champs magnétique, champ électrique

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 475
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » dim. 5 août 2018 22:35

Bonjour,

Comme promis, j'ouvre un nouveau sujet qui a une grande importance, je pense :
Dans le sujet Effet Vialle, on est arrivé à la page 42 ! Cela devient inexploitable en l'état.

Voici l'historique :
Peterpan57 a posé la question : Univers Ouverts ? ou Fermés ?
Nous pourrions faire un sujet de réflexions sur cette question.
Qu'est ce qu'on entend par "ouvert" ou par "fermé"
Comment concevons nous l'univers ?

Si tu le permets, je donne mon point de vue et il est justifié. C'est à dire que ce n'est pas que du "je pense que".
Un système ouvert est un système qui s'étend à l'infini au contraire d'un système fermé qui a une limite.
Si nous considérons un système à 3D, ce système ne peut qu'être limité car il faut définir des bornes. Dans ce cas l'univers est fermé.
Bien sur, les axes de définition du système vont à l'infini, mais quand je rentre une représentation, on est obligé de borner.
Si nous considérons un système à 4D, ce système est commandé par un espace et une quatrième dimension (qui devrait être invisible à nos 3D). Dans ce cas l'univers ne peut être que ouvert.
Donc tout comme au dessus, mais si je borne mes 3 dimensions, il y a la quatrième qui ne peut pas être bornée.
J'explique pourquoi la quatrième dimension devrait être invisible ; parce que c'est comme si je demandais quel est la hauteur d'une surface ? C'est impossible de définir une élévation à un plan. Le plan est défini par 2D et le volume par 3D. Dans une 3D, je peux voir une 2D, mais le contraire est impossible !
Donc dans une 4D on peut voir une 3D, mais le contraire est impossible.
Par exemple la relativité générale est un système fermé ! Pourtant c'est un système à 4 dimensions puisqu'il y a la dimension de l'espace-temps. Seulement, et voilà où est le problème de cette théorie (RG), l'espace-temps est une dimension visible de nos 3D. C'est donc une fausse 4D !
Donc tant qu'on restera dans ce système, il y aura toujours la bataille entre le Big Rip et le Big Crunch. Les 2 sont valable dans la RG !
Il faudrait comprendre pourquoi Einstein a eu besoin de poser un espace à 4D. La méthode qu'il a utilisé est de poser son unique hypothèse : Le principe d'équivalence, car il faut, dans son système que masse gravitationnelle = masse inertielle. Or leurs définitions sont différentes.
Attention, je n'ai pas dit que la relativité générale était fausse ! Elle est incomplète, c'est tout !
Ceci est mon interprétation, vous pouvez donner le votre, ce serait sympa de débattre la dessus.

Je reviens à l'effet Vialle, c'est bien déterminé ! La 4D est bien séparée de la 3D. Puisque l'univers 4D est fait à partir de l'équation unique R^3*D=K
Dans ce cas avec la théorie de l'effet Vialle, les choses sont simples. L'univers ne peut être qu'un système ouvert ! Car le même temps intervient dans R et dans D.
Dans ce cas, pas de bataille pour un big rip ou un big crunch, ce sera aucun des 2, car l'expansion de l'univers répond à une équation de parabole. L'expansion de l'univers sera infini !
La vitesse d'éloignement des galaxies va aller en ralentissant, mais n'atteindra jamais 0, parce que c'est une loi racine carré ! Et paradoxalement, l'horizon de l'univers va continuer à s'expanser avec une vitesse qui accélère, car c'est une parabole avec un carré !
Voir le Tome 1 que j'ai publié ; tout y est décortiqué.
Et chose extraordinaire, cela corrobore avec l'observation !
C'est expliqué ici :
http://www.magnetosynergie.com/Archives ... 18)_FR.pdf

Maintenant, on peut engager une discussion.
Si c'est le cas, j'ouvrirai un nouveau sujet = c'est fait !
Je pose une question sur ce forum que j'ai déjà posé sur academia : à l'origine, lors du Big Bang, qu'est ce qui a existé en premier ; le champ magnétique ou le champ électrique, ou les 2 simultanément ? Cette question peut paraître bête, mais cette genèse peut donner une explication au spin des électrons.


Message par picchou » dim. 5 août 2018 16:02

La question du champ magnétique ou électrique en premier après le bing bang est très intéressante et en même temps insolite, je ne m'étais jamais posé la question.

Je ne connais pas la réponse, mais si on considère la célèbre formule d'Einstein E=mc2, cela revient à dire que l'univers c'est créé à partir de ce E qui est de l'énergie, mais quelle sorte d'énergie (magnétique, électrique, thermique, etc...) ???

A partir de cette énergie la matière est apparue !

Je ne suis qu'un modeste électronicien et pas un grand savant, même si je suis un passionné mes connaissances et intelligence sont limités, je ne sais donc pas répondre à cette question de façon objective et logique. Personnellement je verrai le magnétisme en premier, mais c'est purement personnel (du reste l'électricité et le magnétisme sont liés).


Message par peterpan57 » dim. 5 août 2018 22:00

Phil.Alb a écrit : ↑dim. 5 août 2018 00:56

Bien sur, les axes de définition du système vont à l'infini, mais quand je rentre une représentation, on est obligé de borner.
Si nous considérons un système à 4D, ce système est commandé par un espace et une quatrième dimension (qui devrait être invisible à nos 3D). Dans ce cas l'univers ne peut être que ouvert.
Donc tout comme au dessus, mais si je borne mes 3 dimensions, il y a la quatrième qui ne peut pas être bornée.

Je reviens à l'effet Vialle, c'est bien déterminé ! La 4D est bien séparée de la 3D.
Dans ce cas avec la théorie de l'effet Vialle, les choses sont simples. L'univers ne peut être qu'un système ouvert !

Peter, as tu eu des retours de reproduction des systèmes (très intéressants) que tu diffuses ainsi ?
J'ai du mal à te suivre !
Ok compris, au dela d'une certaine echelle (...) on ne peut plus borner.
Interessant paradoxe que voila.

Trés bonnes bases pour essayer de rendre les mesures plus pertientes, entre 2 mondes, l'Objet a mesurer dans un Monde, l'observateur et son multimétre dans l'autre monde.
Tout comme une cage de faraday, séparant un monde exterieur d'un monde interrieur, les seuls liens etant les cables de mesure, avec ses risques de résonances , d'où probablement les diffrences de valeurs affichées au testeur selon la taille ou la conception de l'appareil de mesure !

Je pense que vous avyez aussi eu des soucis de mesures de l'energie vialle, et des fluctuations de puissances, une probable résonance perturbante,
entre 2 mondes :?:

Va faloir aussi que j'evite d'utiliser des cage de faraday en Aluminium... au haut coefficient Seebeck !!! aie aie aie.... :shock:
C'est embétant sa, ne pourrait-on pas changer d'unités de mesure pour mesurer autrement un potentiel electrique d'un objet isolé dans un autre monde ? ...en evitant des liens directs tel que Cables de testeur ?

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 475
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » lun. 6 août 2018 00:06

Bon maintenant que c'est lancé, je réponds à Picchou ;

Nous savons qu'une propagation d'une onde (qui n'est pas sonore), comme la lumière est une onde électromagnétique.
Cela veut dire qu'il y a une sinusoïde qui représente le champ électrique, et une autre onde déphasé de 90° qui représente le champ magnétique.

La question que je me suis posé est lequel des 2 a existé en premier ?
On sait qu'un champ électrique engendre systématiquement un champ magnétique (c'est pourquoi nous avons des moteurs électriques)
Mais le contraire n'est pas forcément vrai. En effet, il peut exister un champ magnétique sans champ électrique !
Parfois, on utilise ce champ magnétique pour faire un champ électromagnétique, mais un aimant seul ne produit pas de champ électrique.
Un Russe et un Américain m'ont répondu que les 2 ont existé simultanément car c'est ainsi que la matière a été ordonné par agencement des atomes.
Mais si les 2 avaient existé simultanément, on pourrait tirer un champ électrique d'un champ magnétique. Et ceci est impossible naturellement.

Tu as raison Picchou :
Dans l'équation d'Einstein E=mc², cela veut dire que la masse et la vitesse de la lumière sont déjà existant !
Il est intéressant d'aller voir l'origine de cette équation.
Or lors du Big Bang, ces 2 éléments n'étaient pas encore fini !
Donc en effet, l'univers s'est créé à partir d'une énergie qui n'était pas encore définie !
Tient retrouverait on le "Ploutos" ? (voir le document pour comprendre)
La matière n'a pu exister qu'après. Donc, au niveau atomique il ne pouvait exister qu'un seul atome : l'Hydrogène, c'est à dire 1 seul électron, 1 seul proton et 1 seul neutron.
Les spécialistes de la physique quantique vont dire que le proton n'est pas une particule élémentaire.
Bien sur et heureusement, sinon le noyau de l'atome n'aurait pas existé. Par contre, l'électron est une particule élémentaire !
Ensuite a existé 1 électron de plus et son "anti électron" que je considère comme un proton, et pour qu'il y ait eu une fusion, il a fallut un champ magnétique et là est arrivé l’hélium, ainsi de suite.
Regardez comment se structure un atome : les électrons vont s'agencé par paire puis par couche en dehors du noyau, mais les protons s’agglutinent tous dans le noyau avec les neutrons.
Reste à résoudre la charge négative de l'électron et la charge positive du proton. J'ai aussi mon idée la dessus, mais j'aimerai bien qu'on ait une ouverture de discussion sur ce sujet.
N'aie crainte Picchou, je suis moi aussi technicien. Mon CV est dans l'intro du Tome 1. Si j'étais un chercheur officiel, je ne serais pas sur ce forum !

Pour Peter,
Tu es toujours aussi compliqué à comprendre !
Ta remarque est pertinente. Si je résonne en sphère énergétique, l'observateur est toujours à l'extérieur de la sphère énergétique de la masse.
En fait l'observateur pourrait être une troisième sphère. Mais comment une mesure pourrait elle perturber ? Serait ce un lien avec le chat de Schrödinger ?
Pour les mesures Vialle, il y a eu beaucoup de choses de dites, mais aussi beaucoup de bêtises par empressement peut être ?
Pour l'effet Seebeck, il faut un échange thermique, plutôt un delta T.
Si tu veux un changement d'unité, c'est possible si tu démontres que tu es dans un effet Vialle.
Le Volt (V) devient une vitesse (ms^-1), l'Intensité (A) devient (s^-4), une Energie (J) devient (ms^-4), une Puissance (W) devient (ms^-5) ...
Une unité intéressante est l'induction magnétique (T) devient (m^-1), c'est à dire l'inverse d'une distance.
Cela apporte une preuve supplémentaire de l'existence du champ magnétique en premier :
Expansion de l'univers qui est un agrandissement de distance et nous avons un champ magnétique qui vient contrer cette expansion, mais comme le champ électrique devient une vitesse, il y a expansion, et formation du champ électromagnétique. Allons encore plus loin, si je multiplie champ magnétique et champ électrique (en tant que tension), j'obtient des s^-1 qui est une fréquence qui s'oppose au temps qui lui est en s.

Cordialement

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4008
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 6 août 2018 09:46

Phil.Alb a écrit :
lun. 6 août 2018 00:06
Pour Peter,
Tu es toujours aussi compliqué à comprendre !
-----------------
:cry:
-----------------
Ta remarque est pertinente. Si je résonne en sphère énergétique, l'observateur est toujours à l'extérieur de la sphère énergétique de la masse.
En fait l'observateur pourrait être une troisième sphère. Mais comment une mesure pourrait elle perturber ? Serait ce un lien avec le chat de Schrödinger ?
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je soupçonne une résonance probablement capacitive entre l'appareil de mesure et l'objet dans la cage de faraday
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour les mesures Vialle, il y a eu beaucoup de choses de dites, mais aussi beaucoup de bêtises par empressement peut être ?
Pour l'effet Seebeck, il faut un échange thermique, plutôt un delta T.
-----------------------------------------------------------------------------------------
echange thermique = echange electromagnétique n'est ce pas ?
a moins que la chaleur soit une nouvelle forme d'energie

-----------------------------------------------------------------------------------------
Si tu veux un changement d'unité, c'est possible si tu démontres que tu es dans un effet Vialle.
Le Volt (V) devient une vitesse (ms^-1), l'Intensité (A) devient (s^-4), une Energie (J) devient (ms^-4), une Puissance (W) devient (ms^-5) ...
Une unité intéressante est l'induction magnétique (T) devient (m^-1), c'est à dire l'inverse d'une distance.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Génial ! Voila un point pertinent, l'Inverse de la distance, voila qui éclaircirai un effet de résonance sur de longues distances ,
mais aussi une étrange résonance que je viens a peine de tester, et qui semble "traverse la matiére", (tests incomplets...en cours)
- 2 plaques de cuivre(L=200mm,Larg=20mm, Epais=2mm) chacunes isolées par du scotch (suffisant), l'une sur l'autre, aucun contact electrique entre-elles, mon capacimetre indique environ 150 pF
- une inductance autour de ces plaques de cuivre (inductance sortie d'un transfo 220/12V 1 ampére, le secondaire R= 1 ohms )
- générateur de fonctions (logiciel sur PC avec sortie audio) branché sur l'inductance, démarrage a 10Hz sinus/carré (en-dessous le cuivre ne semble pas vouloir réagir)
- logiciel Spectrogramme , entrée Micro branchée sur quelques tours (6) de cable (+condo serie) autour des plaques de cuivre
- détails importants, sans signal injecté dans l'inductance il persiste un léger champ magnétique de la sortie audio (reste sous tension mais sans modulation) + effet maximisé si Inductance placée en bout des plaques

1 - on envoi le signal mais cette fois ci moyen a intense (selon puissance de sortie audio),
2 - observation au spectrogramme des basses frequences 10Hz + ses harmoniques
3 - attente apparitions d'autres harmoniques intenses et plus hautes en fréquences
4 - désactivation du signal injecté dans l'inductance
5 - observation sur spectrogramme d'une large plage de perturbations intenses autour de 10300Hz principalement
6 - débrancher l'inductance les perturbations cessent brutalement
7 - recommencer la procédure, puis a (5) déplacer l'inductance SANS la débrancher ( ! )
8 - observation des perturbations selon la distance entre inductance et des plaques de cuivre
9 placer un "obstacle" conducteur ou non entre Inductance et plaques....les perturbations ne semble point affectées
10 - ces perturbations paraissent méme plus intenses lorsque l'inductance est paralléle aux plaques, et non-perpendiculaires (dans l'axe du diametre de la bobine...comme l'axe de l'epaisseur d'un CD et non son centre)

- il est probable que cette résonance (perturbations) s'alimente du champ magnétique résiduel de l'inductance sous tension (sans modulation)
la Capa énergétisée entre les 2 plaques a (je pense) accumulée un potentiel electrique de résonance, qui lui "s'alimente en puissance de l'inductance...a distance ?! :x
Voila...
. :angel: :P
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cela apporte une preuve supplémentaire de l'existence du champ magnétique en premier :
Expansion de l'univers qui est un agrandissement de distance et nous avons un champ magnétique qui vient contrer cette expansion, mais comme le champ électrique devient une vitesse, il y a expansion, et formation du champ électromagnétique. Allons encore plus loin, si je multiplie champ magnétique et champ électrique (en tant que tension), j'obtient des s^-1 qui est une fréquence qui s'oppose au temps qui lui est en s.

Cordialement
(Désolé d'avoir répondu dans la citation ) :oops:

Si dans l'Univers le Champ electrique est sa vitesse d'expansion(donc distance a parcourrir),
et que son Champ magnétique est l'Inverse de la distance....bin voila ! La boucle est bouclée , le champ magnétique "remonte le Temps" pour alimenter en puissance le champ electrique. ( "remonte le temps" = terme inapproprié, je n'en ai pas trouver d'autres dans ma téte ) :oops:

Du moins c'est mon avis, le champ magnétique "se dissipe" en Volt qui lui va voyager...
alors que le champ magnétique il "est où" ? Il bouge pas ? Pourquoi il aurait besoin de bouger si son sous-fifre Mister Volts (dissipation) le fait a sa place ?
D'ailleur si le champ magnétique "originel" (celui qui alimente l'Univers) est "Hors de l'Espace-Temps"....inutile pour lui de bouger non ?
Pourquoi bouger s'il n'y a pas d'Espace ni de Temps ? Exister suffit hein ? :?:

( d'ailleurs pourquoi les taches solaires sont plus froides ? car Champs magnétiques plus intenses ?
n'empéche que ceux là ils bougent...du moins c'est notre PERCEPTION a nous , a moins d'un Tunnel modulable Espace-Temps :lol: )
Modifié en dernier par peterpan57 le lun. 6 août 2018 13:01, modifié 2 fois.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4008
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 6 août 2018 12:02

Tests terminés sur la résonance des 2 plaques de cuivre dans l'inductance / hors de l'inductance.

En placant une autre plaque de cuivre non isolée sur les 2 plaques de cuivre isolées, il n'y a pas de changements sur la resonance,
donc on peut deja exclure une résonance par champ electrique de l'environnement,
par contre placer une plaque de tole d'acier/fer dessus amplifie énormément le signal de cette résonance,
donc on peut a premiere vue constater un lien ferro-magnétique entre les plaques isolées de cuivre et une tole de fer,
( a moins d'un couplage electromagnétique Cu-Fe du fait de la difference de quantité d'electrons au niveau de leurs atomes )

Attention surtout aux autres sources de champs magnétiques proches du montage...pour des essais plus pertinents.

Le champ electrique etant exclu, il nous reste donc le champ magnétique,
en d'autre termes c'est une certaine résonance magnétique.
Résonance purement magnétique ?
En utilisant un aimant a deplacer au dessus des barres de cuivre il n'y a que peu de perturbations !!
Comment donc un champ magnétique d'un aimant ne peux pas (ou peu) perturber une résonance magnétique ?
Evitement ? Contournement ?
"Intelligence des résonances" ???
Cela reste encore incertain pour de telles conditions de tests.
Il n'est pas exclu que ce montage soit capable " d'absorber " un peu de puissance imperceptible dans son environnement electromagnétique, mais uniquement la part magnétique des ondes alors, puisque les champs electriques semble exclus, par élimination.

Maintenant, suite au cheminement des observations,
il nous reste a faire des recherches sur la nature des champs magnétiques selon les métaux utilisés et / ou leurs façons artificielle de les produire,
observer leurs effets , résonnants ou pas, "intelligents" ou non...
évidement si les conditions quotidiennes le permettent, chaque chose a son...euh, Espace-Temps :lol:

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 475
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » lun. 6 août 2018 15:43

Bonjour Peter,
echange thermique = echange electromagnétique n'est ce pas ?
a moins que la chaleur soit une nouvelle forme d'energie
Je ne sais pas ! Il faudrait faire des recherches.
Comme ça, si un échange électromagnétique faisait un échange thermique, je pense qu'un rayon lumineux ferait de la chaleur.
Mais les IR émettent de la chaleur, alors je ne sais pas ! On est pas sur les mêmes longueurs d'onde.

Attention, pour le changement de système MKSA en MS, il faut être sur un effet Vialle !
Sinon, on s'attire les foudres des quanticiens et toutes la clique.
le champ magnétique "remonte le Temps" pour alimenter en puissance le champ electrique. ( "remonte le temps" = terme inapproprié, je n'en ai pas trouver d'autres dans ma téte )
Je pense que tu as utilisé le bon terme.
Je publierai bientôt le Tome 2 !

Les questions qui suivent t'appartienne, je ne peux pas développer.
Une onde électromagnétique a les 2 champs. Y en a pas un qui reste à la traine par rapport à l'autre.
Mais avec ta vision, cela peut être compréhensible mais que par toi.
"STP, dessine moi un mouton !"
Traduction : fait un schéma de tes manips.
En utilisant un aimant a deplacer au dessus des barres de cuivre il n'y a que peu de perturbations !!
As tu placé l'aimant dans plusieurs directions, pour voir l'influence du vecteur B ?

L'atome de cuivre n'a qu'un seul électron sur sa couche externe :
Image
et l'atome de fer en a que 2
Image
Et ce sont les mêmes niveaux énergétiques.
A part que le fer a sa couche inférieure non saturée. Cela peut être intéressant comme piste.

Ce qui m'embête dans ton expérience sont les fréquences que tu utilises ???
Il ne faut pas tirer de conclusions trop rapidement !

Cordialement

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4008
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 6 août 2018 20:07

Comment voir et comprendre les choses ? eh bien... sa s'appelle le Libre Arbitre/Choix je crois :x

Entre mes Recherches, constats et donc aussi mes propres Conclusions, se sont les miennes, et non celle de la Science !
Je suis donc autant libre de les completer, les modifier, voir méme les remplacer par des nouvelles au fil des découvertes/constats,
tout comme le fait la Science Officielle (quand sa lui arrive )
Phil.Alb a écrit :
lun. 6 août 2018 15:43
Sinon, on s'attire les foudres des quanticiens et toutes la clique.
Ma "science" m'appartient, si la Science Officielle veux m'envoyer ses "foudres"...ah bin qu'elle essaye, elle verra bien ce qui se passera ensuite....et tu le sais bien, tu a deja vu toi-méme comment je leurs renvoie ma "Façon de voir les Choses" .

Chaque Lecteur est Libre de faire ce qu'il voudras avec mes posts, prendre des infos gratuitement ici n'engage que celui qui decide de prendre ! , s'il reviens se plaindre comme un gosse gaté-pourri...tanpis pour lui !

J'aurais prévenu, ma "Science" n'est pas la "leur" !
Qu'ils assume de piocher partout comme des vautours pour en éspérer ensuite s'orner leur téte de lauriers d'avoir découvert quelque chose.

Si je ne suis pas Libre de Découvrir le Monde a ma façon, alors sa montre bien qu'on nous impose un Formatage psychologique.
Bon, donc suis-je Libre de continuer ainsi ? :?:

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4008
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 6 août 2018 20:30

https://www.homemade-circuits.com/wp-co ... 68x530.jpg

La conception des testeurs , a mon avis, est a revoir,
la sélection au travers de differentes résistances... fait oublier les effets adverses des caractéristiques des résistances, pouvant influencer les mesures.
Les scientifiques ne le savait pas ?!

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 475
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » lun. 6 août 2018 23:02

Bonjour Peter,
Bon, donc suis-je Libre de continuer ainsi ?
Ne change rien !
Je te trouve très inventif et inspiré.
Et je ne cherche pas du tout à faire un formatage psychologique.
Encore ce soir, on vient de parler de toi avec Richard. Nous sommes contactés par de plus en plus de personnes qui commencent à tester de leur côté et de leur façon. Mais il nous faut un peu plus que du texte pour comprendre les montages et savoir si on peut les relier avec l'effet Vialle.
Il nous faut aussi leur accord pour approfondir leurs tests, et ça c'est pas gagné. Le côté individuel est très fort !

Encore dernièrement, dans mon jardin (complètement Bio), j'ai cherché pourquoi certains pieds de mes haricots, ou concombres n'arrivaient pas à sortir de terre ou très difficilement. Je viens de réaliser qu'à ces endroits la Terre de par son réseau électromagnétique avait des endroits de masses négatives. La masse négative agit sur les plantes racinaires, la preuve, j'ai des pieds de courgette extraordinairement fournit, alors qu'à côté j'ai des pieds de tomates complètement chétives.
Donc oui la théorie de l'effet Vialle peut s'appliquer sur beaucoup de choses, mais personne ne s'implique dans la théorie sauf à l'étranger où certains chercheurs commencent à poser des questions. Mais il y a la barrière du langage qui est un inconvénient.
Je trouve très regrettable que personnes ne veuillent franchir le pas. Bien sur, on pourrait débattre longtemps sur ces sujets. Cela peut être 1000 fois autre chose, mais l'observation est en adéquation avec une théorie. Voilà pourquoi j'insiste ! J'ai un paquet d'expériences à réaliser, mais on ne peut pas tout faire tout seul !

Ce que j'ai toujours cherché dans les forums, n'est pas d'imposer une idée, mais plutôt d'avoir un échange convivial pour avancer.
Je suis fermement convaincu que cette théorie peut amener très loin, seul on ne va pas très loin !

Bien cordialement

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4008
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » mar. 7 août 2018 12:23

La théorie Vialle n'est plus une théorie, tous les jours elle s'applique naturellement partout,
pourquoi donc les scientifiques ne la voit pas ?

Leurs cerveaux ne la percois pas puisqu'elle est partout, il suffit donc de "changer l'écran de fond" pour la rendre visible aux yeux physiques humains.
Comment faire?
Mise a part des montages differents pour en démonter ses applications, on y vois que ses effets,
mais le principe de rendre quelque chose perceptible existe réellement.

Ce principe est facilement réalisable pour d'autres rayonnements:
- prenez un récipient transparent
- verser de l'eau avec un léger colorant bleuté non-mat (translucide )
- regarder au travers de cette eau bleutée sur un fond (mur / toile ) de la méme teinte, puis ensuite sur un fond BLANC !

Résultats:
Votre cerveau ne "verra plus" la couleur bleutée du liquide, car se confondra avec le fond bleuté !
Pourtant le liquide est et reste bleuté,
Ainsi est donc "trompé" le cerveaux des scientifiques, car ils baigne dans la "méme couleur" de l'energie qu'ils sont devenus incapable de "voir",
ce qui les rends "aveugles" et donc refusant d'admettre "la couleur" dans laquelle ils existent et évoluent.
Le reflex de réfuter des "choses imperceptibles" est typique des Humains qui donnent priorité aux Apparences, la Physique des Apparences !
Ce monde n'ira pas loin avec une telle priorité aussi Materielle... (preuve en est l'addiction de l'argent et son pouvoir d'influence)
Méme avec des tests aux effets bien physiques, si cela ne rentre pas dans les intérets personnels de chacun, cela sera réfuté...par des Esprits formatés.

Pour les inciter a "ouvrir leur Esprit", taquiner leur Imagination et Intuition , bref les faire réver d'un Univers vaste riche en mystéres a decouvrir,
ce n'est pas pour rien que je ne met pas souvent des schémas...dignes d'une science formatée !
Les scientifiques qui n'ont pas envie de réver...bin tanpis !
Rare sont les retours d'expériences que j'ai deja eu, mais il arrive defois que des personnes, scientifiques ou non, ouvre leur Esprit au Monde, a l'Univers !
Méme si ce n'est qu'une seule personne...là oui, je n'aurai pas publier "mes pistes" inutilement...pour les pousser a réagir, a sortir des "formatages" qui enferment leur Esprit !

Choisissez, la Pillule Bleue , ou la Rouge !
Vous avez le choix.

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 475
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » mar. 7 août 2018 12:39

Salut Peter,

Entièrement d'accord et pour illustrer, je rajoute une citation de Nassim Haramein (je ne sais pas si elle est de lui ?) :
Un poisson sait qu'il vit dans l'eau quand on le sort de l'eau !

Ah, au fait, j'ai envoyé ma position sur la carte des moutons enragés. Je ne sais pas si cela a marché.
Mais je suis prêt à faire des conférences, si cela intéresse du monde !
Si ce n'est pas le cas, contactez moi par MP

Cordialement

Répondre