Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Phil.Alb » lun. 27 juil. 2020 15:16

Ouh là, ce n'est pas moi qui vais dire qu'il est impossible de dépasser la vitesse de la lumière.
Justement dans la bulle R_0, on va de c à l'infini quand on est à la singularité, c'est à dire à -4Gm_0/3c^3.
Le seul soucis, c'est un temps négatif ! Il faut donc trouver comment peut on aller dans un temps négatif à partir de notre dim3.
J'ai pas trouvé encore.

Je ne sais pas comment tu comptes t'y prendre pour inverser les champs ?
Tu as peut être une idée ?

As tu essayé les bobines plates ? Que se passe t il si on bobine sur une seule spire ?
Je crois que cela a déjà été essayé, mais peut être que le nombre de tours a une importance ?

Et si on prenais une bobine plate en bi-métal ? Interférence des électrons des couches différentes de chaque métaux ?

Il y a tellement de possibilité ...
Tiens nous au courant.

Avatar du membre
Géorad
Big posteur
Big posteur
Messages : 335
Enregistré le : dim. 11 juin 2017 14:34

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Géorad » mar. 28 juil. 2020 01:06

Phil.Alb a écrit :
lun. 27 juil. 2020 10:06
Tu cherches quoi en fait Géorad ?
Tu cherches à me pousser à bout ? A bout de quoi ?
Je ne fais que répondre à tes écrits, donc relis-toi ?
Pour les plans :
Bien sur, il y a un plan général ! Mais il y a des modifications du plan lors de l'avancement.
Donc l’Architecte n’est pas le bon !
Si je parle d'univers jumeaux, c'est à cause du temps : Il y a un temps positif qui va de 0 à + infini, mais il y a aussi un temps négatif qui va de 0 à - infini. Si je n'avais pas trouvé la bulle d'expansion qui est constante pour une masse m_0 et qui se trouve dans une portion de temps négatif (0 à -8Gm_0/3c^3) (tu peux vérifier, l'unité est la seconde), alors, il y aurait symétrie et dans ce cas le temps négatif n’existerait pas !
Non, mais moi je n’ai pas besoin de vérifier, j’expérimente la chose depuis longtemps, et je sais comment ça fonctionne, bien que nos étiquettes soient différentes, le produit reste bien le même.
Le temps, c’est le déphasage, ce qui se mesure, mais si la symétrie empêche la mesure du temps, l’énergie subsiste toujours…
L'expérience de la QdC sur 30 minutes a fait apparaître une distorsion temporelle de 2'30s sur 2 chronos (mécanique et électronique). Cette expérience doit être reproduite, mais je n'ai pas le générateur qui convient. Cette expérience est importante car elle permet de démontrer la complémentarité des 2 univers. Mais les expériences de pesée que j'ai fait dans le Tome 1 démontre la même chose (mais une action sur le poids). Donc, soit il y a perte de quantité de matière (je ne le pense pas, mais je l'ai mis en doute) ou alors il y a perturbation de l'accélération terrestre (et pour cela, le temps agit).
Eh bien moi, je confirme cette complémentarité, c’est même une nécessité de l’existence de chacun de ces 2 mouvements interdépendants, et donc aussi de coexistence. L’expérience le démontre très bien. Donc rien de nouveau pour moi !
Au fait, l'énergie vitale, on pourrait dire que je l'ai appelé le ploutos. Mais on aurait pu l'appeler de l'éther, et ça la physique quantique ne l'admet pas !
Parce que la physique quantique reconnait le terme de ploutos ?
Pour moi, le "champ vital" est un champ E-M qui n'est visible qu'en dimension 4. Il est à l'extérieur de la sphère d'expansion mais aussi à l'intérieur de la sphère d'expansion, et c'est la corde spatiale D(t) (la quatrième dimension) qui rythme sa quantité en passant par la porte qui est la bulle d'expansion.
Non, le champ vital n’est pas un champ EM, bien que l’on puisse le produire à partir de là, il est magnétique, mais il faut croiser les sens et les inverser à chaque octave pour le faire atteindre le point zéro, le champ de guérison, et aussi le champ gravitationnel ultime. Ça fonctionne très bien pour qui veut réellement comprendre ?

Tu as déjà eu accès à mes plans de fonctionnement et tu dis encore attendre des preuves de ma part, tu ne manque vraiment pas d’air, en plus tu persistes toujours dans tes critiques, alors cherche avec qui tu veux! Puisque tu es toujours le meilleur, c’est toi la vérité, bien que tu sois le demandeur d’informations, et de ce fait je ne peux avoir trouvé ce dont je parle ! Sache tout de même que j’ai déjà ce qu’il faut pour mes besoins quoique tu en pense ! Et 35 années d’expériences dans le domaine, j’ai donc bien autre chose à faire que de lire tous tes sous-entendus répétitifs, non fondés et dévalorisants.
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »
« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par Phil.Alb » mar. 28 juil. 2020 08:12

Réponse qui sert à rien
Tant pis, reste égoïste, cela te va très bien.
Combien de personnes utilise Ta méthode, qui fonctionne si bien ?
Pour le moment, le titre de ce post qui a 72 pages de réponses stériles s'appelle "Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle"
Salut

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 » mar. 28 juil. 2020 19:26

Phil.Alb a écrit :
lun. 27 juil. 2020 15:16
Ouh là, ce n'est pas moi qui vais dire qu'il est impossible de dépasser la vitesse de la lumière.
Justement dans la bulle R_0, on va de c à l'infini quand on est à la singularité, c'est à dire à -4Gm_0/3c^3.
Le seul soucis, c'est un temps négatif ! Il faut donc trouver comment peut on aller dans un temps négatif à partir de notre dim3.
J'ai pas trouvé encore.

Je ne sais pas comment tu comptes t'y prendre pour inverser les champs ?
Tu as peut être une idée ?

As tu essayé les bobines plates ? Que se passe t il si on bobine sur une seule spire ?
Je crois que cela a déjà été essayé, mais peut être que le nombre de tours a une importance ?

Et si on prenais une bobine plate en bi-métal ? Interférence des électrons des couches différentes de chaque métaux ?

Il y a tellement de possibilité ...
Tiens nous au courant.
Pour le moment c'est que théorique mais deja mis sur papier, et rajouté sur ma pile de documents ( 2 kilogs de gribouillages ...4 a 12 schémas par pages)

D'abord, en trouvant un nouveau facteur influenceant une expérience, j'essaie de toujours me rappeler le long cheminement de mes recherches,
en tenant compte de chaque effet comportemental suplémentaire qui apparaissait, et qui n'est pas vraiment dévellopé par la science officiel.

Donc, au fur et a mesure, on a chaque fois un morceau de puzzle a rajouter.
J'en suis donc actuellement a cet effet "Tunnel EM" que produit le courant au travers d'un fil,
mais aussi l'étrange Force nommée Ampéres...qui apparement se manifeste plutot en Perpendiculaire
(surement par voie de conséquences sur les atomes) et finit par faire un effet Magnétique dont les champs sont effectivement Perpendiculaires.

Nous savons déja qu'il existe aussi, une unité de Force, dont la valeur temps est Négatif,
sa doit étre les Volts je crois...corrige moi si je me trompe stp...

La majorité de mes experiences, me montrent effectivement que les Oscillations HF sont souvent une Transformation de l'Energie Magnétique(Volts+Ampéres = Ch.Mag.) basses fréquences en Energie Electrique HF.
Que la Matiére est un Transformateur d'Energie dont les Forces entrent en "Mutations" pour pouvoir s'adapter a l'Environnement Atomique
afin de mieux s'y dissiper.

Que l'un de mes essais,
montre effectivement d'abord la production d'HF ,
uniquement produites par une Modulation de Fréquences du signal injecté,
un peu comme une Vague qui accompagne le contour du bateau qui essaie d'avancer,
alors qu'immobile elle ne se manifeste pas, ou alors trés peu ...si le bateau "vibre"...sans avancer.

Donc pas liées aux Volts du signal ni a sa fréquence...mais a ses Ampéres !! (puissance du moteur)

-------------------------------------
Que deviendrai alors l'effort d'un moteur de bateau dans une "Eau plus fluide"
...dont TOUS les atomes serais orientés dans le méme sens ?
Et qu'on a juste a APPLIQUER une Polarité Electrique ou Magnétique identique sur la coque du bateau ?


Bin....effet MHD, SANS consommation d'Energie...ou trés peu, non ?
Alors si cette Eau...se serais un Fil Conducteur ...
-----------------------------------------------------
Pour l'autre schéma, pour un effet a la Vitesse de la Lumiére X2,
le trou qui reste a combler, serait de récupérer cette Energie Cinétique obtenue,
vu qu'en respectant les Rotations Orbitales des atomes pour les garder orientés dans toute la Masse,
récupérer l'Energie de SPIN obtenue est une autre histoire...
a la rigueur par un détour...par Champs magnétiques, mais sa complexifierais le montage...

On verra si le Temps (essais futurs) va m'en dire plus
:?:

Humm....je serais curieux de savoir si le SPIN a des Unités de Forces a Temps Négatif tiens !
...mais sa m'étonnerais , vue le nombre de Liens EM Cristallin d'un seul Proton d'Hydrogéne
...on passe vraiment a coté d'autres types d'oscillations , voir de Forces, je crois...
peut-étre méme pas détectables , métonnerais pas du tout, nos appareils de mesures utilisent "des electrons" pour fonctionner !!

Ils ne détectent que Toutes Forces en Lien avec les electrons...pfff. Embétant sa :?:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Message non lu par peterpan57 » mar. 28 juil. 2020 19:38

Pour les Spires PLATES tu a raison, cela respecte le sens des champs electriques par effet capacitif,
et une plus grande quantité d'atomes placés en perpendiculaires respecterais le sens des champs magnétiques.
il n'y aurait méme pas besoin d'un Condo pour avoir un oscillateur LC !
;)

Si cette Capa de Surface des Spires respecte la fréquences des electrons de cuivre, sa pourrait bien aider a optimiser l'effet Vialle.
Voir méme diminuer la complexité du montage, qui deja, est trés simple au départ.
Puiser l'Energie directement...dans la Matiére, serait génial !
Je dis...sa pourrait, vu les perturbations exterieurs, dur dur... :?:

Répondre