Page 54 sur 73

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : mer. 17 avr. 2019 23:52
par peterpan57
Ah bin voila deja une partie de ce que j'essaye d'expliquer, ( video )
Si je vois "le processus" des choses autrement c'est normal que j'ai du mal a le citer en clair... j'ai pas le "décodeur là" :?: :lol:

Il ne reste plus qu'a procéder a son amélioration,
a mon avis modifier l'electrification (charges condo) de cette sphére rotative en un moteur electrostatique, basé sur les principes des
générateurs electrostatiques devrait deja alléger la partie encombrante des cables et moteur.
il manque plus que les parties contra-rotative magnétiques, on deja la contra-rotativité en champs electriques.
Il resterais plus qu'a tester les polarités les plus réactives

A mon avis il y a un principe d'annulation des Forces qui engendre la dégravitation, mais pour sa , annuler une seule Force ne suffit pas.
De plus un probable effet suplémentaire devrais avoir lieu si l'energie dépensée ne peux plus se dissiper vers l'exterieur,
elle devra donc se reboucler a l'interieur de la sphére chargée en rotation, un rebouclage en translation des forces...? :?:

--------------------
oui dans la video la balance a garder un poids mésuré,
la pression gravitationnelle est juste décalée vers le bas,
a mon avis il aurait fallu une seconde balance posée sur la sphére avec un poids dessus
pour vérifier si la pression gravitationnelle se decale aussi vers le haut...

Ici on pourrais croire qu'il n'y a qu'une seule polarité des champs electriques en rotation, l'exterieur etant fixe.
La rugosité du métal electrifié , donc des variations de pics et de creux au niveau atomique devrait logiquement générer des oscillations
electriques perpendiculaires a trés hautes fréquences,
et sa, avec juste quelques tours/minutes, c'est un énorme avantage sa.
Bon, vu le courant utilisé pour la charge, en théorie sa devrais générer aussi un faible champ magnétique verticale oscillant a cette méme fréquence.

Byzarre quand méme, une sphére electrifiée rotative, on dirait un atome grossis des milliard de fois, qui tourne pareil,
sauf que là c'est l'interieur qui est rotatif,
sur un atome c'est l'exterieur...

C'etais quelle polarité electrique le rotor ?

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : jeu. 18 avr. 2019 21:44
par Phil.Alb
Salut Peter,

Je ne sais pas si on est que tout les 2 sur ce post, mais ce serait bien d'avoir d'autres participants.

Avant d'apporter des modifications sur une maquette, il serait intéressant d'apporter auparavant des explications sur ces phénomènes.
Il me semble que j'ai expliqué la méthode en intro de la vidéo.
Le condensateur est sphérique, et il est chargé avant de tourner avec du 24V pendant 48h
Les données de la capa, je ne les ai pas, si j'ai Richard j'essayerai de rajouter des infos supp. Je n'ai pas non plus la vitesse de rotation, mais ça tourne pas très vite (à cause du montage des sphères).
Ensuite, après être chargé, il est posé sur la balance et c'est après que le moteur est mis en route. Ici, nous n'avons pas fait d'acc en racine carré.
Il est fort probable que ce condensateur devrait avoir des phénomènes de moins en moins significatifs, car nous avons un "réservoir" de masse énergétique qui se rempli à chaque test.
peterpan57 a écrit :
mer. 17 avr. 2019 23:52
a mon avis il aurait fallu une seconde balance posée sur la sphére avec un poids dessus
pour vérifier si la pression gravitationnelle se decale aussi vers le haut...
Tu remarqueras qu'il y a un fil qui descend du plafond. Richard avait installé un détecteur peson pour voir s'il y avait des variations de résistance. Le peson n'a rien détecté.
Il y a une autre vidéo sur Magnétosynergie, où il pèse d'abord l'ensemble, il le soulève et le repose sur la balance : l'affichage prend 600g de plus !
http://www.magnetosynergie.com/Archives ... tecNo).mpg
Sur cette vidéo, on peut mettre en doute le câble qui allège l'ensemble. Mais on peut aussi dire qu'il y a un décalage du centre de gravité et du centre énergétique de la masse énergétique.
Mais sur celle de youtube, il n'y a pas photo ! Il y a une dégravitation d'au moins 350g !
Ce qui est le plus bluffant est que les pieds ne touchent plus la plaque, mais que la balance indique comme s'ils étaient toujours pesés !

Je mets en documents annexes l'explication du graviton d'une façon théorique.

Cette expérience est une des applications.
Je ne pense pas que le champs magnétique ou électrique est une influence dans cette expérience.
Je pense que la masse négative agit sur le graviton et sur le neutrino, et c'est pour cela que nous avons ce phénomène de dégravitation.
Cela pourrait donner aussi une explication sur le déplacement de la bulle de niveau que j'ai eu sur une autre expérience.
www.grosfichiers.com/vketU93njPr

Vous me direz si cela ne fonctionne pas
Merci

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : jeu. 18 avr. 2019 21:47
par Phil.Alb
Apparemment, la grosse vidéo ne fonctionne pas ainsi.
Envoyez moi votre adresse mail en mp ou directement sur ma boite et je vous la transférerai

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 00:34
par peterpan57
" Tu remarqueras qu'il y a un fil qui descend du plafond. Richard avait installé un détecteur peson pour voir s'il y avait des variations de résistance. Le peson n'a rien détecté."

Pas logique, le systéme dans la video n'etais méme plus en appui sur la plaque au-dessus de la balance...
A moins d'étre dans la bulle de dégravitation.

Bon, de mon coté comme je n'ai plus de matos, il me reste néanmoins une double-inductance Cuivre-Fer dont je me sers pour
étudier la pollution EM en cours, pour d'autres sujets qu'ici.
Mais au travers de quelques Manips hasardeuses hors-sujet, j'ai soudainement constater une légére résonance dans ma bobine,
qui ressemble a s'y méprendre comme 2 gouttes d'eau aux graphes de l'oscilloscope qui avait piquer le signal d'oscillations du Barreau de Cuivre...
Tu te rappelle?

Une belle fréquence en une multitude de dents-de-scie imbriquées et montante, puis redescendante. ( tel un sapin )
Dans mon cas je suppose une résonance de couplage entre Cuivre et Fer, détectable vers les basses fréquences entre
2000 et 3000 Hz... (plage d'oscillations)
Ce phénoméne etant amplifié si on ajoutais en guise de noyau un tube plastic envelloppé de papier Alu que l'on coulissais a l'interieur.
Normalement cela aurait due faire un effet capacitif pour moduler / decaler la résonance...mais non !
Seul l'intensité du signal fut variable par le noyau Alu amovible.

Je suppose ce signal étre une sous-harmonique des oscillations du Cuivre,
visible donc en basses fréquences comme je le soupsconnais il y a quelques temps...
dans mes essais de combiner les oscillations du Fer, avec celles du Cuivre...
Et sa sans aucune cage de faraday ni fltration des parasites...
J'aimerais un avis...svp. :?:

NOTE:
La double-inductance n'a PAS de noyau Fer comme les transfo standarts, les 2 inductances ne sont en aucun cas en contact electrique,
le bobinage est juste identique au "Bi-Fliar Coil" de Tesla...mais sur un tube.
Les 2 = méme section de fil, méme nombre de spires...jointes (pas séparées, aucun espace libre), une seule couche de spires.

l'induction magnétique se faisant réciproquement
entre L1-Cuivre et L2-Fer, les 2 ayant un effet opposé, ferromagnétique, et l'autre diamagnétique.
Donc en cas de résonance parfaite l'induction mutuelle est meilleure et non-destructive car "en osmose"...

L'excitation electrique provenant en partie du faible courant de sonde CC sur L1
et des faibles courants AC de pollution EM sur L2 .
Il y a une diode Germanium sur L1, afin d'avoir aussi les modulations d'amplitudes visibles.
Je suppose un effet capacitif important entre les inductance, et une induction magnétique non-pas "en-block" comme dans un transfo...
mais "en serie" sur la longueur du fil de Fer (gainé biensur).

Comme Richard, je porte un intéret particulier sur les oscillations du Cuivre, mais aussi des autres métaux...
s'il est aisé de faire des piles avec 2 métaux différents, pourquoi alors ne pas le faire avec 2 oscillations différentes ?

Tot ou tard un oscillateur Paramétric auto-alimenté sera réalisable grace a la technique Vialle, ce n'est qu'une question de Temps...d'Acceptance.

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 01:34
par peterpan57
http://www.magnetosynergie.com/forum/vi ... =80&t=2240

je pense que les spins s'accordent...

De mon coté expérimental, lorsque je fais passer un courant continu trés faible en intensité (milliampéres) dans un conducteurs,
des harmoniques trés basses fréquences apparaissent.
( n'oubliez pas les oscillations extrémement basses du graphéne... ...certainement applicable a une mince feuille de Cuivre en 2D )
Puis en augmentant trés lentement l'intensité, les fréquences de ces harmoniques montent.
Encore plus et ils y a carrément des sauts en fréquences plus hautes.
Puis a un moment trés précis...je dirais une intensité tréééés précise, une intense résonance apparait, aisément détectable au spectrogramme.

Je suppose donc que les atomes du conducteur se comporte comme des "dissipateurs" d'intensités, en transformant le courant
en oscillations electriques , et donc ainsi "consommés"...en champs magnétiques aussi.

Je suppose qu'une fréquence adaptée a une intensité précise fera des résonances couplés avec les spins,
les spins aurait-ils alors un role de "dissipateurs" ??

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 08:42
par Phil.Alb
Bonjour Peter,
peterpan57 a écrit :
ven. 19 avr. 2019 00:34
Pas logique, le systéme dans la video n'etais méme plus en appui sur la plaque au-dessus de la balance...
Oui, c'est ce qu'il y a de plus extraordinaire car en plus l'allègement est visible mais pas détecté ! Ni par la balance, ni par le peson !
La vidéo que j'ai faite sur la déviation de la bulle de niveau est aussi inexplicable.
Je vais essayer de faire mettre cette vidéo sur MagnetoSynergie.
Il faut du factuel pour pouvoir engager des discussions.

Tu parles de bulle de dégravitation ???
L'image que j'ai, pour moi, est un effondrement de l'espace non visible et non détectable.
Je reviendrai sur cet effondrement avec la vidéo de la bulle de niveau qui s'est décalée toujours dans le même sens.

Peut être que cela expliquerai la résonance de ta bobine. Les effets électromagnétiques sont aussi dus à la masse énergétique négative.
Il faudrait que tu publie des dossiers sur tes expériences. Uniquement sur du texte, il est difficile de se construire une image.
peterpan57 a écrit :
ven. 19 avr. 2019 00:34
Comme Richard, je porte un intéret particulier sur les oscillations du Cuivre, mais aussi des autres métaux...
s'il est aisé de faire des piles avec 2 métaux différents, pourquoi alors ne pas le faire avec 2 oscillations différentes ?
Cette question est excellente ! Mais pour que je puisse comprendre, avec l'effet Vialle, il faut que je refasse le Tome 3
peterpan57 a écrit :
ven. 19 avr. 2019 01:34
je pense que les spins s'accordent...
Quand tu parles de spin, tu es sur le spin de l'électron ?
Ce que tu dis me fait penser à l'autogénérateur de Richard.
Dans ce domaine, il y a une montagne de choses à explorer. Il faut être prudent et consciencieux.

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 10:39
par peterpan57
Par une vue différente et lointaine....
- pourquoi la Terre tourne ?
- est-ce bien ce que dit la science ?
- ou est-ce plutot la masse entrainée par le courant electrique qui génére le champ magnétique ?

Si la Terre génére son propre champ magnétique alors quelque part, de fason perpendiculaire un courant electrique tourne...!
Et dans ce cas c'est logique que vers l'equateur il fasse plus chaud...

Pourquoi les étoiles et les planétes tournent ?
Pense-t-on vraiment que se soi une je ne sais quoi comme inertie qui a démarrer ces rotations?

Une goutte d'eau qui tombe se met en boule... pas parce quelqu'un la modeler comme sa mais bien a cause des potentiels electriques de surface...
Si ses ions se mette en rotation alors la goutte d'eau aura aussi un champ magnétique.
Alors pourquoi les corps célestes sont aussi en boule ???

S'il y a 2 Forces perpendiculaires en action, cela ferat-il des tensions de surface pour former une sphére et ses champs electriques générant une accélération fasonnerais une sphére alors ?

Les electrons n'ont jamais de repos, ils voyagent constament, et tot ou tard ils se reboucle quand ils ont fait le tour, créant ainsi le champ magnétique....

Pourquoi une sphére?
Bin les electrons n'aiment pas des angles droits sinon au lieu d'une Terre ronde on aurait un Cube... :D

Pourquoi se morfondre dans les méandres complexes de la science si l'evidence est partout autour de nous ... :?:
Les Forces se rebouclent...générant ROTATIONS et Sphéres.

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 12:47
par Phil.Alb
Salut Peter,

Tu as la réponse à toutes ces questions ?

Nous sommes déjà d'accord sur un point : l'immobilité n'existe pas ! Tout est mouvement
L'erreur, je pense est que la physique a choisi un référentiel pour tout. On dirait qu'il faut tout référencer par rapport à un 0 !
Je pense que même un référentiel est mobile.
peterpan57 a écrit :
ven. 19 avr. 2019 10:39
est-ce plutot la masse entrainée par le courant electrique qui génére le champ magnétique ?
Pour moi cette question est primordiale.
Je pense que c'est le contraire : c'est le champ magnétique qui crée le champ électrique. Pour cela il faut remonter à l'origine de la création de l'univers.
Et en remontant à l'origine, on tombe sur la première particule origine de la matière, qui est l'électron.
Dans ce cas, il faut discuter sur la création de l'électron. L'électron a la double identité onde et particule.
Il est particule à la fin de sa formation car il a une masse. Mais quand il est particule, il existe dans notre monde en 3D
Il est onde, parce qu'il génère un champ électrique. Mais s'il génère un champ électrique, c'est parce que auparavant il a un champ magnétique qui lui permet d'avoir un spin. Dans cet esprit, nous remontons à sa création, même avant sa formation de particule. Mais la, nous sommes dans un temps négatif, donc avant notre monde en 3D.

C'est pas mal ton idée de lier champ électrique et température !

Tu as raison une goute d'eau dans l'espace se met en boule !
[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=tl5w2TznRcE[/youtube]
On pourrait ainsi faire une analogie que le mouvement est du au champ magnétique. Pour qu'il y ait détection d'un champ électrique, il faut qu'il y ait variation du champ magnétique. C'est pour cela que l'électron a un champ électrique ; c'est parce que son champ magnétique (caractéristique de son spin) est en vibration (c'est l'équation de l'exponentielle amortie qu'il y a dans le Tome 3)
peterpan57 a écrit :
ven. 19 avr. 2019 10:39
S'il y a 2 Forces perpendiculaires en action, cela ferat-il des tensions de surface pour former une sphére et ses champs electriques générant une accélération fasonnerais une sphére alors ?
Exactement ! As tu vu le diagramme des forces que j'ai représenté dans le chapitre 3 ?

L'erreur a été de concevoir l'atome sous le modèle de Rutherford !
La physique quantique a corrigé se modèle, mais à la base ils sont parti sur le modèle de Bohr qui était la suite du modèle de Rutherford !
Donc, pour que ça colle, ils ont mis de la probabilité de présence. L'erreur est là !
Je pense que le modèle atomique est un mixte avec la représentation quantique et les ondes de De Broglie.

Mais si on reste sur un modèle principalement de forces (je suis entièrement d'accord avec toi), il faut revoir la physique quantique mais surtout la relativité générale, car c'est une base Newtonienne, mais avec la prise en compte de la limite de la vitesse de la lumière, donc avec la relativité restreinte !
En fait, tu viens d'apporter encore plus d'intérêt pour revoir le système à 4D en passant par le produit et non par l'addition de l'espace Minkowski (qui est la base de la relativité générale).

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : ven. 19 avr. 2019 15:57
par peterpan57
" Tu as la réponse à toutes ces questions ? "
- j'ai fait express de repositionner l'Observateur dans un "autre lieu, un autre angle de vue", afin de ne pas oublier ce qui nous echappe
si on reste figé sur un point de l'espace a observer
( dans ma réalité virtuelle de raisonnement par Images mentales, je peux en fait me positionner aisement, quazy partout...alors que tant de scientifique sont figer au dessus d'une feuille remplie d'equations , leur esprit enchainé...au bout d'un stylo !! )

" Je pense que c'est le contraire : c'est le champ magnétique qui crée le champ électrique. "
- tu a bien fait de me corriger, j'ai garder le reflex de raisonnement de créer physiquement un champ magnétique avec une bobine sous tension...
voila ce qui arrive quand on s'obstine a rester figer sur la technique.
- de toute maniére ce champ magnétique est DEJA présent, il est juste comprimé en Lignes de Forces dans une bobine sous tension et ainsi devient perceptible a l'observateur...

" C'est pas mal ton idée de lier champ électrique et température ! "
- oui c'est trés flagrant en regardant une map interactive météo permettant de voir les courants marins chauds a l'equateur,
on dirait presque un énorme cable a une spire au fond de la mer le long de l'equateur, qui chauffe au passage "du probable courant electrique'

Sur le soleil c'est encore pire, il y a comme une ceinture centrale qui tourne a contre-sens, et des "lignes diagonales qui se croisent",
chacune venant d'un pole respectif, sa fait un joli damier de losanges grossissant uniquement vers son equateur.
Trés souvent les éruptions suivent ces croisements de lignes, aux angles des losanges...

" Exactement ! As tu vu le diagramme des forces que j'ai représenté dans le chapitre 3 ? "
- a vrai dire j'ai de plus en plus de mal a suivre la theorie et les diagrammes, ( l'age ? )
je n'arrive plus qu'a raisonner par Images mentales
de tous ses mécanismes d'interactions des differentes Forces et des Bulles d'expansion,
de téte avec calculs et theorie etc...sa ne fonctionne plus, on dirait bien qu'une part de ma cervelle s'y fatigue de trop,
et m'en rend peu a peu refractaire.

" En fait, tu viens d'apporter encore plus d'intérêt pour revoir le système à 4D en passant par le produit et non par l'addition de l'espace "
- bin c'est logique voyons, les experiences démontrent qu'une addition voile les effets suplémentaires
- alors que le produit permet de se rendre compte de ses effets ( Forces ) suplémentaires apparaissant dans les essais !!

Tiens, en passant, j'avais deja des soupçons, sur la résistance ohmique d'un fli de cuivre, moindre dans un sens et plus forte dans l'autre,
sans avoir donner au fil la forme de spire magnétisable,
et en faisant mes essais habituels des harmoniques créer dans un fil de cuivre, il apparait que certaines de ses harmoniques
sont bien plus intenses lorsque le courant passe dans l'autre sens...!!
Y'aurait-il un effet semi-conducteur quelque part dans certaines orbites d'electrons a une certaine intensité a dissiper ?
L'effet semi-conducteur observé serait-il alors due a une orientation de spine differentes selon la couche quantique ?
Résistance et Orientation des spins serait liés ?
D'où dégagement de chaleur sur ces spins ....plus rebelles au passage du courant a une intensité donnée ?
D'où mon repositionnement d'observateur sur ce qu'est réellement un Ampére...!!!
Et quelle Forces de l'electron en est influencer ... :?:

Re: Effet Vialle ou regard de la masse en énergie potentielle

Posté : sam. 20 avr. 2019 20:59
par peterpan57
Un gyroscope en apesenteur, garde une orientation qu'on lui imprime (en forçcant),
donc il faut imprimer une force supérieur a sa masse pour le réorienter...?
https://www.youtube.com/watch?v=_6gEphTp2G4

2 disques tournants, dont un avec des aimants et de la haute tension (bobine tesla) en lévitation
https://www.youtube.com/watch?v=2JrkOfqm6eY