Le culte de la pierre noire

La religion n'est pas toujours comprise, en parler voire critiquer permet parfois de mieux la comprendre. Attention, cette zone n'est pas ici pour régler ses comptes ou cracher sa haine envers l'autre, modération stricte!

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
jack57
Big posteur
Big posteur
Messages : 347
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:15
Localisation : Breme d'or

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par jack57 » jeu. 24 oct. 2019 11:21

Donnes nous une explication claire ,précise ,pourquoi cette pierre noir doit être embrassée et ce quelle représente avec des sources fiables et des preuves scientifiques ou des analyses que cette pierre est une météorite.
Tes explications personnelles sans sources n'ont pas de valeurs .Affirmé que nous aussi nous avions adoré des pierres dans le temps, ne te dispense pas de nous donner des sources vérifiable de ce culte inconnu par la plupart des musulmans.
Tu veux un débat propre, donnes des sources fiables et vérifiables.
Donnes moi le verset du Coran ou est écrit la pratique de ce culte de la pierre noir.
Personne ne te demande d’être concerné ou de te sentir visé par la moindre lettre que je poste ici .Si ce que j'écris te dérange, il y a une option "IGNORE" ça t'évitera de me lire.

Avatar du membre
jack57
Big posteur
Big posteur
Messages : 347
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:15
Localisation : Breme d'or

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par jack57 » jeu. 24 oct. 2019 12:06

@Agnelette
Le sujet de ce topic est "Le culte de la pierre noir" dans tout tes posts ,tu n'as pas une seule fois cité les mots "la pierre noir"
Et maintenant tu fais régner le spectre du spiritisme .
Un TROLL c'est quoi tu devrais te reconnaitre

En argot Internet, un troll caractérise ce qui vise à générer des polémiques. Il peut s'agir d'un message (par exemple sur un forum), d'un débat conflictuel dans son ensemble1 ou plus couramment de la personne qui en est à l'origine. Ainsi, « troller », c'est créer artificiellement une controverse qui focalise l'attention aux dépens des échanges et de l'équilibre habituel de la communauté2.

Désigner un « troll » est un jugement subjectif, la désignation d'un élément sciemment perturbateur pour le discréditer et l'éviter. L’argumentation caricaturale et récurrente sont les « empreintes typiques d'un troll ». Ils sont la preuve d'une mécommunication, et d'une impossibilité d'échange dans la compréhension mutuelle, mais le « trollage »3 présume en plus des provocations intentionnelles et le but de nuire.

À l'origine, le terme renvoi à une plaisanterie (« troll positif ») où le trolleur tire satisfaction d'avoir réussi à berner ses victimes, à leur avoir fait perdre du temps. Son champ s'élargit à partir des années 2010 et il peut dorénavant aussi s'appliquer à l'envoi de messages provocateurs et offensants, exacerbés par l'anonymat et la tribune que procure internet (« troll négatif »)4. Cette seconde définition s'apparente au flaming.
Source
https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet)



Agnelette a écrit :
ven. 18 oct. 2019 11:14
Bonjour les amis,



Chacun est sincère dans sa réflexion, son raisonnement. Personne ne cherchant à nuire à l'autre, probablement.

Mais si la moquerie, la dérision, les jugements, interviennent, c'est que le coeur se corrompt et perd en sorte, de sa sincérité et de sa pureté. Chacun devenant méfiant, irrité, et sur la défensive de crainte d'être jugé, d'être attaqué dans ses propres convictions.

Dans la Bible comme certainement dans d'autres Livres, il est parlé justement des querelles. De précieux conseils sont donnés pour que nous ne tombions pas dans le piège tendu, celui de la discorde... Car l'on sait aussi que les disputes et les divisions proviennent, non pas de Dieu, mais de son opposant qui s'en réjouit et qui nous éloigne avec subtilité du but initialement recherché, qui est d'essayer de plaire à Dieu et de chercher à mieux le connaitre, le comprendre, et quelque soit le chemin emprunté : c'est l'intention qui compte.



------------------------------------------------------------------------------
Eviter les disputes - Versets les plus Pertinents tirés de la Bible :

Proverbes 17:14
Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue; Avant que la dispute s'anime, retire-toi.


Tite 3:9
Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi; car elles sont inutiles et vaines.

1 Timothée 6:4
Il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons,


1 Timothée 3:3
Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.


2 Timothée 2:14
Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu'on évite les disputes de mots, qui ne servent qu'à la ruine de ceux qui écoutent.

2 Timothée 2:24
Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience;


Romains 16:17
Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux.

Romains 13:13
Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l'ivrognerie, de la luxure et de l'impudicité, des querelles et des jalousies.

Proverbes 20:3
C'est une gloire pour l'homme de s'abstenir des querelles, Mais tout insensé se livre à l'emportement.

Osée 4:4
Mais que nul ne conteste, que nul ne se livre aux reproches; Car ton peuple est comme ceux qui disputent avec les sacrificateurs.

Philippiens 2:14
Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,

Tite 2:9
Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants,

Tite 3:2
De ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes.

Deutéronome 2:5
Ne les attaquez pas; car je ne vous donnerai dans leur pays pas même de quoi poser la plante du pied: j'ai donné la montagne de Séir en propriété à Ésaü.

Deutéronome 2:9
L'Éternel me dit: N'attaque pas Moab, et ne t'engage pas dans un combat avec lui; car je ne te donnerai rien à posséder dans son pays: c'est aux enfants de Lot que j'ai donné Ar en propriété.

Deutéronome 2:19
Et tu approcheras des enfants d'Ammon. Ne les attaque pas, et ne t'engage pas dans un combat avec eux; car je ne te donnerai rien à posséder dans le pays des enfants d'Ammon: c'est aux enfants de Lot que je l'ai donné en propriété.

https://bible.knowing-jesus.com/Françai ... s-Disputes

Agnelette a écrit :
dim. 20 oct. 2019 20:26
Valérie D. a écrit :
ven. 18 oct. 2019 20:40
Agnelette,
Je pense avoir montré que je ne cherche pas la discorde et que je souhaite que chacun puisse croire ce qu'il veut tant que personne ne se moque. Penses-tu que je cherche autre chose ? Faut-il que je laisse dire des choses fausses sans donner un autre éclairage ? Qui cherche à se moquer sous prétexte d'informer dans ce sujet ? Au moins Jack57 aurait-il pu s'abstenir de dire "la vérité est toute autre"... C'est quand des humains pensent détenir la vérité qu'ils deviennent dangereux.
Bonjour Valérie,

Je n'ai jamais pensé cela...

J'ai du mal m'exprimer, si tu l'as pensé, alors c'est que j'ai mal formulé....

Je respecte au contraire les idées de chacun, et chacun suit la voie qui lui est adaptée à un moment donné. Personne ne peut en juger, quand la démarche est honnête, sincère.

Je suis aussi tout à fait d'accord sur le fait que des personnes appartenant à des religions, peuvent trouver insupportable que les erreurs de certains dans leur communauté, puissent leur porter préjudice par des actions qui ne correspondent pas avec l'enseignement dispensé. Cela se retrouve partout... à des niveaux différents, mais les dérives de certains, jettent l'opprobre sur tous les autres........ et ceci, dans toutes les religions.... quand on voit les affaires de pédophilies chez les catholiques, et chez d'autres aussi se disant aussi Chrétiens, ce qui ternit l'image de leur communauté qui subit les perversions de certains alors que la majorité est propre... le souci étant peut être aussi que certaines "religions ou sectes" tentent de dissimuler ces faits, pour les régler "entre eux", et que cela ne sorte pas du "contexte"...

Pourquoi la religion musulmane t'a-t-elle attirée par rapport à la référence à Christ (christianisme et non chrétienté... il y a une grande différence entre les deux ;) ) j'ai cru comprendre que tu t'étais convertie ? Tu n'es pas obligée de répondre, mais cela m'interpelle qu'un Chrétien d'origine et de tradition, se convertisse à l'Islam, et si c'est possible, en comprendre les raisons à mes interrogations, c'est quelque chose qui suscite mon intérêt.

Une chose que je pense quoi qu'il en soit : chacun emprunte le chemin qu'il pense être le mieux adapté pour lui à un moment donné, dans le cadre de sa progression personnelle.

Merci à toi, pour tous ces échanges très enrichissants.
Agnelette a écrit :
dim. 20 oct. 2019 22:03
Valérie D. a écrit :
dim. 20 oct. 2019 21:05
Bonsoir Agnelette,
J'ai été baptisée. Mon père était catho non pratiquant, ma mère est athée.
J'ai tjs cru en Dieu. J'ai tjs cru en Jésus mais je n'ai jamais cru qu'il était le fils de Dieu. Je n'ai jamais cru au péché originel.
Vers 20 ans, j'ai décidé d'étudier les différentes religions et spiritualités. Je cherchais un nouvel éclairage.
En étudiant l'islam, j'ai trouvé une continuité de ce que j'avais toujours cru. Je n'ai pas l'impression de m'être convertie au sens où je n'ai pas changé de conviction profonde. J'ai évolué mais je suis toujours la même.
J'ai lu le Coran sans a priori. Je savais que ce n'était qu'une traduction et je savais qu'il y aurait des mystères.
En acceptant qu'il y ait eu un prophète après Jésus, que ce prophète venait pour rétablir un Dieu indivisible sans fils rédempteur du péché, ça m'a convenu. Je pouvais englober tous les Livres de la Révélation en une foi, et conserver à Jésus la place que je lui avais tjs donnée.
Depuis, je me suis attachée à comprendre les passages du Coran qui font polémique. J'ai étudié l'interprétation de nombreux exégètes et j'ai moi-mm fait des recherches sur la sémantique arabe. Je ne vois pas de violence dans le Coran. Tout combat est défensif et contextualisé.
Sinon, on peut voir la violence dans la Bible et même dans les évangiles. Je dis tjs que les Livres révélés sont un miroir, on s'y voit soi-mm. Les justes voient la justice ; les violents voient la violence.
Le jihad est avant tout un combat intérieur entre le bien et le mal.
La Charia est une extrapolation du Coran basée sur des hadiths (paroles du prophète) détournés ou corrompus. Comme si je voulais faire une loi chrétienne à partir d'écrits apocryphes ; en quoi serait-elle chrétienne ?
L'islam ne demande pas à convertir tout le monde ; c'est contraire au Coran. Il ne demande pas à imposer des lois à ceux qui sont libres de les refuser. Les prescriptions coraniques sont pour les musulmans seuls.
Malheureusement, des personnes avides de pouvoir suprémaciste manipulent les versets et détournent des musulmans dans des actions terroristes.

J'espère avoir répondu à tes interrogations.
A bientôt.

Merci Valérie,

Je respecte tes choix, aucun doute à avoir en cela.
Me concernant, les religions en tant que telles (qu'elles soient chrétiennes ou autre), ne m'intéressent pas.

Mais sans appartenance aucune justement, je pense que Christ dont les principes font écho en moi, est venu pour nous aider à progresser, car l'humain est devenu si lamentable et stupide, qu'il est nécessaire que des "modèles" viennent lui montre la voie....

Chacun choisit sa voie, selon son ressenti, ses besoins du moment aussi.

Je te souhaite tout le meilleur.
Agnelette a écrit :
mar. 22 oct. 2019 00:36
jack57 a écrit :
lun. 21 oct. 2019 15:02
@Agnelette

Tu sais que je t'envie ! les religions ne t’intéressent pas, mais qu'elle chance tu as de pouvoir dire ça.

Y' a un dicton qui dit, on choisit ses amis mais pas sa famille,je suis papi d'un petite fille de 2 ans et demi musulmane de part la conversion à l'islam de ma grande fille.
Quand je vais à la messe, je rentre dans l'église , je me recueille , quand je sors de l'église terminé, la vie continue sans tout le temps emmerder tout mon entourage avec ma religion .
Alors que là , il "FAUT" manger Halal, pas de cochon dans le frigo,pas le droit de faire cuir de la viande sur la même grille d'un barbecue etc...etc....c'est pas facile à vivre.
Je cache pas que dès que ma petite fille aura l'age de comprendre,papi va lui expliquer ce qu'est l'islam en long et en large.

Alors oui , je t'envie ! mais je les aime quand même, par ce que je suis chrétien dans mon âme.
Bonjour Jack,

Voici un article assez intéressant, qui décrit assez bien la différence entre religion/croyance et foi. Cela correspond bien avec ma conception personnelle et c’est ce qui fait toute la différence et qui m’amène personnellement à avoir la foi sans aucune «appartenance religieuse ». Cela est possible.

la religion en tant que telle ne m’intéresse pas car la Source Divine est pour tous la même, mais force est de constater que ce sont les hommes qui créent tout autour de la Source Divine, des milliers de religions et de croyances terrestres, qui s’opposent les unes aux autres, et qui divisent les humains.

Quel dommage...





———-

Étymologiquement, le mot foi nous vient du mot latin fides n’ayant aucune connotation religieuse et qui lui-même est rattaché à la racine indo-européenne bheidh, exprimant la notion de confiance et de persuasion.

La croyance est souvent confondue avec la foi, toutes deux associées à tort à quelque chose de fondamentalement religieux. En faire la distinction nous amène à une plus grande compréhension de notre manière de fonctionner.

Les croyances rassurent

Tout notre parcours terrestre est jalonné d’autant de croyances personnelles que de croyances populaires. Nous passons notre vie à nous conditionner de croyances dans le seul but de nous rassurer. La croyance est intimement rattachée au mental qui a besoin de se conforter dans son activité incessante. Et lorsqu’une croyance est adoptée par une population entière, on l’assimile à une vérité absolue, acquise. Mais au fond de chacun, le germe du doute subsiste et ronge l’édifice qui finit tôt ou tard par s’effondrer comme un château de cartes. Ainsi fonctionne notre société qui se plaît à évoluer dans le monde virtuel des croyances.

La liste est longue

Mais la croyance n’a rien d’authentique, elle est dogmatique. Elle est le fruit des civilisations et de notre mental qui dans la peur tente de s’apaiser en adhérant à tous les principes qui peuvent le rassurer : Je ne réussirai pas dans ma vie si je n’étudie pas, la souffrance est un passage obligé, je n’ai pas le droit d’être heureux, je ne le mérite pas, jamais je n’y arriverai, si je ne dors pas huit heures par nuit je serai fatigué, …

Comme chaque croyance est accompagnée de son cortège de peurs, nous les enchaînons sans fin pour pallier aux précédentes. Nous pourrions en remplir des pages entières et en rajouter à la liste chaque jour. Il n’est pas difficile de comprendre comment tant de limitations et de conditionnements sabotent toute espérance de bonheur.

La tête croit, le coeur sait

Ainsi dominés par notre mental, nous en oublions le voisin du dessous : notre coeur ! Lui ne peut croire en rien, il ne peut que vivre ce qui l’habite. Lorsque vous croyez, vous n’êtes jamais dans le coeur. Croire en Dieu ne nous connecte pas à notre coeur, mais juste à nos peurs et nos doutes. Croire est purement cérébral.

On ne peut croire qu’en quelque chose d’incertain, car lorsque l’on est certain, on ne croit plut, on sait. Je ne dis pas : « Je crois que je respire« , mais bien « Je sais que je respire« . Personne ne pourra jamais nous faire douter sur ce point. Et là, il n’est plus question de croyance, mais defoi.

La foi

La foi se vit dans le coeur et n’est en rien rattachée au mental. La foi, même si elle y est fréquemment associée, n’est bien évidemment pas exclusivement religieuse. La foi sommeille en chacun de nous et peut s’exprimer dans des registre spécifiques de nos vies, si nous lui en laissons la place. Elle émane du coeur. Lorsque la foi nous anime, la peur n’existe plus. C’est très simple. La foi naît de l’intérieur, elle est une force, une certitude profonde qui nous habite, sans que jamais personne n’ait eu à nous l’inculquer. La foi est là, depuis notre naissance, et sans doute même depuis bien plus longtemps, nous n’en héritons de personne, elle est intemporelle. Mais nous ne sommes pas habitués à lui laisser une place dans notre vie, puisque depuis notre plus tendre enfance, nous avons été programmés à rechercher toute vérité à l’extérieur. La société et les religions ont étouffé la foi pour imposer leurs croyances.

Les croyances n’aident en rien

Pensez-vous que les croyances religieuses aident réellement les gens à mourir ? Pour l’avoir vécu à de multiples reprises en accompagnant des personnes en fin de vie, je peux vous affirmer que ce n’est majoritairement pas le cas. Sans faire de généralité, les personnes croyantes ont très souvent beaucoup de peine à lâcher la vie terrestre, car leurs croyances religieuses culpabilisantes ne sont que cérébrales et conditionnées par la peur héritée de l’éducation religieuse. J’ai vu mourir des personnes très pratiquantes, pour ne pas dire bigotes, dans l’angoisse terrible de savoir si elles avaient assez souffert pour mériter leur place au paradis. Les croyances finissent immanquablement par nous rattraper et se retourner contre nous. Une personne qui a naturellement la foi en une vie qui ne débute pas à la naissance et ne se termine pas à ce que nous appelons la mort, peut approcher et vivre le passage dans la sérénité.

Foi et religions

La foi véritable est dangereuse pour les églises, car elle les prive de tout pouvoir sur ses fidèles. Les religions ont formaté Dieu et voudraient dicter leur foi au monde. Mais la forme imposée ne peut laisser place qu’aux croyances. La foi, quant à elle, se modèle de l’intérieur et n’est dépendante d’aucune forme extérieure, d’aucun dogme. On ne peut enseigner aux gens ce qu’ils ont dans leur coeur. C’est un peu comme si l’on tentait de vous enseigner l’amour, qui surgit toujours à l’improviste et sous une forme personnelle et inattendue. Le mot foi est essentiellement incompatible avec le mot religion. De toute évidence, on ne peut éveiller la foi à l’aide d’un mode d’emploi.

Lorsque vous semez une graine, lui donnez-vous des directives afin de lui imposer la manière dont elle doit croître ? Lui dites-vous : « Je veux que tu grandisses très vite dès février, puis fleurisses en août avec de nombreuses fleurs jaunes d’un diamètre de cinq centimètres, pour rejoindre ensuite par la terre le paradis des fleurs en octobre » ? Cela paraît ridicule n’est-ce pas ? Mais c’est pourtant ce que pratiquent les dirigeants religieux en imposant leur forme stricte, exclusive et protocolée. Plutôt que de semer la graine en vous, ils vous imposent leur résultat final dans tous les détails, ce qui ne peut que nourrir un mental assoiffé de croyances.

Si vous choisissez de transformer votre maison, vous commencez par la vider complètement. Pour que la graine de la foi puisse véritablement germer, il faut d’abord commencer par tout oublier, par faire table rase des croyances religieuses inculquées, par faire le vide pour créer un espace dans le terreau de votre coeur. La graine peut alors prendre sa place d’elle-même et croître, naturellement, sans que vous ayez à la modeler de dogmes ou de croyances. Et un matin, vous vous sentirez déborder de quelque chose de nouveau, de sacré, d’éternel et d’inconnu jusque là. Vous découvrirez alors peut-être curieusement que ce quelque chose résonne avec ce qu’ont vécu Jésus, Bouddha ou Mahomet à leur manière et à leur époque. Tout besoin d’attachement à une étiquette religieuse aura alors disparu, car la foi ne peut être limitée ou emprisonnée par le dogmatisme religieux.

Foi et enfants

Le plus beau cadeau que vous puissiez faire à vos enfants est de les épargner de toute éducation religieuse, tout en les rendant attentifs aux valeurs essentielles de la vie. Si vous rayonnez par votre manière d’être, cela les interpellera bien plus que si vous leur inculquez vos croyances débordantes de peurs et de doutes. La foi ne se transplante pas, elle se sème. Lorsque vous semez, vous le faites avec détachement et humilité, car vous ne savez jamais quelles graines vont germer et quelles graines vous mourir. Cela vous importe peu, vous semez.

Le grand ménage

Il convient donc tant que possible de faire le ménage et d’engager un travail introspectif, permettant de dissocier notre foi de nos croyances. La peur est le baromètre infaillible nous indiquant si nous sommes dans le mental ou dans le coeur. Prendre conscience de nos croyances nous allège déjà d’un grand poids et nous aide à nous en libérer au fil du temps. La foi quant à elle ne peut être dissoute puisqu’elle fait partie intégrante de nous. Elle est cette partie intime de nous qui sait et qui nous guide dans l’inspiration sur le chemin de la vie.

En conclusion

La foi est notre vérité intime, elle est gravée dans notre corps, elle est authentique et inébranlable, elle est la signature de notre âme. La foi est un don inestimable, une porte entrouverte sur tout ce qui nous dépasse. La foi nous relie à notre essence. Elle est ce chemin à la rencontre de nous-même. La croyance est stérile, embarrassante et inutile, elle nous asservit. Nous finissons toujours par douter de nos croyances qui nous pèsent et nous assèchent. Nos croyances se retournent tôt ou tard contre nous.

La foi ne s’apprend pas, elle siège dans notre coeur et s’y nourrit d’amour, lorsque nous la laissons s’épanouir. Pensez-vous que les êtres qui ont marqué les temps aient eu beaucoup de courage ? Je pense qu’ils ont eu tout d’abord la foi dans leurs engagements. Il n’est finalement pas si compliqué de commettre une grande action, dans la mesure où celle-ci est alignée sur notre foi.

Est-ce plus pénible de côtoyer la mort au quotidien plutôt que de vendre du pain dans une boulangerie ? Sans doute que non si notre choix professionnel est en accord avec nos aspirations profondes. La foi nous transporte alors dans nos actions qui nourrissent notre âme. Nous sommes tous des héros lorsque nous autorisons notre foi à prendre le pas sur les croyances.
Agnelette a écrit :
mar. 22 oct. 2019 13:33
Mais si, au contraire, j'avais très bien compris...


Je trouve cette démarche (notre relation à Dieu) tellement "personnelle et intime". A quoi sert sinon, le libre arbitre dont nous sommes dotés, et écouter la voix de notre conscience ?

Mais souvent des gens appartiennent à une religion, car ils sont attachés à des "traditions" mais ils n'ont pas la foi.

D'autres ont la foi mais n'appartiennent à aucune religion et rejettent tout ce qui est "traditions".

Belle journée à toi et courage ;)

:hai:
Agnelette a écrit :
mar. 22 oct. 2019 20:15
Les choses n'ont que la valeur, l'importance qu'on leur donne.

Partant de ce postulat :

1/ on peut continuer de s'accrocher à beaucoup de croyances, de superstitions, de traditions, à les perpétuer (par automatisme ? par us et coutumes ? par mimétisme ? juste par habitude ? ou pour rester dans le moule ? pour ne pas trop se différencier des autres ? par traditions ? etc... ) Chacun a ses raisons de les faire perdurer, et même si l'on n'est pas d'accord, c'est leur choix que l'on doit respecter. C'est leur problème, pas le nôtre..... Même si de très près, cela nous touche...

2/ On peut aussi décider de lâcher prise, de vouloir se libérer de tous ces carcans et d'orienter son attention et ses convictions ailleurs, de ne plus vouloir se laisser distraire par des croyances, des superstitions ou des traditions d'hommes.



On ne peut porter tous les fardeaux du monde, Dans notre raisonnement : peut-être avons-nous tort aussi ? qui sait......

Une seule certitude : il n'y a qu'une vérité, mais c'est l(humain qui complique tout : dans de nombreuses méandres, religions, croyances, superstitions, sectes etc... beaucoup aussi se laissent distraire, "piéger"....

pour d'autres cherchant "autre chose" : C'est un peu comme un pas vers l'inconnu... comme sauter dans le vide sans parachute, c'est la grande aventure. Quand on est sincère dans son coeur, rien de préjudiciable ou de dramatique ne nous peut arriver : il y a toujours un "ami" fidèle à coté de nous (un ange protecteur), qui est là et qui nous guide, nous protège...
Agnelette a écrit :
mer. 23 oct. 2019 20:46
picchou a écrit :
mer. 23 oct. 2019 19:35
Dieu nous a laissé un guide qui s'appelle la bible, il suffit de la lire en totalité avec impartialité et ensuite de réfléchir à ce que notre Créateur nous a demandé de faire par l'intermédiaire de son fils Jésus.
Nous avons obligation de nous aimer les uns et les autres, et de respecter les lois (tant qu’elles ne vont pas à l’encontre de la bible) et Jésus a dit que c’est ainsi que nous reconnaitrons les vrais disciples !
Eh bien observer les différentes religions, qui aujourd’hui respectent la bible et son contenu, qui manifestent de l’amour pour son Créateur et pour le prochain ?
Chacun et libre, car Dieu nous a donné le libre arbitre, à nous d’en faire bon usage !
Chaque individu sur terre rendra des comptes quand Dieu décidera que le moment est venu d’accomplir ses dernières prophéties et de venir sauver ceux qui lui obéissent avec fidélité et de détruire tout ceux qui ne se seront pas soumis à Ses directives.
Tu auras compris, Picchou, que beaucoup de monde, vu leurs orientations diverses, n’acceptent pas Dieu au travers de la Bible, ses principes, ses codes de vie... donc l’Enseignement de Christ. Beaucoup s’orientent (à leur issue ? J’en doute... ) vers le spiritisme aussi......(l’avais-tu remarqué ? moi, oui...).

Donc des fois, plutôt que de continuer à tergiverser sur « qui a raison ou qui a tort », et se perdre en justifications inutiles, des réponses radicales, chirurgicales.. (plutôt que de s’épuiser en explications, de donner des perles (...) ) sont nécessaires pour couper court à une discussion vaine et qui n’aboutira pas, quand on sent que la situation est sans issue, bloquée, et sans perspective d’échange ou d’évolution.

Je me base moi aussi sur la Bible, et uniquement sur ce que Christ est venu (nous) enseigner. Mais sur aucune religion en revanche....

Cependant, je peux comprendre que d’autres empruntent des cheminements différents, et je pense que Dieu (celui de tous) est suffisamment bon et miséricordieux, pour sonder les cœurs et les reins, et aussi quel est l’homme —même ignare, perdu, paumé, et qui commet plein de péchés par ignorance en effet— mais qu’il est de bonne volonté....

Enfin, c’est cela que je pense.
Agnelette a écrit :
mer. 23 oct. 2019 22:06
Valérie D. a écrit :
mer. 23 oct. 2019 21:09
Il faut regarder ce que les gens ont dans le coeur au cas par cas. Toutes les religions ont déjà été détournées pour des motifs politiques.
C’est une des bonnes raisons pour lesquelles il est bon aujourd’hui, de s’en détourner.... et de ne plus (à aucune d’elles), y adhérer. ;)
Agnelette a écrit :
mer. 23 oct. 2019 22:12
Valérie D. a écrit :
mer. 23 oct. 2019 21:09

Est-ce que les chrétiens, qui croient que Jésus est le fils de Dieu, en déduisent qu'ils ont le droit de considérer toute autre croyance comme venant de l'anti-christ, et donc de juger par avance, comme mauvaises toutes les personnes qui ne croient pas que Dieu peut avoir un fils ?

Des sectaires s’avanceront à le faire.... mais Jesus n’a jamais demandé de juger son prochain, il a au contraire, demandé de nous aimer les uns les autres, d'aimer son prochain comme soi-même.

Aucun n’est en droit de juger son prochain : cela appartient à Dieu, non aux humains.

Si tu t’es sentie jugée, cela provient de l’ignorance de la personne qui se le permet.... et à cet égard qui a encore beaucoup de chemin à faire pour évoluer et pour ne plus se permettre de juger car le jugement en tant que tel, ne lui appartient pas, et il n’est pas donné à tout le monde d’intégrer cela. Pur évoluer, nous devons au contraire, cultiver en soi, le "non jugement"....
Agnelette a écrit :
jeu. 24 oct. 2019 11:09
jack57 a écrit :
jeu. 24 oct. 2019 00:56



@Agnelette
Que penses tu des paroles que Jésus avait prononcé dans cette vidéo,j’aimerais vraiment savoir . Pourquoi Jésus a gueuler ?

Je raisonne de cette façon , si j'aime mon prochain ,je vais lui suggérer vivement d'aller vers le Christ , par contre si j'en ai rien a foutre de mon prochain ,je vais faire semblant de l'aimer. Attention de ne pas inverser les rôles,de transformer le bien en mal et le mal en bien .




Il s’agit d’un extrait d’un film qui relate en effet, un fait biblique. Mais qui nous dit que les choses se sont ainsi passées ? que Jésus à l’époque se soit mis dans une telle rage ? Cela ne lui ressemble pas... C’est le scénario de ce film à « grande sensations » et sans doute pas le reflet de toute la réalité et comme personne n’est là pour nous confirmer le « ton » que Jésus a employé, tout le monde peut se faire son propre cinéma..... :D

Il est intéressant cependant, de voir combien il est très facile de manipuler les gens par l’image et de leur faire croire et les convaincre ensuite, que les choses se sont passées ainsi. Or il se peut que la réalité soit tout autre et je me dis : Peut-être bien que oui ? Ou peut-être que non...



Un autre point qui peut interpeler vu le contexte : ce sont les mots agressifs, vulgaires et inappropriés, employés dans le commentaire et cela n’est pas très agréable ni très plaisant, m’amenant à m’interroger : est-ce voulu ? est-ce le résultat souhaité ?

Parce qu’en général, lorsque l’on évoque des choses qui appartient pour chacun au domaine du « sacré » et même si les idées divergent : n’y a-t-il pas en commun, un minimum de respect dans la formulation à observer ? le langage de charretier, grossier n’y a pas trop sa place....

C’est un avis donné, sans vouloir heurter... :?: :roll:

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 762
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par Agnelette » jeu. 24 oct. 2019 12:25

@Jack57

Si je troll, toi tu spammes :D :lol:


Expliquer la pierre noire, ou les reliques de Lourdes, ou le saint suaire de tel endroit, ou les ossements du saint-mâchin, l’un la canonisation d’untel ou les restant de la soutane de bidule-truc etc... :roll: c’est du pareil au même... :D

Que penser des reliques de lourdes ? De la grotte et de son eau bénite ? On peut en débattre sur ce fil de discussion aussi et pendant des pages aussi....

Certains dans leurs religions respectives, y accorderont de l’importance, et d’autres non.

Qui peut expliquer, certifier, authentifier ? On blablate et on tourne en rond. Pour preuve, en 5 pages de ce fil que tu as lancé, on n’a pas la réponse et les débats ne sont pas des plus sympathiques ou très empathes, n’est-ce pas ?

Que certains y croient, si cela leur fait du bien : qu’est-ce que cela, à toi, t’enlève au final ?

Si on doit être assimilé à un troll en tenant ce langage, alors oui : je confirme ! Je suis un petit troll heureux de ne pas être à ce point obsédé par toutes ces questions futiles et inutiles de « pierre noire, de reliques, de miracles de Lourdes etc... » dont je me contre-fiche, car ce sont des pièges qui sont à l’opposé des vraies questions sur la Nature de Dieu, de questions existentielles et nous en détournent.

Ne nous trompons pas de cible... et ne nous laissons pas distraire... ;)

:etudier:
Modifié en dernier par Agnelette le jeu. 24 oct. 2019 13:10, modifié 1 fois.
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
jack57
Big posteur
Big posteur
Messages : 347
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:15
Localisation : Breme d'or

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par jack57 » jeu. 24 oct. 2019 13:07

@ Agnelette

Mais pourquoi tu n'ouvres pas un sujet avec les vraies questions existentielles ?

Arrête donc de te comporter en justicier des mots de l'autre. Le prochain Topic que je vais ouvrir sera sur le spiritisme,
et je m’attends à ce qu'un Spirit of gaia débarque de nul part .

Amitié :)

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 762
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par Agnelette » jeu. 24 oct. 2019 13:19

Parce que ce sont des questions intimes et personnelles, comme je l’ai dit dans certains de mes commentaires et je confirme que personne sur ce point (via une « religion » y compris ) ne peut se permettre de dicter la conduite de l’autre, le juger, le blâmer etc... chacun est libre de ses choix, d’avancer à son rythme, et selon sa compréhension « du moment ».

Mais c’est vrai, j’ai mis mon petit grain de sel, car on est pris dans la discussion, on émet son point de vue, on prône plus
de « neutralité »... mais tu as raison aussi, à quoi cela sert-il si cela est ensuite interprété à tort et à regret, comme de
se « comporter en justicier »... : le justicier juge, et qui juge ici ? Tu verras que ce n’est pas moi..... ;)

Mais on ne va pas commencer à se quereller pour cela, hein ? Enfin ce sera sinon, sans moi.... ;)
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
jack57
Big posteur
Big posteur
Messages : 347
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:15
Localisation : Breme d'or

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par jack57 » jeu. 24 oct. 2019 13:30

:inlove: ah ! j'ai le coup de foudre
Image

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 762
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par Agnelette » jeu. 24 oct. 2019 13:37

jack57 a écrit :
jeu. 24 oct. 2019 13:30


:inlove: ah ! j'ai le coup de foudre
Ah zut alors ! tu vas me faire avoir des histoires avec ma moitié d’orange, toi... :lol: :D :ugeek: :hai:


Image
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 762
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par Agnelette » jeu. 24 oct. 2019 18:17

Valérie D. a écrit :
ven. 18 oct. 2019 02:31
Bonjour Jack57

Quand je t'ai parlé de la pierre noire et des moqueurs de l'islam qui l'assimilaient à un bétyle, je t'ai dit que je te donnais un bâton ; je voulais voir si tu frapperais avec....


Salut à tous,

Je ne relance pas le sujet, mais était-ce en MP (messages privés) que vous en aviez déjà discuté ? Parce que j’ai eu beau chercher partout, à ce sujet : je n’ai rien trouvé.

Difficile dans ces cas, de prendre ensuite le train en marche entre ce qui s’est dit en Messages Privés puis ensuite en Messages Publics... on rate des épisodes.

Une question : Pourquoi lancer un ballon Sonde (Un bâton pour se battre avec) pour voir si ensuite on mord à l’hameçon et les autres aussi (Se frapper avec) ? Quel est le but ? comprendre quoi ?

J’avoue que la subtilité m’échappe parce que dans cette rubrique (qui n’est pas celle allouée à la « blagounette of the day » ) on n’est pas là dans cette « section »pour jouer aux devinettes, pour se titiller, pour se jauger, faire un bras de fer, mais au contraire, Pour évoquer des sujets plus sérieux (religion), pour s’édifier, Échanger, s’éclairer, s’entre-aider, partager sa culture, ses conversions, les raisons, expliquer... etc !

Qu’en pensez-vous ?

Bon je vais cesser de rajouter mon grain de sel, car on dira encore que je troll le sujet.... alors que ce n’était pas l’intention. Mais j’avoue que depuis, je me suis renseignée sur cette affaire de « pierre noire », et que cela ne m’inspire rien qui vaille..... et me conforte dans le fait que partout, il y a des zones d’ombres et de comprendre alors qu’il faut s’en éloigner... !!!!!
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 809
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35
Contact :

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par picchou » ven. 25 oct. 2019 10:23

Jésus à dit que nous reconnaitrions les vrais serviteurs de Dieu par leur action et quand je vois ceci dans la presse ...
https://www.bfmtv.com/international/en- ... 93831.html
Si les chrétiens sont censés faire preuve d'amour envers leur prochain, d'autres en revanche ignore l'amour semble t'il ?
Dans la bible il est écrit qu'un voleur dot être mis au travail pour rembourser son voleur à hauteur 7 fois la valeur volée ; mais de le mutiler cruellement se qui l'empêchera de travailler à l'avenir, alors que fera t'il ainsi mutilé, il volera de nouveau ou mourriera de faim ?
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Avatar du membre
Agnelette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 762
Enregistré le : mar. 19 juin 2018 15:40

Re: Le culte de la pierre noire

Message non lu par Agnelette » ven. 25 oct. 2019 13:25

« la loi du talion » également dans la Bible et des explication intéressante la concernant :



On trouve trois fois dans la Bible, particulièrement dans l'Ancien Testament, le commandement "oeil pour oeil, dent pour dent". Quelle en est la signification?

- Exode 21:24 : Oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied.

- Lévitique 24:20 : Fracture pour fracture, oeil pour oeil, dent pour dent, il lui sera faite la même blessure qu'il a faite à son prochain.

- Deutéronome 19:21 : Tu ne jetteras aucun regard de pitié, oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied.

Le texte de l'Exode provient des premières lois civiles que Dieu a données à Israël dans le désert de Sinaï, juste après leur départ d'Egypte, comme suite pratique aux Dix commandements.

Ces lois règlent les relations de maître à esclave (Exode 21:1-11); les lois en cas de dommages corporels, versets 12-36. D'autres cas sont examinés aux chapitres 22 et 23.

Mais ce texte n'a pas pour but d'exiger une réparation "oeil pour oeil, dent pour dent", mais de limiter la rétribution à ce qui est juste.

Trop souvent, pour une offense légère, un homme puissant exigeait une réparation exagérée. Comparez avec la "justice" de l'Islam, où un voleur a la main coupée… même s'il n'a volé qu'un morceau de pain! La Loi ne permettait pas d'exiger autre chose qu'une juste compensation.

- Dans le Lévitique, le texte de l'Exode est repris et complété. L'intention reste la même: une compensation juste.

ˆ Dans le Deutéronome, l'application pratique est précisée. Ainsi au verset 15: "Un seul témoin ne suffira pas contre un homme pour constater un crime ou un péché, quel qu'il soit; un fait ne pourra s'établir que sur la déposition de deux ou de trois témoins." Une nouvelle fois, ces lois empêchent une application injuste ou une demande d'indemnité démesurée.

Il est maintenant possible de répondre de façon précise à votre question.

Le commandement "Oeil pour oeil, dent pour dent", n'est PAS un "droit de vengeance" mais une LIMITATION du droit de réparation des dommages.
Ce commandement fait partie de la Loi, donnée par Dieu au peuple d'Israël. La Loi ne se limite pas aux Dix commandements!

https://www.bible-ouverte.ch/faq/faq-th ... e-135.html

https://fr.wiktionary.org/wiki/œil_pour ... _pour_dent


Evolution de la loi du Talion à travers le temps :
https://perso.helmo.be/jamin/euxaussi/j ... alion.html
Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon

Répondre