la loi “Sapin 2” piège les détenteurs d’assurance-vie

Deux sujets sensibles qui ont tendance à énerver les foules. Venez vous lâcher, vous libérer et balancer à tout va!

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
marabout
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 526
Enregistré le : mar. 22 oct. 2013 22:15
Localisation : terre,systeme solaire

la loi “Sapin 2” piège les détenteurs d’assurance-vie

Message non lu par marabout » jeu. 25 août 2016 15:30

:hai:

la loi “Sapin 2” referme le piège sur les détenteurs d’assurance-vie

La loi Sapin 2 contient un amendement qui met votre assurance-vie à la merci de fonctionnaires ;
ils pourront fixer les rendements et geler remboursement et avance. Cet amendement, déjà adopté par l’Assemblée, sera débattu prochainement au Sénat.

Au mois de janvier, la presse invitait les épargnants à se réjouir : le rendement net d’inflation des fonds euros des contrats d’assurance vie avait augmenté en 2015. Mettant en perspective le rendement de ce compartiment depuis 2000, je suis maintes fois revenu sur les risques qui pèsent sur le contrat d’assurance-vie.

Les derniers mois ont été si abondants en nouvelles qu’une mise à jour me semble s’imposer.

Le 16 mars 2016, l’allemand Munich Re, deuxième réassureur mondial (c’est-à-dire l’assureur des sociétés d’assurance) annonçait qu’il “allait augmenter ses réserves d’or et de cash pour contrer les taux d’intérêts punitifs de la Banque centrale européenne”.

Le 2 mai 2016, le ministère des Finances allemand indiquait vouloir abaisser le taux plancher que peuvent proposer les assureurs-vie de 1,25% à 0,9%.

Mais revenons à la France.

Le 1er novembre 2015, François Villeroy de Galhau, ancien dirigeant de BNP Paribas, prenait le relais de Christian Noyer à la tête de la Banque de France, en dépit des critiques d’un collectif de 150 économistes ayant signalé un risque de conflit d’intérêts.

Son avis sur l’avenir de l’assurance-vie est-il plus rose que celui de son prédécesseur ?

“Il faut d’abord répercuter progressivement la baisse des taux d’intérêt sur la rémunération de l’épargne sans risque. C’est pourquoi […] il faudra poursuivre résolument la baisse des rendements de l’assurance-vie investie en fonds euro, au-delà des baisses annoncées cette année.”

Le 13 juin 2016, Michel Sapin déclarait, en tant que président du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), que “dans le contexte actuel de développement des taux d’intérêt négatifs […] l’ajustement à la baisse des rémunérations des contrats d’assurance-vie intervenu en 2015 a été insuffisant au regard des circonstances macroéconomiques et financières actuelles, et en particulier des rendements prévisibles des actifs sous-jacents”, d’où la nécessité de poursuivre “la mise en adéquation des rendements des produits d’épargne avec l’environnement financier actuel”.

Cette déclaration prend toute sa dimension au vu du Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, dit “Sapin 2”, adopté le lendemain en première lecture à l’Assemblée nationale.

Ce texte fourre-tout est prétendument censé permettre à la France de rattraper son retard en matière de lutte anti-corruption.

Que nous réserve la loi Sapin ?
Parmi toutes les dispositions listées ici, une pourrait véritablement changer la donne en matière d’assurance-vie : le renforcement des pouvoirs contraignants du Haut conseil de stabilité financière (HCSF – l’organisme chargé de veiller à la stabilité financière en France) sur l’assurance.

Cette disposition, due à l’adoption d’un amendement déposé par le député PS Romain Colas, vise à répliquer au secteur des assurances les pouvoirs contraignants dont dispose déjà le HCSF vis-à-vis du secteur bancaire, avec de nouvelles prérogatives.

Philippe Herlin: les contrats d’assurance-vie peuvent être légalement bloqués

L’amendement en question vise à modifier le code monétaire
et financier pour permettre au HCSF de :


– Moduler les règles de dotation et de reprise de la provision pour participation aux bénéfices afin de renforcer la résilience des entreprises d’assurance face à des variations importantes des taux d’intérêt ou de prix des actifs. [NDLR : il s’agit ici ni plus ni moins que de permettre au HCSF de déterminer le rendement de votre fonds euros]

– Prendre à titre conservatoire plusieurs mesures macroprudentielles préventives lorsque cela est nécessaire pour préserver la stabilité du système financier ou prévenir des risques menaçant gravement la situation financière des organismes d’assurance ou d’une partie significative d’entre eux.”

Mettons les points sur les “i” :
il s’agit de permettre au HCSF de bloquer les remboursements et avances.

détails,articles et précision:

http://www.businessbourse.com/2016/08/2 ... rance-vie/

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr ... 516080.asp

http://www.argusdelassurance.com/instit ... xtor=RSS-3

http://www.economiematin.fr/news-la-loi ... urance-vie
;)
Modifié en dernier par marabout le lun. 29 août 2016 18:53, modifié 2 fois.
IL N'Y A PAS DE PRÉSENT.IL N'Y A QUE L'AVENIR IMMÉDIAT ET LE PASSE RÉCENT (Carlin.g)

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: la loi “Sapin 2” piège les détenteurs d’assurance-vie

Message non lu par peterpan57 » ven. 26 août 2016 14:57

va faloir tout résilier.
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: la loi “Sapin 2” piège les détenteurs d’assurance-vie

Message non lu par peterpan57 » sam. 1 oct. 2016 20:41

on se fera toujours plumer de toute part, ya plus rien a gagner a investir/placer qlq part...

et quand je vois comment les assurances se chouchouttent eux-méme on dirait presque "une famille"....
http://www.carrieres-juridiques.com/off ... ign=Indeed

extrait: " Informations pratiques

Aimeriez-vous vous lever chaque jour motivé(e) par une mission inspirante et travailler en équipe pour permettre de protéger les personnes et leurs proches? Chez AXA nous avons l’ambition de mener la transformation de notre métier. Nous cherchons des personnes talentueuses ayant une expérience diversifiée, qui pensent différemment, et qui veulent faire partie de cette transformation passionnante en challengeant le statu quo et faire d’AXA – marque globale leader et une des sociétés les plus innovantes dans notre secteur – une entreprise encore plus performante et responsable. Dans un monde en perpétuelle évolution et avec une présence dans 64 pays, nos 166 000 salariés et distributeurs privilégiés anticipent le changement pour offrir des services et solutions adaptés aux besoins actuels et futurs de nos 103 millions de clients.
Leader mondial de l’assurance et de la gestion d’actifs, AXA aide ses 100 millions de clients à traverser les petites et grandes difficultés de la vie et les accompagne dans la sécurisation de leurs projets. Pour aider ses collaborateurs dans leur mission, AXA se donne comme priorité de prendre soin d’eux. Ainsi, en rejoignant AXA France vous travaillerez dans une entreprise responsable, offrant une véritable culture d’expertise, accélérant le développement des compétences de chacun, proposant une rémunération attractive et une évolution régulière. Pour vous, nous réinventons notre métier.
"

Entre ci-dessus, et ci-dessous==============

qui a une politiquer de "plumage" des consommateurs, tout comme ceux qui dirigent... ya rien a éspérer de ces personnes là.
"...offrir des services et solutions adaptés aux besoins..."
"...AXA aide ses 100 millions de clients..."
:D :D :D ah bon? Aide ses clients ?
http://droit-finances.commentcamarche.n ... axa-banque

quel bande d'Hypo-Criters... :lol:
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Avatar du membre
marabout
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 526
Enregistré le : mar. 22 oct. 2013 22:15
Localisation : terre,systeme solaire

Re: la loi “Sapin 2” piège les détenteurs d’assurance-vie

Message non lu par marabout » mar. 27 déc. 2016 18:29

:hai:

L'assurance vie en France devrait moins rapporter en 2016, la rémunération des fonds en euros, au capital garanti, étant en moyenne attendue sous la barre des 2% et les assureurs jouant la prudence sous la pression des régulateurs face aux taux bas.

"Le taux moyen des fonds en euros devrait être de 1,95%, soit environ 0,30 point de pourcentage de moins que l'an passé", a estimé auprès de l'AFP Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet d'études Fact and Figures.
Cette baisse était attendue, tous les acteurs du marché ayant prévenu que la modération serait de mise cette année.
Pour autant, les assureurs tardent encore à divulguer les taux qui seront servis à leurs clients au titre de 2016.
Jusqu'ici, Mutavie, la filiale dédiée de l'assureur mutualiste Macif, a annoncé des rendements compris entre 1,20% et 1,80%, tandis que, chez AG2R La Mondiale, ils se situeront entre 1,75% et 2,10%, en fonction du type de contrat.
A chaque fois, ces taux accusent des baisses de quelques dixièmes de point de pourcentage par rapport à l'année précédente.

http://www.leparisien.fr/flash-actualit ... 499011.php

:?:
IL N'Y A PAS DE PRÉSENT.IL N'Y A QUE L'AVENIR IMMÉDIAT ET LE PASSE RÉCENT (Carlin.g)

Répondre