Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3865
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par peterpan57 » ven. 22 nov. 2019 01:46

Je n'aime pas quand ya trop de fils,
car de façon naturelle et certainement due aux effets de peau, chaque fil , a de trés faibles intensités de courant CONTINU,
de curieuses fréquences plus ou moins harmonieuses apparaissent...

Il y a soit de fortes chances qu'elles soient couplées aux champs environnants, (electrosmog ) soit...
c'est la structure atomique / cristalline méme du métal conducteur.

Trés délicat a régler...et plus on baisse en intensité, plus elles deviennent intenses, et a partir d'un certain seuil...POUF elles disparaissent,
comme si elles perdais soudainement l'energie apportée par ce faible courant continu.
( les champs electriques accumulés sur chaque atome se reppoussant de plus en plus , cela peux atteindre un seuil et alors le coeur du conducteur cessera d'osciller, les atomes s"ettouffant les uns les autres cessent d'osciller en cadence )
Ce peut-il que sur le barreau dde cuivre en U on puisse y rajouter une diode ou dériver cette energie pour éviter cet éttouffement de surcharge???

Un simple fil de cuivre dans lequel passe un faible courant CONTINU suffit pour voir cela.
Je pense qu'il faut pas oublier l'impédance du conducteur.

Et si chaque atome agis comme un condensateur (accumule l'energie electrique), avec l'impédance du fil nous avons donc un Oscillateur RC.

Si on a alors d'autres fréquences avec un fil de Fer, avec la méme intensité utilisée, il se peux qu'il y ai un lien entre Energie
electromagnétique rayonnée et Ondes de Formes par effets de Peau

J'avais déja essayer avec un fil de cuivre recuis, où les atomes de cuivre sont refroidis plus lentement ( cristaux ) mais le phénoméne d'oxydation apporte un facteur perturbant suplémentaire en polarisant la surface du conducteur, devenant comme une diode polarisée en positif.
L'Oxyde de cuivre est semi-conducteur et a polarité positive.

En nettoyant cet oxyde en fait, on arrache les cristaux de cuivre fraichement formés, la recuisson du fil n'aura donc servie a rien si on éspérais garder intactes ces cristaux pour verifier un Effet de Peau régis par les cristaux de surface....
la chance de detection d'une probabilité d'interactions entre effets de Peau, cristaux de surface et Ondes de Formes est ainsi anéantie a cause de l'oxyde qu'on aura gratter.

( désolé pour l'heure d'édition, une sieste innattendue c'est produite )

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 396
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par Phil.Alb » ven. 22 nov. 2019 09:13

Bonjour Peter,
J'ai toujours autant de mal à suivre tes explications !
Il va falloir que tu nous expliques un peu mieux :
Effet de peau : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_peau
Et en même temps, tu parles de courant continu ???

Le courant n'est il pas transporté par des porteurs de charges, c'est à dire des électrons ?

Tu parles de charges électriques accumulées sur des atomes qui se repoussent de plus en plus ?
Cela veut il dire qu'il y a création de "trous" ?

Non, le U ne fonctionne pas comme ça !

Le problème est qu'en faisant des hypothèses sans aucun fondement, on peut tirer n'importe quelle conclusion et partir sur des conséquences qui sont fausses dès le départ.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3865
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par peterpan57 » ven. 22 nov. 2019 11:38

Hypothéses aprés Experiences !!
Donc d'abord la pratique, qui révéle qu'un faible courant continu peu engendrer des oscillations.
Experiences réaliser non-pas Une fois...mais des dizaines de fois...pendant des jours, et nulle part dans la littérature scientifique il n'est décrit ce phénoméne.

Alors que reste-il comme facteurs probables ?
- effet de peau,
- les electrons du courant Continu NE VONT PAS en Ligne Droite...d'atome a atome , mais ils font bien des demi ou des quart de tours AUTOUR de chaque atome le long du fil conducteur,
et qu'engendre ces quart / demi tour par l'electron ? ...bin des oscillations, logique non ?

Et de ce fait sont soumis a l'effet de peau selon l'intensité utilisé...

A-tu oublié que les electrons du courant ne vont pas en ligne droite ?
Et qu'il y a des atomes dans leurs "chemin" ? ( impédance )
Et qu'un electron peux se charger jusqu'a excitation et changer de couche quantique pour revenir sur sa couche d'origine en libérant son energie accumulée ?
Energie libérée sous forme electromagnétique...

Allons allons, c'est les bases de la physique sa...

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3865
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par peterpan57 » ven. 22 nov. 2019 11:47

Phil.Alb a écrit :
ven. 22 nov. 2019 09:13

Le courant n'est il pas transporté par des porteurs de charges, c'est à dire des électrons ?
Traduction: les electrons "transportent" du courant... n'est ce pas?

Donc une energie electromagnétique.

Qu'arrite-t-il lorsqu'un train vide et un train plein a craquer de charges prennent le méme virage a la méme vitesse ?
;)

Je rajoute....sans changer de SENS ! ( courant continu )

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 396
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par Phil.Alb » ven. 22 nov. 2019 13:02

Salut Peter,
Pour moi, je suis resté à la fée électricité !
En fait, j'ai du mal à voir comment cela fonctionne.
https://www.installation-renovation-ele ... ectricite/
La seule logique que je peux voir est qu'il y a circulation du courant quand le circuit est fermé. Quand le circuit est ouvert, il ne se passe rien.
Donc en toute logique ce ne serait qu'un seul électron qui est porteur de la charge électrique.
Ce que je voyais en tant que parcours du courant est comme les billes suspendues :
Le pendule de Newton :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pendule_de_Newton
La première transmet à la seconde qui transmet à la troisième, ... et ce n'est que la dernière qui bouge.
Comment l'énergie est transmise à la suivante ?
L'énergie ne fait pas le tour de la boule.

Mais tu dis que les électrons ne vont pas en ligne droite.
Pourrais tu donner des liens ?

Entièrement d'accord pour la résistance, c'est pour cela que le plastique est "normalement" isolant.
J'ai bien dit normalement, puisque Richard a réussi à transmettre du courant avec un tube en plastique.
(C'est aussi une expérience qui confirme sa théorie donc ses hypothèses)
Or dans la littérature scientifique, c'est marqué nulle part. ;)

Il n'arrivera rien au train, car dans le même principe, si tu veux transporter 1000000 V, c'est toujours qu'un seul électron qui fait le transport, ..., si le circuit est fermé. Sinon, il ne se passe rien. Et pour le courant alternatif, c'est pareil, à part que l'électron transmet au suivant en revenant à sa place, c'est pour cela qu'on a une sinusoïde (un positif pour l'aller, un négatif pour le retour).

Voilà une de mes vision, mais je l'avoue elle est floue.

Avatar du membre
Géorad
Big posteur
Big posteur
Messages : 191
Enregistré le : dim. 11 juin 2017 14:34

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par Géorad » ven. 22 nov. 2019 14:47

Bonjour,
peterpan57 a écrit :
ven. 22 nov. 2019 01:46
Je n'aime pas quand ya trop de fils,
car de façon naturelle et certainement due aux effets de peau, chaque fil , a de trés faibles intensités de courant CONTINU,
de curieuses fréquences plus ou moins harmonieuses apparaissent...
Effectivement c'est le cas quand un montage est aléatoire ! Alors en ce qui me concerne, ce que je recherche et fait c’est un montage en harmonie proche du point zéro, mais même ainsi fait, ça n’empêche pas pour autant mon problème de fils, juste la cause éliminant l’effet de peau que je connais très bien. (ancien électro sensible de ces effet) ou plutôt qui sait maintenant les gérer pour ne pas subir, les comprendre, c’est toujours mieux que d’essayer de vouloir seulement s’en protéger ?
Trés délicat a régler...et plus on baisse en intensité, plus elles deviennent intenses, et a partir d'un certain seuil...POUF elles disparaissent,
comme si elles perdais soudainement l'energie apportée par ce faible courant continu.
( les champs electriques accumulés sur chaque atome se reppoussant de plus en plus , cela peux atteindre un seuil et alors le coeur du conducteur cessera d'osciller, les atomes s"ettouffant les uns les autres cessent d'osciller en cadence )
Ce peut-il que sur le barreau dde cuivre en U on puisse y rajouter une diode ou dériver cette energie pour éviter cet éttouffement de surcharge???
Oui, mais vu comme ça c’est de l’épicerie ingérable, et on ne sait jamais ce que l’on fait ?

Non, il faut comprendre et intégrer dès le départ d’une expérience la « FORME » de toute énergie que l’on va employer, modifier, de A à Z, Sinon bien sûr on va chopper un tas de saloperie environnementales, que l’on appelle dans notre jargon rad/géo, les ondes collantes… Oui, je connais très bien, et dans ce cas la meilleure solution que je connaisse c’est de prendre un gros aimant, à placer face nord dans la main pendant 15/20 ‘ ! Ou encore d’aller s’allonger ? Mais c’est beaucoup plus long, plusieurs jours parfois ? Et nettement moins efficace, donc beaucoup plus désagréable aussi à supporter?
Un simple fil de cuivre dans lequel passe un faible courant CONTINU suffit pour voir cela.
Je pense qu'il faut pas oublier l'impédance du conducteur.
Entièrement d’accord, l’expérience basique est indispensable pour comprendre toute chose, mais à condition de ne pas omettre la loi des FORMES, et des OCTAVES qui est en tout et partout ? :shock: Sinon c’est l’aventure, mais peu conseillée dans ce domaine.

Et c’est bien toujours de cette manière méthodique que j’entends poursuivre mes expériences sur ladite chose, que je pressens prometteuse… :clap:

A suivre,
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »
« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3865
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par peterpan57 » ven. 22 nov. 2019 15:56

Oui....
Non....
Il faut...
Il faut pas....

:x :lol:

bon sa suffit, si j'ai des questions a poser, dorénavant je les poserais a la Matiére elle-méme :P :lol:


Avatar du membre
Géorad
Big posteur
Big posteur
Messages : 191
Enregistré le : dim. 11 juin 2017 14:34

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par Géorad » ven. 22 nov. 2019 18:48

:hai:

Génial ! Le système fonctionne comme espéré, donc en accord avec l'Univers :clap:

Et encore une fois c’est bien l’échange d’idée qui a permis cet aboutissement ! :grattelatete: :respect:
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »
« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 3865
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le cosmos, l'univers physique, l'espace temps.

Message non lu par peterpan57 » ven. 22 nov. 2019 23:18

Phil.Alb a écrit :
ven. 22 nov. 2019 13:02
Salut Peter,
Pour moi, je suis resté à la fée électricité !
En fait, j'ai du mal à voir comment cela fonctionne.
https://www.installation-renovation-ele ... ectricite/
La seule logique que je peux voir est qu'il y a circulation du courant quand le circuit est fermé. Quand le circuit est ouvert, il ne se passe rien.

( a l'ouverture de mon circuit j'ai mesurer plus de 1000V et 10 ampéres ensuite le fusible a claquer,
donc le " courant " a quand méme circuler circuit ouvert,
mais je n'ai pas " vu " d'electron sauter d'un cable a l'autre a travers l'air ,
logique, il est trop petit pour mes yeux, alors cela reste incertain
)

Donc en toute logique ce ne serait qu'un seul électron qui est porteur de la charge électrique.

( je sais pas, faudrait pouvoir detecter cet electron avec le materiel adéquat )

Ce que je voyais en tant que parcours du courant est comme les billes suspendues :
Le pendule de Newton :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pendule_de_Newton
La première transmet à la seconde qui transmet à la troisième, ... et ce n'est que la dernière qui bouge.
Comment l'énergie est transmise à la suivante ?
L'énergie ne fait pas le tour de la boule. ( le choc sur un point s'élargie dans le volume, traverse la totalité, et se reconcentre sur un point opposé, donc une partie de l'energie cinétique fait le tour oui )

Mais tu dis que les électrons ne vont pas en ligne droite.
Pourrais tu donner des liens ?
( si les orbites des electrons seraient carrées là oui, ils iraient en ligne droite :lol: :D )

Entièrement d'accord pour la résistance, c'est pour cela que le plastique est "normalement" isolant.

( le pouvoir dielectrique du plastic est si puissant qu'il peux accumuler des millier de volts en tant que diélectrique des condensateurs HT,
et méme une fois chargé, lorsqu'on remplace les plaques conductrices, le dielectrique reste chargé et peux rendre les champs electriques accumulés par court-circuit , fait évéré, expériences faites et reproduites sur YT par les russes
)

J'ai bien dit normalement, puisque Richard a réussi à transmettre du courant avec un tube en plastique.
(C'est aussi une expérience qui confirme sa théorie donc ses hypothèses)
Or dans la littérature scientifique, c'est marqué nulle part. ;)

Il n'arrivera rien au train, car dans le même principe, si tu veux transporter 1000000 V, c'est toujours qu'un seul électron qui fait le transport, ..., si le circuit est fermé. Sinon, il ne se passe rien. ( dans cette situation tu veux donc dire qu'un electron chargé garde le méme poids... donc la méme inertie dans un virage, donc on peux changer d'ampérage ou de voltage dans une bobine , l'induction ne changera pas... )

Et pour le courant alternatif, c'est pareil, à part que l'électron transmet au suivant en revenant à sa place, c'est pour cela qu'on a une sinusoïde (un positif pour l'aller, un négatif pour le retour).
( voir wikipédia, vitesse des electrons, a 50hz les electrons oscillent sur place, et la seule force qui va "presque" a la vitesse de la lumiére est bien l'energie electromagnétique transportée...quoique un peu ralentie par les atomes )
( et c'est aussi pour sa que par effet de peau on peux transporter dans un méme conducteur du courant continu au coeur du fil et de l'alternatif en surface )

Voilà une de mes vision, mais je l'avoue elle est floue.

Répondre