ??, pseudo pour moi, avoir l'argent et du matériel pour s'habillé oui plutôt, eux pensent si tu as ça en y adhérant est synonyme de valeurs ,sinon tu est rien ,seulement ça sépare les gens en les catégorisant , c'est le prisme de l'égo :wait: ..... cela démontre les oppositions en pensées la diversité en croyances opposé ou non , même adulte ça continue mais différemment , sauf que je fais en sorte que mes relations soient et reste superficiel, c'est pas la peine sinon, le décalage en pensées est une fracture , comme une faillle géologique en tectonique des plaques créant un vide sidérale entre deux mondes qui se rencontrerons jamais sinon dans les limbes mortifère mordicus pour les fautifs , une prison mais pas do'ré comme en suisse avec canal+ et le cable nourrie au caviar , humm j'aimerais en gouté un jour ! .

Alors oui l'identité se construit en miroir dans le regard de l'autre , enfin maintenant m'en fiche , heureux celui dés l'enfance qui arrivent à s'en dédouaner lol, fort rare voir impossible selon moi, l'association avec les parents pour grandir et construire son identité est primordiale , la primauté de la confiance en sois et une estime de sois sans faille, donne un gage d'être sois pour ce défaire du dictat asservissant de l'approbation d'autrui de reconnaissance.
il y a sacrée une nuance entre la solitude (c'est un état que l'on subit) et être solitaire (qui est un choix de vie).
C'est ce que je dis plus en amont dans l'exposé du topic en présentation . on ne peut lutter envers sa propre nature indifiniment, elle nous rattrape en souffrant , souffrance qui selon moi est nécessaire pour évolué ,enfin pour celui qui a les capacités .
Entre enfants aussi, lorsque l'on appartient pas à la norme du groupe, aux yeux des autres celui qui est "différent" devient le méchant, le vilain petit canard et au lieu de tout faire au contraire pour l'aider à l'intégrer au groupe, les autres lâchement en groupe le harcèle... Et les enfants entre-eux ne se font pas de cadeaux... en groupe ils peuvent être très cruels et les méchants, ce sont bien eux, les vilains petits canards persécuteurs, ce sont eux... pas la victime qu'ils harcèlent.
oui c'est mon histoire depuis enfants, j'ai même fugué à l'âge de six ans de l'école avec envie de recommencer :D ....... j'ai évolué dans la souffrance :doh: ..... les autres des suiveurs je les appelles des moutons !! ...tu as connus cela ? , ne pas confondre une ou deux accrochage , moi c'était tout le temps dans la vie , je faisait le caméléon souvent pour avoir la paix ,je me cacher aussi , aller dans le sens de l'autres pour être accepté , peine perdu .

ya deux ans que j'ai un diag , avant tdah et "surdoué" , aspie avec haut potentiel donc , mon mode de pensées est en arborescence ou diffluente et non séquentiel linéaire comme les gens normé ,98% d'entre eux ,c'est un diagnostique aussi, au prime abord tu vois rien sauf une certaine bizarrerie une différence on dira . Non c'est une différence neurologique et non une maladie , ya pas de médication seulement de la psycho-éducation , imagine durant les 70 et 80 en primaire et aprés aussi car aujourd'hui c'est peut connus ?? ...... pour moi l'éducation national est bouge un centre de conditionnement humain ou tu dresses les gens par la répétition en vue d'en faire des esclaves bien servile prés employable pour le patronna , prêt à être productif en leurs enlevant toutes possibilité d'esprit critique profond , de rébellion , c'est de la soumission , inconscient de leurs état.Les pensées LE CONCEPTE du penseur libre qui fonda des écoles qu'est JIDDU KRISHNAMURTI me semble viable et saine et non enfermante régit par la peur éducatives https://fr.wikipedia.org/wiki/Jiddu_Krishnamurti veux tu mon mémoire ?? tu l'a ici copié coller la neuvième interventions https://forum.lesmoutonsenrages.fr/view ... 6&start=10

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 691
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par Agnelette » ven. 13 juil. 2018 14:10

bidouille a écrit :
ven. 13 juil. 2018 13:24
LE CONCEPTE du penseur libre qui fonda des écoles qu'est JIDDU KRISHNAMURTI me semble viable et saine et non enfermante régit par la peur éducatives https://fr.wikipedia.org/wiki/Jiddu_Krishnamurti


Avec l'Internet, il est maintenant possible pour tout un chacun, de faire des recherches, de s'informer, de s'abreuver aux sources qui font écho en lui. Personne ne peut plus dire non plus : "je ne savais pas....."


bidouille a écrit :
ven. 13 juil. 2018 13:24
tu l'a ici copié coller la neuvième interventions https://forum.lesmoutonsenrages.fr/view ... 6&start=10


OK, super ! je vais lire attentivement,
Thank U.
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
bidouille

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par bidouille » ven. 13 juil. 2018 21:02

ok tu me donne ton sentiment pour voir agnelette ;)

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 691
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: le solitaire être sois malgrés tout

Message non lu par Agnelette » ven. 13 juil. 2018 21:14

heu... mon sentiment ? mais sur koi, bidouille ?

Là, excuse-moi, je planche sur un autre topic : https://forum.lesmoutonsenrages.fr/view ... it=pervers

je vais lire déjà ça, et puis le tien après,
promis, juré.
et puis s'il y a quelque chose à dire, bien sur, pasque si on est là, c'est bien pour s'exprimer :)
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Répondre