Des imams ou des profs ?

La religion n'est pas toujours comprise, en parler voire critiquer permet parfois de mieux la comprendre. Attention, cette zone n'est pas ici pour régler ses comptes ou cracher sa haine envers l'autre, modération stricte!

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Des imams ou des profs ?

Message non lu par voltigeur » mar. 14 déc. 2010 09:05

C'est assez curieux qu'on soit incapable, dans ce pays d'avoir de vrais chiffres :angel: :?:

Affaire Le Pen : la France manque de mosquées. Mais aussi d'instits?

Marine Le Pen a provoqué une vaste polémique ce week-end par le rapprochement pour le moins hasardeux entre l'Occupation durant la seconde guerre mondiale et l'occupation de la rue à laquelle se livrent les musulmans devant une certain nombre de mosquées françaises. On aurait pu parler d’une querelle de clochers. Sauf qu’ici, il s'agit du nombre de mosquées en France.Les détracteurs de la frontiste estiment que les musulmans ne prient dans les rues que parce qu’il n'y a pas assez de mosquées en France.

C’est notamment l’argument avancé au CFCM. Joint par Marianne2, le porte parole de l’instance estime que « c’est à Paris ou Marseille » qu’on rencontre le plus souvent les prières de rues, là où la pression démographique est la plus forte. Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, a lui évoqué sur France Info un «retard dans la construction des mosquées ».

2000 selon les religieux, 1500 selon le ministère
Mais il reste difficile d'avoir des données précises. Les chiffres du CFCM datent de 2008. Le Conseil comptabilise 2000 lieux de culte comprenant tant les mosquées que les simples salles de prières. Mais l’instance n’a pas été en mesure de décomposer le détail de ces chiffres. En 2006, il donnait pourtant une surface globale de 250 000 m2 de lieux de cultes.

De son côté, le ministère de l’Intérieur, chargé des Cultes, cite un chiffre allant de 1500 à 1800 lieux de cultes dont quelques dizaines de mosquées, selon une étude parue en juin dernier. Jointe par Marianne2, la Place Beauvau n'a pas été en mesure de nous détailler ces chiffres, renvoyant vers... le CFCM.

10% des musulmans vont prier toutes les semaines

Est-ce suffisant pour accueillir les populations concernées ? Pour répondre, il faudrait savoir le nombre de musulmans en France. Et apparemment, cette population est aussi difficile à compter que les manifestants.

Dans France soir en juin, Dalil Boubakeur évoquait « 4 à 5 millions » de musulmans en France appelant ainsi à « doubler » le nombre de mosquées en France. A la même époque, le ministère de l’Intérieur donnait le chiffre de « 5 à 6 millions ». Chiffre contesté par certains spécialistes, comme la démographe Michèle Tribalat, qui considère que l'on grossit à dessin l'évaluation du nombre de musulmans en les confondant avec leurs identités d'origine.

Il faut donc distinguer les croyants des pratiquants. Selon la même étude du ministère, 33% seulement des musulmans déclarés se disent pratiquants. Et 10% pratiquent régulièrement la prière du vendredi. Notons que ces chiffres sont à prendre avec des pincettes, on n’a pas forcément envie de dévoiler ses pratiques religieuses à un sondeur inconnu.

Il est donc difficile de savoir s’il manque de lieux de cultes musulmans en France au vu de la population de croyants. De toute façon, pour certains, ce n’est même pas le débat.


On trouve quelques chiffres plus intéressants sur le site communautaire Oumma.com sous la plume du sociologue Mohammed Telhine dans un article de juin 2009. Il a comptabilisé lui 1612 lieux de culte mais il n’a pris en en compte que ceux dont il a pu mesurer la surface. Et selon le chercheur, 40% de ces lieux de cultes ont une surface de moins de 100m2 et 86% sont en dessous des 500m2 .


Membre du Haut Conseil à l’Intégration (HCI) et essayiste, Malika Sorel s'insurge contre toute augmentation des subventions pour la construction des mosquées : « C’est comme si une école qui n’avait pas de stade envoyait faire ses cours de sport dans la rue. On est dans un Etat de droit, dit-elle, ce n’est pas parce qu’on a pas ce que l'on souhaite qu’on a le droit de prendre ce qui nous appartient pas ». Pour elle, c’est donc aux politiques de prendre leur responsabilité et d’appliquer le droit : « On ne peut pas créer deux corpus de lois selon les catégories de citoyens ».

Elle dénonce également les propos de Dalil Boubakeur qui appelait au financement public pour les constructions de mosquées : « Comment quelqu’un comme lui peut ignorer ce qu’est la laïcité ? ». Du temps où il était président de l’UMP en 2005, Nicolas Sarkozy avait également proposé, en vain, de « faire évoluer » la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat pour faciliter la participation des pouvoirs publics à l'édification de lieux de cultes.

Malika Sorel, qui s’intéresse aux questions d’éducation au HCI, pointe alors un paradoxe : « D’un côté, il n’y a pas d’argent pour mettre deux enseignants par classe en CP, de l’autre, on nous dit que l’Etat doit investir dans la construction de mosquées ». Dans son fameux discours de Latran, Nicolas Sarkozy disait d’ailleurs : « L’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur ». Finalement, si l'on suit Malika Sorel, il aurait pu ajouter l’imam.
CARPE DIEM

Avatar du membre
benji
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4856
Enregistré le : ven. 26 mars 2010 20:55

Re: Des imams ou des profs ?

Message non lu par benji » mar. 14 déc. 2010 09:27

Je vais le dire franchement, mais alors franchement! On nous emmerde avec cette histoire de Marine Le Pen et sa déclaration foireuse dont personne n'a à foutre! Les musulmans peuvent être heureux de pratiquer leur religion dans notre beau pays qu'est la France. Il faudrait peut être rappeler qu'en France on fait de plus en plus de chose par respect pour leur religion comme la viande hallal (même des quick sont devenus hallal), l'aménagement de certaines lois, la lutte contre la discrimination, les cantines scolaires sans viandes sont même apparues pour ne pas choquer, le financement de centres culturels musulmans qui seront en fait des mosquées, et j'en passe et que de l'autre côté de la méditerranée, c'est le totalitarisme culturel et la dictature religieuse qui prime! Algérie, Maroc, Égypte, Arabie Saoudite (et autres...), les non-musulmans ne sont pas respectés et peuvent être condamnés! Les chrétiens sont traqués, les églises même brulées, tout cela par ce que ce n'est pas musulman!!! Le prosélytisme est interdit s'il n'est pas musulman et mérite la peine de mort!!! Même les musulmans se "bouffent entre eux", et après en France ils nous donnent des leçons et tentent de nous imposer un style de vie ou un mode de pensée, mais faut arrêter le délire là!!!

Je n'ai rien contre l'Islam, mais faut arrêter la victimisation systématique car en France, ils ne sont pas trop mal lotis et on les fait pas trop chier non plus! Pire, si on compare en France le nombre de profanations, qui est le plus profané? Cathos ou musulmans? Les cathos qui battent tous les records. Haaaaaa marre des fausses polémiques à cause de la connerie de certains qui veulent juste de la médiatisation, du pognon ou tout simplement changer ce pays qui ne doit surtout pas évoluer si c'est pour aller dans la régression tant désirée par certains (burkas et compagnie...).


Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Re: Des imams ou des profs ?

Message non lu par voltigeur » mar. 14 déc. 2010 09:37

:swear:

Image

le-pv-pour-port-de-niqab-au-volant-est-annule
Sandrine Mouleres contestait une contravention de 22 euros dressée en avril dernier pour «circulation dans des conditions non aisées». Crédits photo : FRANK PERRY/AFP

La conductrice verbalisée pour avoir conduit voilée se disait victime d'une injustice. Le tribunal de police de Nantes lui a donné raison. «On peut donc aujourd'hui conduire avec un niqab», a réagi son avocat......................................(la suite clic lien-titre)
CARPE DIEM

Avatar du membre
benji
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4856
Enregistré le : ven. 26 mars 2010 20:55

Re: Des imams ou des profs ?

Message non lu par benji » mar. 14 déc. 2010 09:43



Avatar du membre
anmia
Modératrice
Modératrice
Messages : 3134
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:15
Localisation : Istres

Re: Des imams ou des profs ?

Message non lu par anmia » mar. 14 déc. 2010 14:02

Mais bon sang de bonsoir, il n' y a pas que 2 religions pratiquées en France ! et tous les boudhistes ne réclament pas de temples me semble-t-il ?les protestants non plus, alors à votre avis, où est le problème ?ce sont toujours les mêmes qui en posent.
mettez un peu d'art dans votre vie, mettez un peu de vie dans votre art

Avatar du membre
benji
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4856
Enregistré le : ven. 26 mars 2010 20:55

Re: Des imams ou des profs ?

Message non lu par benji » mar. 14 déc. 2010 15:33

Je connais personnellement des musulmans pratiquants, certains sont des personnes fantastiques avec qui je discute avec un grand plaisir, je ne souhaite pas stigmatiser cette religion au travers de mon propos ni ceux qui la pratique, mais certains nous gonflent réellement, c'était juste pour le préciser, qu'on ne me taxe pas de tout les maux possibles et inimaginables comme ça peut arriver avec certains...


Répondre