Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3892
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Message non lu par peterpan57 » mer. 5 avr. 2017 11:01

Confirmant mes découvertes de signaux ulta-basse fréquences en dessous de 50hz, qui se sont fortement amplifiés ces 24 derniers mois,
le site: http://www.vlf.it/kurt/elf.html
démontre bien l'existence d'une communication existante sous nos pieds, grace a des courants electriques trés faibles, mais détectables n'importe où en campage ou ailleurs, là ou l'electrosmog ne les submergent pas.

l'auteur du site n'etant pas un novice, ses investigations et résultats sont aussi intriguants que surprenants...
il le dis lui-méme:
"Conclusion
Finally the question remains, who on earth is practising communication via such low-frequency signals and additionaly “abuses” the earth as a kind of wire? The structure of the signals leads us to the assumption that they are man-made and not of natural origin. But officially, military communication between submarines is in a range about 70 to 80 Hz. So where do they come from, these signals? Maybe further investigation will show.
"

traduction: " Conclusion
Enfin, la question demeure, qui sur la terre pratiquent la communication via de tels signaux à basse fréquence et, en plus, "abuse" de la terre comme une sorte de fil? La structure des signaux nous conduit à supposer qu'ils sont fabriqués par l'homme et non d'origine naturelle. Mais officiellement, la communication militaire entre les sous-marins se situe entre 70 et 80 Hz. Alors, d'où viennent-ils, ces signaux? Peut-être que d'autres recherches apparaîtront
."

QUI UTILISE LA TERRE POUR COMMUNIQUER? QUI EST L'EMETTEUR? QUI EN EST LE RECEPTEUR? :o :?:

(je vais tacher de traduire la totalité du texte du site, si aucun imprévu me retarde)
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3892
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Message non lu par peterpan57 » mer. 5 avr. 2017 11:08

Cela souléve d'autres questions, posées ici: https://www.cenest.net/2013/08/06/les-i ... -le-monde/

video youtube concernant un sujet similaire de signaux emits par la Terre: https://www.youtube.com/watch?v=9DIgs2rxu9o
( byzarrement devenue inaccessible depuis mon PC, probablement un bug de mon PC, vous la voyez vous ? )

ce Post rejoint aussi celui des signaux artificiels que j'ai constater aprés analyses au spectrogramme fréquenciel des enregistrements audio(radios convertis en audio) de la Nasa sur les planétes et leurs Signaux Radio "Naturels"

ici: http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewt ... 59&t=10357

Une autre piste: http://www.cbc.ca/news/technology/extra ... -1.3744874

"That radio signal that might have been from extraterrestrials? Sorry, it was actually from Earth, Russian scientists confirm"

Censure ou confirmation de signaux emit par la Terre? :?:

d'autres pistes ici, des Transmetteurs "sous-terrains" existaient bien... http://boards.straightdope.com/sdmb/sho ... p?t=323595

donc qui actuellement les utilisent? et de façon plus intense encore ?
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Avatar du membre
Gorille argenté
Big posteur
Big posteur
Messages : 200
Enregistré le : ven. 2 déc. 2016 14:38

Re: Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Message non lu par Gorille argenté » mer. 5 avr. 2017 13:08

Salut
J'ai trouvé ça, ché pas si ça correspond avec ton post, mais c'est intéressant

Il y a quelques jours, une équipe d’astrophysicien menée par Chris Flynn, de l’Université Swinburne de technologie en Australie, faisait un grand pas en avant en excluant toute source terrestre. C’est donc confirmé : ils viennent de l’espace. Cela pourrait sembler évident, mais n’oublions pas qu’en 1998, des chercheurs pensaient avoir découvert un nouveau type de signal radio provenant de l’espace pour comprendre 17 ans plus tard qu’ils émanaient d’un four à micro-ondes installé dans leur centre de recherche.

http://sciencepost.fr/2017/04/cest-conf ... e-lespace/
Je penche, donc, je suis

© Zeitgeist "Je pense donc j'essuie...."

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3892
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Message non lu par peterpan57 » mer. 5 avr. 2017 18:48

Il reste encore une autre probabilité, celle des harmoniques porteuses de signaux,
et là, peu importe les fréquences d'un emetteur, leurs harmoniques supérieurs et inférieurs copie les signaux avec eux.

Mais ce n'est pas tout, sur un autre site, qui, selon ces chercheurs ont constater que les ELF et VLF rebondissent trés facilement sur la Ionosphére.
Un seul rebond suffit a emporter avec lui des signaux des porteuses Hautes Fréquences présent dans la Ionosphére...puis suite au rebond, redescend pour rebondir a nouveau dans la Terre, tout en laissant son "empreinte" electromagnétique dans les courants de Sol...
donc une bien bonne probabilité d'un "Copier-Coller" de signaux, entre Hautes Fréquences de la Ionosphére, transmit/copier par les rebonds ELF/VLF ...ou par rayonnement direct des Hautes Fréquences dans la Terre...riche en Eau qui adore absorber les Hautes Fréquences et ne laissant derriere que des Signaux résiduels ELF/VLS superposés sur les courants electriques de Sol.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://vlf.stanford.edu/research/introduction-vlf

traduction:
"Introduction à VLF
Qu'est-ce que ELF / VLF Research?
ELF / VLF signifie Fréquence extrêmement basse fréquence et très faible fréquence, et se réfère à la plage de 300 Hz à 30 kHz. Nous parlons de ondes radio, comme les signaux AM / FM que vous obtenez, juste à une fréquence encore plus faible. Sur notre planète, la source la plus puissante d'ondes ELF / VLF est une foudre, alors beaucoup de ce que nous faisons se résume à étudier l'éclairement et ses impacts sur l'environnement de notre Terre, détectables même en Antarctique .

Image image018
Pourquoi les ondes ELF / VLF sont-elles utiles pour les ingénieurs et les scientifiques?
Les ondes ELF / VLF sont utiles scientifiquement parce qu'elles reflètent largement la région D de l'ionosphère terrestre (60-90 km d'altitude) et sont ainsi guidées efficacement dans le guide d'ondes Terre-ionosphère aux distances globales. Par exemple, si vous configurez un récepteur radio à peu près n'importe où sur Terre, vous pouvez extraire des morceaux courts de rayonnement par des éclairs à la moitié du monde. Ceux-ci s'appellent radio atmospherics, ou sferics. Les ondes ELF / VLF pénètrent également dans l'eau de mer, ce qui a conduit à leur utilisation au cours des dernières décennies pour la communication avec des sous-marins submergés à longue distance.

Du point de vue scientifique, cependant, la réflexion de la région D à ces fréquences fait de ELF / VLF un outil unique pour la télédétection de la région D, qui répond à une variété d'intrants d'intérets comme l'activité solaire, l'énergie de la lumière (le climat et les aérosols aussi :lol: ) , la précipitation électronique à partir du rayonnement. Les ceintures, les rayons gamma cosmiques et les tremblements de terre. Les mesures des propriétés de la région D sont extrêmement difficiles, car ces altitudes sont trop élevées pour les ballons, mais trop bas pour les satellites, donc c'est une capacité utile. Cependant, la complication de ces études est que la propagation d'ondes radio dans des milieux complexes tels que le plasma dans l'ionosphère inférieure de la Terre est l'une des plus fondamentalement difficiles dans l'électromagnétisme, violant presque toutes les hypothèses simplifiées et commodes telles que l'homogénéité, la linéarité, la symétrie , Et l'anisotropie. La modélisation numérique de ces ondes nécessite les techniques les plus avancées disponibles.

Image image008
Quels sont les avantages pratiques de la recherche ELF / VLF?
Communications mondiales
:roll:
Parce que les ondes ELF / VLF sont guidées par la Terre et l'ionosphère, vous pouvez envoyer des signaux autour de la planète.LightningLa foudre le fait tout le temps, mais nous ne l'avons pas encore maîtrisé :x pour faire des ondes ELF / VLF avec une antenne, vous avez besoin d'une antenne comparable à une longueur d'onde. Malheureusement, un 3 kHz a une longueur d'onde de 100 km! Le groupe Stanford ELF / VLF explore une méthode alternative de génération d'ondes ELF / VLF, qui utilise les mêmes courants qui font les lumières du nord, pour transformer l'atmosphère supérieure en une grande antenne rayonnante. Consultez notre programme HAARP en Alaska.

Image image010
Géolocalisation de la foudre
Lightning provoque des dégâts de 10 milliards de dollars chaque année (aux États-Unis), tue des centaines dans le monde entier, pose un danger pour le trafic aérien et vous fait peur quand vous conduisez. Comprendre la physique de l'éclair nécessite des simulations avancées ( et des chemtrails electromagnétiques sous controle évidement, je le répéte si souvent...pfff :x ) . L'activité de la foudre devrait également augmenter considérablement si la température mondiale continue d'augmenter ( réchauffement climatique = plus de facilité a créer et controler des Chemtrails sous control :x :x ) . Les champs électriques associés à la foudre et assez difficiles à mesurer, car cela impliquerait de mettre des instruments au milieu d'une nuée turbulente de tonnerre, alors nous examinons des moyens intelligents de détecter à distance ces champs . Cependant, étant donné que la signature radio (comme une empreinte digitale) d'une foudre peut être détectée dans le monde entier, la réception d'ondes ELF / VLF nous permet de déterminer l'emplacement exact de la plupart des rafales sur toute la planète, avec seulement un petit nombre d'ELF / Des récepteurs VLF éparpillés. Le groupe Stanford ELF / VLF est un pionnier dans le développement de la technologie de géolocalisation de l'éclairage. En savoir plus sur la géolocalisation de l'éclairage avec VLF .

Communications terre-par satellite
Tous les signaux allant d'un satellite au sol (ou vice versa) doivent traverser l'ionosphère. Puisque l'ionosphère (en particulier la partie inférieure) évolue rapidement, surtout la nuit. Les ondes ELF / VLF nous donnent le seul moyen fiable et continu de surveiller l'ionosphère inférieure et, par conséquent, de déduire les pannes de communication. Par exemple, nous pouvons surveiller les pannes de communication ionosphériques provenant des rayons gamma de l'espace extra- atmosphérique.

Image image011
Protection par satellite
Lorsque les satellites sont lancés dans l'espace, ils sont immédiatement bombardés par une population de particules énergétiques qui sont piégées par le champ magnétique terrestre, appelé la ceinture de rayonnement Van Allen. Au fil du temps, ces particules peuvent dégrader et détruire l'électronique par satellite. Dans les périodes de forte activité solaire, le nombre de particules énergétiques peut traverser le toit (...) et rester là pendant des années. Les ondes ELF / VLF provenant de l'éclair ont été considérées comme un facteur clé de l'élimination de ces particules piégées, en se propageant comme une onde «whistler» (nommée pour la façon dont elle sonne dans une lecture audio) à travers la magnétosphère et le Stanford ELF / Le groupe VLF est activé dans la compréhension de la façon dont ce processus fonctionne, à travers des expériences et une modélisation théorique. En savoir plus sur nos études sur les précipitations d' électrons induites par la lumière observées au sol, ou dans l'espace , ou nos expériences actives pour reproduire cet effet avec les stations de radio VLF .

Cartographie souterraine
Avez-vous déjà vu ces adeptes de la plage onduler autour de ces détecteurs de métaux sur le sable pour trouver des bijoux perdus ou d'autres objets de valeur? S'agit, ils utilisent VLF. Pourquoi? Parce que les ondes VLF, contrairement aux ondes MHz et GHz, peuvent pénétrer dans le sol et réfléchir. Les ondes ELF / VLF peuvent en fait être le moyen le plus fiable de cartographie souterraine ou la détection de structures souterraines. Le groupe Stanford ELF / VLF explore activement ( :o ) la façon dont ces ondes radio interagissent avec la surface de la Terre. En savoir plus sur la cartographie souterraine avec des ondes ELF / VLF .

Image image004
Impact des rayonnements ionosphériques
La foudre a des impacts plus larges que le flash de la lumière et le tonnerre. Par exemple, certains types de foudre peuvent provoquer une décharge brève des dizaines de kilomètres au-dessus du nuage, appelés sprites, qui ont été prédits dans les années 1920, mais n'ont pas été découverts par les scientifiques jusqu'en 1989. En fait, certaines foudre peuvent même accélérer les électrons pour accélérer énormément à la La vitesse de la lumière, produisant des rayons gamma que nous voyons habituellement seulement en association avec des étoiles en effondrement et des trous noirs. Le groupe Stanford ELF / VLF s'engage activement à comprendre comment la foudre affecte l'ionosphère et la magnétosphère de la planète. En savoir plus sur les études sur les sprites et les phénomènes lumineux transitoires , et sur les rayons gamma par rayons terrestres .

Comment la recherche ELF / VLF a-t-elle été racontée?
L'histoire de l'observation ELF / VLF remonte à la fin des années 1800, lorsque les premières lignes télégraphiques ont été déposées. Les premiers opérateurs ont signalé avoir entendu des sons bizarres qu'ils ont décrits comme des clics et des tweeks, en particulier lors d'une journée avec une foudre, ce que nous savons maintenant, probablement, juste que les sferics étaient captés par leur ligne télégraphique, agissant essentiellement comme une antenne.

Plus tard, dans la Première Guerre mondiale, les soldats qui opéraient des lignes de communication ont signalé avoir entendu des sons étranges, qui avaient une tonalité tombante, ressemblaient à une sifflement. "Vous pouvez entendre les grenades tomber" on disait quelquefois. Ce qu'ils entendaient réellement était une version indirecte de l'énergie de la foudre, connue aujourd'hui comme whistler, qui s'accouplait dans les lignes de communication.

Montrez-moi des "données ELF / VLF", s'il vous plaît
L'histoire de la recherche ELF / VLF a débuté principalement dans les enregistrements audio, car les études ELF et VLF tombent entre 300 Hz et 30 kHz, la gamme de fréquences que l'oreille humaine peut reconnaître. Les premiers chercheurs ELF / VLF joueraient simplement du signal reçu par une antenne directement par un haut-parleur. Par conséquent, nous pouvons écouter le flux de données comme s'il s'agissait d'un audio. Voici un segment de données sélectionné de Stanford, en Californie.

Image image017
Dans ce fichier, écoutez trois types distincts de sons. La première et la plus répandue est une série de clics et de pops. Ces signaux, appelés «atmosphères radioélectriques», sont de courtes rafales de rayonnement provenant de foudre, qui pourraient être n'importe où dans le monde. La majeure partie de l'énergie VLF / ELF libérée par la foudre est piégée entre la Terre et l'ionosphère et peut donc voyager dans le monde entier.

Le signal de second type que vous entendrez est une hauteur de chute, d'une durée de quelques secondes, connue pour cette raison comme un «siffleur». Les siffleurs sont également composés d'énergie émanant de l'éclairement, sauf au lieu de se propager directement, ces signaux échappent réellement à l'atmosphère, se propagent le long des lignes de champ magnétique et à l'intérieur des courroies de rayonnement (entraînant des fréquences différentes à des vitesses différentes) et atterissent à l'autre Fin, où ils rentrent dans l'atmosphère.

En fait, comme les chercheurs de Stanford ont été les pionniers dans les années 1970, l'injection de signaux VLF dans la magnétosphère peut conduire à une variété de phénomènes physiques dans la magnétosphère, lorsque ces ondes interagissent avec les particules de la bande de rayonnement. En savoir plus sur l'expérience de la station Siple dont les données sont encore analysées même 35 ans plus tard! La nature elle-même crée spontanément de l'énergie ELF / VLF dans la magnétosphère, comme les ondes chorales (encore appelées son son s'il est joué en tant que fichier audio, ressemblant à un chœur d'oiseaux).

Le troisième et dernier bruit est un ton très élevé (vous pourriez avoir du mal à l'entendre, mais il est là). Vous remarquerez un motif: 1,2,3, pause, 1,2,3, pause ... Ce sont les balises de navigation «Alpha» exploitées en Russie et constituent un exemple d'émetteur VLF qui peut Être utilisé pour détecter à distance les perturbations dans l'ionosphère.

Une autre façon de présenter les données VLF se présente sous la forme d'un spectrogramme, et voici un exemple des mêmes données sous cette forme:

Image image012
Les données sont divisées en petits segments de temps, dans ce cas 10 ms de long. Une transformée de Fourier est effectuée sur chaque segment et la couleur montre l'amplitude du signal.

Les nombreuses lignes verticales sur ces spectrogrammes sont les atmosphères radio, ou `sferics ', provenant des éclairs, qui pourraient être n'importe où dans le monde. La foudre émet de courts morceaux de rayonnement impulsif qui peuvent être observés à des distances globales de la source puisqu'ils sont guidés par le guide d'ondes Terre-ionosphère. Ceux-ci correspondent aux sons "clic" et "tweek" dans l'échantillon audio. Un zoom intérieur d'une atmosphère radio est affiché dans le panneau inférieur gauche.

Il existe également un ensemble de lignes horizontales courtes entre 10 et 15 kHz. Ce sont les balises de navigation «Alpha».

Les lignes horizontales solides entre 18 et 30 kHz sont des signaux d'émetteur VLF, bien qu'ils soient trop fréquents pour entendre les signaux audio. Ces signaux d'émetteur sont nominalement utilisés pour les communications. Le panneau supérieur droit montre un zoom d'un émetteur appelé NWC, en Australie, qui est clairement détecté à Stanford, et le signal de communication peut être considéré comme une modulation ascendante et descendante de la fréquence. Cependant, ces signaux d'émetteur agissent comme un diagnostic de l'ionosphère inférieure, car leur propagation vers de longues distances dépend de la réflexion ionosphérique. Les panneaux en bas à droite montrent un exemple de deux de ces émetteurs VLF suivis à Stanford pour une période de 3 jours. L'amplitude (supérieure) et la phase (bot) du signal montrent une variation quotidienne claire, reflétant les changements drastiques à l'ionosphère inférieure du jour à la nuit. Il s'agit d'un exemple de télédétection ionosphérique utilisant des signaux émetteurs VLF.

Où collectionnez-vous les données ELF / VLF?
Nous avons des récepteurs partout dans le monde, sur les sept continents, pour une grande variété d'expériences. Notre réseau est toujours en croissance et change à mesure que nos expériences s'adaptent. Nos étudiants scratch la planète pour les meilleurs endroits pour tracer une autre de nos antennes de radio.

Image image013
Nous travaillons avec la NASA et les Nations Unies pour placer nos récepteurs ELF / VLF dans les pays en développement, ce qui non seulement nous donne plus de données, mais fournit un instrument scientifique que les scientifiques des pays en développement peuvent utiliser pour former les étudiants en science et relancer leur propre carrières. En savoir plus sur notre programme «IMPRESSIONNANT» .

Nous concevons également des instruments pour la détection optique de phénomènes liés à l'éclairage. Nos sujets de recherche uniques proposent des instruments personnalisés et nous sommes toujours engagés et concevons les derniers et les plus grands systèmes électroniques pour nos expériences. Nous déployons des instruments dans les environnements les plus difficiles et les plus éloignés sur Terre , conçus avec une puissance ultra basse, donc ils durent sans intervention humaine.

Nous construisons également des instruments qui volent sur des satellites . Nous travaillons également avec d'autres données satellitaires de groupe (comme RPI et IMAGE ).
"
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
eh bin...sa en dit LONG....sur tous ses essais en cours , liés de prés ou de loin, au CONTROL ATMOSPHERIQUE ET TERRESTRE !!!

désolé d'avoir dévier un peu du sujet principal, mais ici il y a clairement des pistes...brulantes, concernant de multiples sujets du forum !!! :shock: :x
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3892
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Communication Intra-Terrestre d'origine inconnue

Message non lu par peterpan57 » mer. 5 avr. 2017 18:58

En ce qui concerne d'autres intenses signaux publiés par differents articles, il faudra rester prudent, par risques de Désinformation futures... déstinés a occulter la réalité des expériences de Control electromagnétique de la Terre...a l'echelle globale. :wait:

http://sciencepost.fr/2017/04/cest-conf ... e-lespace/
Bonus Retraite 2020, un cercueil acheté, le second offert... :lol:

Répondre