Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par voltigeur » mar. 18 févr. 2020 19:50

Une hypothèse sur ce coronavirus inconnu dans la nature, qui a pu être recombiné en laboratoire. Tout n'est pas à rejeter dans ce rapport.
Il y a trop de choses qui circulent, surtout qu'en Occident on minimise ce coronavirus, alors qu'en Chine les précautions prises sont sans précédent. Il est question de millions de gens confinés... C'est long mais les arguments tiennent la route.

Image

Natural National Science Foundation of China :

«En résumé, quelqu'un a été mêlé à l'évolution du coronavirus 2019-nCoV. En plus des origines de la recombinaison naturelle et de l'hôte intermédiaire, le coronavirus tueur provient probablement d'un laboratoire de Wuhan. »

Et de façon prévisible, cet article a été supprimé et les deux chercheurs ont depuis supprimé leurs profils du site ResearchGate. Mais curieusement, la tendance des reportages du gouvernement chinois a fortement divergé le 11 février, lorsque le document a été initialement téléchargé sur le site - ce qui donne l'impression qu'il pourrait y avoir des luttes intestines au sein du Parti sur ce que sera l'histoire officielle. Le 2 janvier, le directeur de l'Institut de virologie de Wuhan a envoyé une note de service interdisant toute discussion sur une «pneumonie inconnue à Wuhan», indiquant clairement que le gouvernement chinois était au courant de cette épidémie, bien avant de prendre des mesures pour la contenir ou de faire des annonces publiques.

Ce rapport est le produit d'une collaboration entre un scientifique professionnel, avec 30 ans d'expérience dans le séquençage et l'analyse génomiques, qui a aidé à concevoir plusieurs outils logiciels bioinformatiques et un ancien analyste antiterroriste de la NSA. Il examine la possibilité que la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV) soit le résultat de mutations naturelle ou qu'il puisse s'agir d'une souche bio-conçue, destinée aux protocoles d'immunothérapie défensive et qui aurait a été diffusé dans le public, probablement par accident depuis la Chine.
Le taux d'accidents du travail dans les laboratoires de virologie chinois est environ dix fois supérieur à celui des États-Unis et environ vingt fois supérieur à celui de l'Europe - les seules autres régions à disposer de laboratoires de virologie de haut niveau.

Cette erreur a peut-être été provoquée par la nécessité de finir rapidement les recherches, en raison de la proximité du nouvel an chinois, période où les erreurs humaines s'accroissent. Pékin a connu quatre fuites accidentelles connues du virus du SRAS au cours des dernières années, il n'y a donc absolument aucune raison de supposer que cette souche de coronavirus de Wuhan ne s'est pas également répandue accidentellement. Il est peu probable que ce soit un complot sur le modèle des romans écrits par Tom Clancy.

Cela pourrait devenir un autre Tchernobyl ou Fukushima - une illustration catastrophique de l'orgueil et de l'inconséquence humaine.

Cette épidémie aurait commencé fin décembre, lorsque la plupart des espèces de chauves-souris de la région hibernent et que leur habitat couvre une énorme bande de la région, contenant des dizaines de villes et des centaines de millions de personnes. Le fait est que la souche de coronavirus de Wuhan, notée 2019-nCoV, a émergé à proximité du seul laboratoire de virologie BSL-4 de Chine. Ce laboratoire employait au moins deux scientifiques chinois - Zhengli Shi et Xing-Yi Ge - ces deux virologues avaient travaillé dans un laboratoire américain qui avait bio-conçu une souche incroyablement virulente de coronavirus de chauve-souris. La libération accidentelle d'un virus bio-conçu, destiné à la recherche défensive en immunothérapie, ne peut pas être automatiquement écartée, en particulier lorsque les signaux génomiques non naturels de la souche Wuhan sont pris en compte.

- En 2002, Stony Brook a assemblé un virus à partir de zéro, créant un polio-virus et fournissant une preuve de concept pour la création, l'altération et la manipulation de génomes viraux.

- En 2015, menant des recherches qui ont suscité une énorme inquiétude, les scientifiques de l'UNC avaient réussi à créer un «virus chimérique de type SRAS» en altérant le génome viral des gènes de la protéine d'un coronavirus de chauve-souris chinoise - séquences codant les pointes qui sortent de la surface des virus et leur permettent de déverrouiller l'entrée dans les hôtes, dans ce cas, rendant le coronavirus bio-conçu incroyablement contagieux. Cette recherche a inquiété, car il s'agissait clairement d'une recherche sur le gain de fonction - une expérimentation qui vise à augmenter la virulence d'un pathogène, créant une épée à double tranchant plus efficace - une pratique interdite en Amérique de 2014 à décembre 2017, lorsque les NIH ont levé l'interdiction spécifiquement pour permettre la recherche sur ce type de virus. En examinant la recherche sur le gain de fonction de l'UNC, sur les protéines de pointe des coronavirus, qui a reçu son financement juste avant la mise en œuvre de l'interdiction et n'a été autorisée à aller de l'avant qu'après un examen spécial, un virologue de l'Institut Louis Pasteur de Paris a averti: «Si le [nouveau] virus s'échappe, personne ne pourra prédire sa trajectoire. »

- Mais curieusement, fin janvier, juste au moment où la pandémie se développait, le Dr Ralph Baric a affirmé dans une interview que les gens devraient être plus préoccupés par la grippe saisonnière - bien qu'il ait personnellement supervisé l'ingénierie controversée d'une souche hyper-virulente de coronavirus. Ignorer d'entrée l'épidémie naissante d'un coronavirus inconnu, comme un non-événement, semble particulièrement troublant pour quelqu'un qui a formé deux scientifiques chinois à la fabrication de coronavirus hyper-virulents, surtout quand il est difficile d'imaginer que le Dr Baric ignorait que ses anciens collègues travaillaient maintenant au laboratoire de virologie de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie.

- Les scientifiques se sont inquiétés de la capacité de la Chine à surveiller en toute sécurité ce laboratoire BSL-4 à Wuhan, depuis son ouverture en 2017: « une culture ouverte est importante pour assurer la sécurité des laboratoires BSL-4, et il se demande à quel point cela sera facile en Chine, où la société met l'accent sur la hiérarchie. «La diversité des points de vue, des structures horizontales où tout le monde se sent libre de s'exprimer et l'ouverture des informations sont importantes.» » Ce laboratoire est situé à 20 miles au plus du marché humide où le virus était supposé avoir sauté de l'animal à l'humain. Cependant, l'idée qu'un laboratoire chinois qui pourrait laisser échapper à un échantillon viral est bien documentée - comme mentionné, un laboratoire à Pékin a eu quatre incidents distincts avec le virus du SRAS, qui se sont répandus accidentellement.

- Notamment, les trois premiers cas connus depuis début décembre n'avaient eu aucun contact avec ce marché, et environ un tiers de la cohorte initiale exposée n'avait aucun lien direct avec le marché de viande sauvage de Wusan, la source présumée de l'origine du virus.

- Depuis sa découverte, les scientifiques n'ont pas été en mesure de déterminer pleinement les origines zoologiques du 2019-nCoV, on pensait initialement qu'il provenait de serpents, mais maintenant il a été convenu qu'il s'agit principalement de chauves-souris. Cette incapacité à dériver une source zoologique exacte est exactement ce à quoi on pourrait s'attendre si le virus avait été artificiellement conçu pour cibler les humains, comme l'UNC l'a déjà fait. Cela ne prouve pas un caractère artificiel - mais il est cohérent. Bien qu'il y ait eu des spéculations selon lesquelles les pangolins pourraient avoir été le vecteur, les seules données sur le virome du pangolin n'ont été entrées dans le système du NCBI qu'à la fin janvier, et n'auraient probablement pas pu être collectées avant la fin septembre 2019.

- Une analyse évolutive du génome complet de 2019-nCoV, publiée dans The Lancet, a conclu que «la recombinaison n'est probablement pas la raison de l'émergence de ce virus» car il semble que la souche de Wuhan ne soit pas une mosaïque de coronavirus précédemment connus, mais plutôt constituée à partir de parties distantes et discrètes de l'arbre généalogique des coronavirus, mais pas l'évolution naturelle de ces virus. Parce que même en mélangeant et en faisant correspondre les génomes de coronavirus de tous les mammifères connus, les scientifiques n'ont pu trouver aucune combinaison possible qui expliquerait le génome de la souche de Wuhan. Le Lancet pense qu'un mystérieux hôte animal pourrait encore être là-bas, mais comme ils ont déjà recherché toutes les possibilités connues et n'ont pas pu trouver de correspondance, une autre explication évidente est que la bio-ingénierie est à l'origine du génome inexplicable de la souche de Wuhan.

- Les premières recherches ont révélé que le 2019-nCoV cible le récepteur ACE2, qui peut être trouvé chez les Asiatiques de l'Est, plus fréquemment que les autres populations mondiales, indiquant que la souche Wuhan 2019-nCoV a probablement été développée dans le cadre d'un projet défensif éventuellement lié à l'immunothérapie ou à la vaccination, il n'a jamais été destiné à quitter le laboratoire, mais destiné à servir de modèle pour trouver des parades, pas comme une arme offensive, car le virus est probablement conçu pour être plus virulent parmi les populations asiatiques. Un autre soutien à cela est le fait que le laboratoire de virologie de Wuhan BSL-4 examinait déjà activement les risques posés par les coronavirus de chauve-souris, il recherchait activement des traitements contre les coronavirus - par définition, ces deux projets nécessitaient des souches virulentes vivantes de coronavirus.

- La souche de coronavirus de Wuhan, 2019-nCoV, semble transmissible avant même que son hôte ne présente de symptômes, ce qui rend le balayage de température dans les aéroports inefficace, car les hôtes semblent contagieux pendant environ une semaine avant l'apparition des symptômes. C'est en contraste frappant avec le SRAS, dont les hôtes n'étaient pas contagieux jusqu'à ce qu'ils soient symptomatiques, permettant son confinement relativement rapide. Ce graphique ne provient pas d'une source évaluée par des pairs, mais prétendait saisir les taux comparatifs d'infections entre les flambées récentes. Une récente pré-impression donne désormais au 2019-nCoV une note de R4, ce qui signifie que chaque hôte transmet le virus à quatre nouvelles victimes, un taux significativement plus élevé que toute épidémie virale mondiale passée.

- Suite à la recherche en bio-ingénierie sur les coronavirus de chauve-souris mentionnée ci-dessus, qui a été critiquée pour être trop risquée en 2015, le document de l'UNC finalement publié l'année suivante, décrivait la bio-ingénierie réussie d'un coronavirus hautement virulent dérivé des chauves-souris. Le chercheur est répertorié comme «Zheng-li Shi», rattaché au «Laboratoire clé des agents pathogènes spéciaux et de la biosécurité, Institut de virologie de Wuhan, Académie chinoise des sciences, Wuhan, Chine ».

- Zhengli Shi semble être revenue à Wuhan à un moment donné depuis 2016, en particulier au Centre de recherche technique de l'Institut de virologie de l'Institut de virologie de Wuhan, car elle apparaît ensuite dans ce document de septembre 2019, sur les comportements humains les plus susceptibles de conduire à un coronavirus transmis par les chauves-souris dans le sud de la Chine, qui a été publié en coordination avec l'annonce de l'épidémie. Dans cette publication en attente sur l'épidémie actuelle de 2019-nCoV, il y a un échantillon des dizaines de documents liés aux coronavirus qu'elle a publiés sur une décennie de carrière.

- Non seulement Zhengli Shi fournit une chaîne d'expertise directe reliant la bio-ingénierie réussie d'un coronavirus virulent à base de chauve-souris, mais en janvier 2014, elle avait reçu 665.000$ subvention du NIH pour une étude intitulée "The Ecology of Bat Coronaviruses and the Risk of Future Coronavirus Emergence" (NIAID R01 AI1 10964), ainsi que 559.500$ de plus de l'USAID pour une étude intitulée "Emerging Pandemic Threats" (Projet n ° AID-OAA-A- 14-00102). Au-delà de ce financement américain, consacré aux maladies virales se transférant zoonotiquement des animaux aux humains, qui se serait glissé juste avant l'interdiction, au fil des ans, elle a également reçu environ 3 millions de dollars de subventions pour étudier ces virus zoonotiques en provenance de Chine et d'autres pays. Elle a servi au comité de rédaction de plusieurs magazines de recherche virologique. Une plus grande partie de ses recherches sur l'intersection de coronavirus, comme la souche Wuhan, et leur potentiel épidémique, a été financée par le département américain de la Défense, la Threat Reduction Agency des États-Unis et la US Biological Defense Research Directorate du Naval Medical Research Center.

- Et donc un scientifique qui a été prolifiquement impliqué dans l'étude de l'interaction moléculaire des coronavirus et de l'humanité, dépensant des décennies et des millions de dollars, et ayant même aidé à construire un coronavirus hyper-virulent à partir de zéro à l'UNC - il se trouve justement qu'il travaille au seul Le laboratoire de virologie BSL-4 en Chine, qui se trouve également à l'épicentre d'une épidémie, impliquait un coronavirus qui échappe à la classification zoologique et dont la nouvelle région de protéine de pointe partage plus en commun avec un vecteur génétique commercial que n'importe lequel de ses parents sauvages, et a d'autres caractéristiques non naturelles qui seront discutées ci-dessous.

- Un autre virologue chinois, Xing-Yi Ge est également attaché au laboratoire de Wuhan. Auparavant, en 2013, il avait réussi à isoler un coronavirus de type SRAS de chauves-souris, qui ciblait le récepteur ACE2 , tout comme notre virus actuel, le Wuhan Coronavirus 2019-nCoV. Et il s'avère que les gènes du récepteur ACE2 de la souche Wuhan sont tout à fait uniques: ils sont presque identiques aux gènes de la protéine de pointe du SRAS - malgré le fait que presque aucun des génomes des deux coronavirus ne soit similaire ailleurs . Au-delà de cela, bien que le génome de la protéine de pointe de la souche Wuhan diffère du SRAS dans quatre des cinq taches génomiques les plus importantes qui déterminent la liaison au récepteur ACE2, elles n'ont étonnamment pas d'effet sur la forme de la pointe de protéine. Et dans une coïncidence encore plus grande, ces quatre points codent également la région extérieure de la pointe qui permet l'entrée dans les cellules, et ne l'affectent pas non plus - permettant à la souche de Wuhan d'utiliser toujours le récepteur ACE2 pour déverrouiller les cellules, tout en gagnant éventuellement des capacités supplémentaires. Les chances que cette concordance ait été bio-modifiée dans le virus sont de plusieurs ordres de grandeur, plus susceptibles que d'avoir évolué au hasard dans la nature.

- De nombreuses vidéos censées provenir des hôpitaux de Wuhan dépeignent une crise bien supérieure aux chiffres publiés à ce jour par la Chine. Des rapports en ligne non vérifiés indiquent que les crématoriums de Wuhan fonctionnent 24h / 24 et 7j / 7, ce qui est cohérent avec une récente étude évaluée par des pairs, qui affirme qu'au 25 janvier, Wuhan avait plus de 75.000 infections - alors que le nombre officiel n'était que de 761. Les médias sociaux en chinois reflètent également un sentiment de panique et de désespoir qui est très discordant avec les chiffres publiés par le gouvernement chinois. Qui, notamment, refusent toute aide directe du CDC américain. (Preuve que la Chine minimise considérablement la gravité de cette pandémie: Exemple 1. Exemple 2. Exemple 3. Exemple 4. Exemple 5. Exemple 6. )

- De plus, bien qu'une autre publication, rétractée depuis, ait noté plusieurs séquences génomiques très courtes dans le gène de la protéine de pointe de nCoV de 2019, qui ressemblent beaucoup plus aux séquences trouvées dans le VIH qu'aux autres coronavirus - les critiques ont rapidement souligné que l'homologie partagée n'était pas significative. Cependant, un examen plus approfondi des données révèle qu'il y avait quelques petits segments génomiques partagés qui, bien qu'ils soient physiquement séparés les uns des autres le long de chaque brin d'ADN, ont tous travaillé ensemble pour coder le site de liaison des récepteurs cruciaux du pic de protéines de la souche de Wuhan. Quelque chose qui a peu de chances de se produire par hasard. Et bien que la plupart de ses pics protéiques soient partagés avec le SRAS, ces segments substitués n'étaient pas partagés du tout - ni dans aucun autre coronavirus. Il est mathématiquement possible que cela se produise dans la nature - mais seulement dans dix mille chauves-souris enchaînées à dix mille boîtes de Pétri et ce jusqu'a l'infini .

- Les critiques ont écarté l'homologie partagée de la souche de Wuhan avec le VIH comme statistiquement non significative, mais les rapports cliniques indiquent que la souche de Wuhan pourrait utiliser cette homologie partagée du VIH pour attaquer les cellules immunitaires CD4 tout comme le fait le VIH, comme le montre un pourcentage inhabituellement élevé de patients avec un faible nombre de globules blancs, en particulier les plus malades. Cette pathogénicité pourrait bien être due à la génomique unique du VIH vivant de la souche de Wuhan, comme le montre un livre blanc du professeur émérite de microbiologie, d'immunologie et de parasitologie du LSU, qui est également un virologue qui a étudié à Harvard et titulaire d'un doctorat en microbiologie et génétique moléculaire. : «Il s'agit de la première description d'un domaine immunosuppresseur possible dans les coronavirus ou nCoV2019. Les trois [mutations] clés communes aux domaines immunosuppresseurs connus sont également en commun avec la séquence de [la protéine de pointe]. Bien que les coronavirus ne soient pas connus pour leur immunosuppression générale du style montré par le VIH-1, cela n'exclut pas une immunosuppression au site de l'infection pulmonaire active, ce qui prolongerait et aggraverait éventuellement l'infection de ce site. »

- Et il convient de noter que le SRAS - proche de la souche de Wuhan - n'a pas eu d'effet notable sur le nombre de globules blancs . De plus, des guides de traitement clinique publiés en ligne fin janvier par des sources médicales chinoises notent la réduction progressive des globules blancs, ainsi que l'importance de surveiller cette baisse. Et les rapports de la Thaïlande indiquent que l'ajout d'un cocktail de deux médicaments anti-VIH différents au régime de traitement de la grippe typique a semblé repousser efficacement la souche de Wuhan.

- Dans un virage très inquiétant, les scientifiques ont noté que la souche de Wuhan peut avoir un taux de mutation à court terme «frappant» qui n'indique pas une origine artificielle mais capture la menace unique posée par ce coronavirus indépendamment de sa providence, car les taux de mutation augmentent la probabilité que ce virus esquive les tests et neutralise les vaccins. Quelque chose existe déjà sur cette possibilité .

- Donner plus de crédibilité à l'idée que la souche de Wuhan a été bio-conçue est possible grâce à l'existence d'une demande de brevet, qui cherche à moduler les gènes de la protéine de pointe d'un coronavirus - la région précise modifiée par Zhengli Shi à l'UNC pour créer une souche hyper-virulente de coronavirus, et dont l'altération et l'adaptation expliqueraient le comportement inhabituel de la souche Wuhan comme discuté ci-dessus.

- Et curieusement, le chef du département de chimie de Harvard, le Dr Charles Lieber, a été arrêté au milieu de cette épidémie, accusé d'avoir accepté des millions de dollars de pots-de-vin du gouvernement chinois . Selon ses documents d'accusation, le Dr Lieber s'est d'abord rendu à l'Université de technologie de Wuhan (WUT), en novembre 2011, pour participer à un forum sur les nanotechnologies, où il a été recruté dans un programme de corruption qui lui rapporterait plusieurs millions de dollars pour « établir un laboratoire de recherche et mener des recherches au WUT », qui est connu sous le nom de« Joint Nano Key Laboratory », ainsi que mentor et défenseur des étudiants diplômés. En 2015, le Dr Lieber semblait être assez intimement impliqué dans ce qui semblait à l'origine être un simple laboratoire de nanotechnologie, mais il s'était désormais déplacé pour impliquer la biologie également, puisqu'il décrivait visiter le laboratoire plusieurs fois par an «alors que nous essayons de construire la partie nano-bio du laboratoire. " Que cette partie nano-bio du laboratoire Nano Key soit liée au laboratoire de virologie BSL-4 de Wuhan n'est pas claire, cependant, si la souche Wuhan a été bio-conçue, une technologie classée comme «nano-bio» aurait certainement a joué un rôle.

Compte tenu des faits ci-dessus, soit :

- Un coronavirus a muté spontanément et a infecté des humains sur un marché humide, ou au fond d'une grotte de chauves-souris qui se trouvait à 32 kilomètres du seul laboratoire de virologie BSL-4 de Chine, un virus au génome inhabituel et jamais vu auparavant, qui est échappe à la classification zoologique, et dont la protéine des pointes qui lui permet d'entrer dans les cellules hôtes ressemble le plus à un produit commercial bio-conçu, qui a réussi à infecter ses trois premiers et environ un tiers de ses victimes initiales, malgré qu'ils ne se soient pas rendus sur ce marché, puis a continué à créer la plus grande crise de santé publique de l'histoire chinoise, avec près de 100 millions de citoyens enfermés ou mis en quarantaine - ce qui a également amené la Mongolie à fermer sa frontière avec son plus grand partenaire commercial, pour la première fois dans l'histoire moderne.

- Ou bien, des scientifiques chinois n'ont pas suivi les protocoles d'assainissement correctement, peut-être pendant une période de pointe, pendant leurs vacances bruyantes, ce qui avait été prévu depuis l'ouverture du laboratoire BSL-4 et s'est produit au moins quatre fois auparavant, et a accidentellement publié cette bio, une souche de Wuhan conçue par des scientifiques - probablement créée par des scientifiques qui recherchent de l'immunothérapie contre les coronavirus de chauve-souris, qui ont déjà démontré la capacité d'effectuer toutes les étapes nécessaires à la bio-ingénierie de la souche de Wuhan 2019-nCov - dans leur population, et maintenant dans le monde. Comme on pouvait s'y attendre. Ce virus semble avoir été bio-modifié au niveau des gènes de la protéine, ce qui a déjà été fait à l'UNC pour fabriquer un coronavirus extraordinairement virulent. Les efforts chinois pour arrêter l'épidémie sont maintenant confrontés à une grave pandémie et à un dépeuplement. Aucun fait ne va à l'encontre de cette conclusion.

En ce qui concerne la nature corporative de nos médias, les seules entités à reconnaître mes recherches et mon professionnalisme ont été Zero Hedge, qui a reçu une interdiction permanente de Twitter pour avoir ouvert la porte à cette possibilité évidente, et Jennifer Zeng d'Epoch Times. Quelque chose me dit que Tencent ou d'autres sociétés contrôlées par le PCC ont investi un capital important dans Buzzfeed, ce qui a attiré la censure des reportages de Zero Hedge, ainsi que de nombreux autres médias qui ont étouffé la discussion sur l'épidémie, comme Reddit. Ces entreprises sont prêtes à mettre en danger des millions de vies pour des dollars. Et puisque les clics passent avant l'intégrité, plusieurs médias et journalistes, qui m'ont complètement ignoré, se sont appropriés mon travail.

SOURCE (Anglais)
CARPE DIEM

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 817
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35
Contact :

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par picchou » mer. 19 févr. 2020 17:24

Voilà un exposé fort passionnant qui résume la bêtise humaine qui jouent aux apprentis sorciers et réécrive le code de vie se prenant sans doute pour Dieu tout puissant, puissant ils le sont dans la stupidité à cause de ces gans avides d'argent des innocents meurent tous les jours !
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par Phil.Alb » jeu. 20 févr. 2020 16:18

Merci pour cet exposé Voltigeur
Je ne comprenais pas que ce sujet ne soit pas abordé plus tôt sur ce forum.

Déjà, une première constatation est que les chiffres annoncés de décès soit par les médias, soit par le gouvernement chinois sont complètement faux !
Des traces de nuage de SO2 au dessus de Wuhan l'atteste :
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 24711.html
Il y a aussi les vidéos "pirates" de chinois qui prennent un risque énorme !
Il faudrait multiplier par 10 ou plus par 100 le nombre de décès annoncés. Mais nous sommes habitués aux fakes des chinois et des politicards.

Mais ton sujet ne parle pas de ça.
Il parle d'une fuite du covid-19 d'un laboratoire P4.
Je connais un peu ce type de structure ayant bossé sur la réalisation d'un P3 et d'un P2+
Un accident de fuite sur un P3 est envisageable : changement des filtres Hepa H14 des hottes ou de la filtration de l'air ou par, tout simplement, le passage des sas est envisageable (il n'y a pas de déshabillage complet), mais dans ces labos ne sont traités que des microbes ou virus "pas trop" dangereux pour l'homme (le prions de l'ESB ou le H5N1, par exemple).

Mais dans un P4, ce n'est pas techniquement possible.
Le P4 de Wuhan a été fait avec la collaboration des français :
https://www.sciencesetavenir.fr/fondame ... -p4_110912
Les protocoles français sont draconiens sur ce type de construction.
En France, il n'y a que 2 P4 : 1 à Lyon et 1 autre en Essonne (Vert le petit).
Les audits pour ces Labos sont implacables. Les contrôles des centrales nucléaires à côté sont minuscules par rapport aux contrôles et protocoles d'un P4.
Penser à une "fuite" du P4 de Wuhan, c'est mettre en avant l'incompétence chinoise.
Or, l'accréditation d'utilisation d'un P4 est international ! Donc, ils ont eu l'aval de tous les pays pour mettre en route leur P4.

Si c'est voulu, c'est un crime contre l'humanité !
En guerre NBC, un pays qui utilisera une arme biologique, le fera que s'il a l’anti-virus.
Autant, une armée peut utiliser le nucléaire et le chimique, il peut le faire sans avoir de protection, mais une arme biologique se retournera forcément contre lui à un moment.

Je suis peut être naïf, mais je préfère croire à une mutation d'un virus (de l'animal vers l'homme) plutôt qu'une volonté humaine.
S'il s'avérait que cela soit voulu par l'homme, autant ne pas vivre dans ce type d'humanité !
Il est difficile d'extraire le vrai du faux. Ce type d'annonce nuit aux lanceurs d'alerte, je pense.

Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par voltigeur » jeu. 20 févr. 2020 18:22

Tiens, j'ai publié sur les "interdits" des moutons trois articles, qui semblent en dire long sur la situation en Chine.
https://les-interdits.lesmoutonsenrages.fr/
Loin de moi l'idée de nuire aux lanceurs d'alertes, mais toutes les hypothèses sont envisagées, quand les médias et les états ne donnent pas d'informations fiables.
C'est pourquoi ceux qui posent et se posent des questions, échafaudent des hypothèses, (je ne parle pas des délires ) sont taxés de complotisme. Tout simplement parce qu'ils ne peuvent ou ne veulent pas donner les vraies informations.
CARPE DIEM

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par Phil.Alb » jeu. 20 févr. 2020 22:39

Exactement Voltigeur !
voltigeur a écrit :
jeu. 20 févr. 2020 18:22
mais toutes les hypothèses sont envisagées, quand les médias et les états ne donnent pas d'informations fiables.
Le budget de la défense (qui est devenu le ministère des armées, ce changement de nom en dit long aussi) est énorme pour le renseignement.
Je pense même que cela doit être dans les plus élevés.
Cela voudrait il dire que les vraies informations sont une arme ?

Malheureusement, oui. C'est une arme et qui détruit plus qu'une bombe atomique, et surtout plus efficacement.

Je jette un oeil sur les interdits. Pour les vidéos, j'étais déjà au courant, et beaucoup de lanceurs d'alerte ont disparu. Et ce n'est pas le covid-19, mais le gouvernement qui les a fait disparaître.
Ouah, les vidéos sont dures !!!
J'en ai vu où les gens meurent aussi dans la rue. Ils ne sont pas comptabilisés. Seuls sont comptabilisés les morts des hôpitaux !
Le comptage n'est pas fait dans les crématoriums.
Le but recherché est de cacher la vérité. On aurait vite fait de créer une psychose, surtout si on relie cela au nombre de cercueils qui sont stockés dans des bases militaires aux US.

Est ce que quelqu'un a une info sur les désinfectants qui sont balancés ainsi dans la nature ?
Il va y avoir une hécatombe de la vie des insectes. Il va plus rien avoir à manger la bas !
Je crois que la maladie n'est qu'un petit problème avec ce qui va suivre sur l'économie mondiale. Je n'arrive pas à comprendre la logique des marchés, on devrait voir le commencement d'un effondrement économique, et pourtant rien ???
Les seul signes qu'il y a, est l'augmentation du cours de l'or et des bruits comme quoi la FED reviendrait vers un standard or, mais ce n'est pas assez prohibant pour qu'il y ait une alerte économique ???

Il y a des choses qui ne collent pas avec le NOM. C'est pas logique.
Même Hitler, avait une logique dans son horreur d'holocauste.
Réduire la population par une pandémie mondiale ne peut pas fonctionner.
Je crois qu'il y a un jeu de stratégie sur ce point :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_(jeu)
Regardez bien comment on peut gagner
Le NOM ne veut pas se suicider !

Oui, j'ai entendu parler de l'agenda 21, mais on est plus sur une stratégie de résilience après ou pendant un effondrement que d'une lutte sur une épidémie mondiale.
Si on prend le côté négatif de l'agenda 21, ce n'est pas très logique. Si cela était voulu avec le programme "agenda 21", au contraire, les chiffres auraient été annoncés à la hausse par les chinois.
En plus, ce n'est pas logique que ce soit la Chine qui aurait été atteinte en premier. La naissance du Sida était plus logique, car l'agenda 21 prévoit la gestion de la démographie par une stabilisation. Le foyer devrait être les pays africain et nord africain, pas l'Asie.

Ou alors, ils prévoient l'après virus. En fait le nombre de morts du au virus ne les intéressent pas. C'est vrai, la grippe espagnole a tué 50 millions de personnes soit un petit 2% de la population mondiale. 50 millions, c'est beaucoup, mais 2%, c'est peu.
Par contre l'après virus, c'est la dégringolade économique, et là, cela va faire beaucoup plus de morts !
Seraient ils si diaboliques ?
Dans ce cas, à quoi cela servirait de vivre dans une humanité aussi pourrie !!!

En France, il y a des organismes de l'état qui regarde de très prêt les actions résilientes comme les écolieux, écovillages, voire écocommunes.
Il y a des services de la DGSI qui sont spécialisés la dedans, mais il y a aussi des facultés qui font partie du programme.
Mais tout cela est une préparation à un effondrement du au réchauffement climatique, pas une attaque virale !

Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par voltigeur » ven. 21 févr. 2020 08:51

La Chine est le fournisseur mondial de tout ce qui s'achète, elle dépasse de loin les USA. Soyons complotistes jusqu'au bout et, imaginons que ce virus ait un but bien précis comme "faire effondrer l'économie chinoise ?" Grands premiers pour la dette américaine, les Chinois avec 1 270.5 milliards de dollars détenus (données 2015). La rumeur a circulé un moment selon laquelle, avec la Russie (en gros les BRICS) ils allaient abandonner le dollar, et créer avec le Brésil, Russie, Indes, Chine, Afrique du Sud une banque et une banque asiatique d'investissement (BAII) Voir L'article de 2015
Si les chinois mettaient sur le marché les dollars en leur possession, ce serait la ruine pour les USA.. Pour le moment "l'arme monétaire" n'a pas été utilisée, mais, rien ne nous dit que ça ne le sera pas un jour. Ça fait plus de quatre ans que ça mijote..et CH.Sannat disait en 2015 :
Deux façons de voir sont possibles. Soit cela plaide pour une accalmie sur le front de l’affrontement sino-russo-occidental… soit au contraire cela montre qu’il y a encore de la marge de manœuvre pour que la situation empire…
Alors, en attendant, préparez-vous, il est déjà trop tard, parce que quoi qu’il arrive les États-Unis d’Amérique ne rembourseront jamais leurs dettes !
Donc affaiblir la Chine qui voit toute son économie bloquée, permet de réfléchir sur notre dépendance à ce pays pour les médicaments, les pièces détachées, l'électronique, les gadgets divers et variés, etc.. Et l'Amérique en faillite (malgré les déclarations Trump-euses) n'a plus trop le choix
Ça te paraît plausible ? :)
CARPE DIEM

Avatar du membre
Eructite
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 661
Enregistré le : lun. 20 janv. 2014 09:59
Localisation : Dans la lune

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par Eructite » ven. 21 févr. 2020 09:02

Vive le conspirationnisme à 2 balles ! a mort la vérification d'infos !
Modifié en dernier par Eructite le mar. 5 mai 2020 23:51, modifié 2 fois.
Je ne suis pas la bouche qu'il faut à ces oreilles.

Avatar du membre
voltigeur
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4707
Enregistré le : dim. 28 mars 2010 09:12
Localisation : France

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par voltigeur » ven. 21 févr. 2020 10:09

C'est pas faux mais, ça pourrait inciter les états à se réindustrialiser pour justement ne plus être tributaire de la mondialisation. C'est peut-être la fin de cette aberration qui fait que si un tombe, il fait tomber tous les autres..

Ce système est pourri jusqu'à la moelle, il faut une grosse catastrophe pour remettre les pendules à l'heure ou les compteurs à zéro. Personne parmi tous les états hyper endettés, ne pourra rembourser leur dette, alors quoi de mieux qu'une crise pour rétablir un semblant d'ordre ?

Sachant que si les mêmes recettes sont appliquées, on aura les mêmes effets dans quelques années.. Je doute que ceux qui brassent des milliards, changent de pratiques et, certainement pas pour le bien de tous.
CARPE DIEM

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par Phil.Alb » ven. 21 févr. 2020 10:39

Tout à fait Voltigeur ! C'est malheureusement plausible.
Entièrement d'accord ! Mais c'est complotiste de penser comme cela :twisted:
Maintenant, cela expliquerait aussi pourquoi la FED veut revenir à un standard OR :
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... or-1360873
Insolentiae est un excellent site. Actuellement, il parle de placement dans les crypto-monnaies. J'ai du mal à adhérer ! Ce ne peut être que des placements à court terme (mais c'est toujours mieux qu'un livret A :D ), et je ne pense pas que ce soit un futur possible.
Et dire que des abrutis disent que l'UE c'est la paix !
Et ce con de Sarko qui a vendu 600T d'or (or des français) pour de la monnaie PQ !
Mais on est en guerre. Une guerre économique sans merci qui fera des milliards de morts sans aucun coup de canon !
Donc, dans cette éventualité, Eructite as tu toujours raison ?
Gardez votre or physique ! Cela va prendre des proportions inimaginables !
Ils parlent de 1700 $ l'once, mais quand ils vont faire la différence entre l'or papier et l'or physique, ça va exploser !
Si le BAII passe à la place du système actuel basé sur le dollars (je ne me souviens plus comment cela s'appelle), l'€uro est mort !
Si on rajoute à cela le réchauffement climatique qui oblige à déconsommer si on veut survivre, dans ce cas, on pourrait penser que le covid-19 ne serait que l'émergence du NOM.

Cependant, si c'est ce monde qu'on nous réserve, je préfère rejoindre l'autre côté !
Bon, allez courage, au moins pour nos enfants.
Il va falloir que je cherche maintenant un terrain pour essayer de survivre dans une cabane !
Ce serait bien de se retrouver entre moutons enragés antisystème !

Avatar du membre
Eructite
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 661
Enregistré le : lun. 20 janv. 2014 09:59
Localisation : Dans la lune

Re: Exploration logistique et technique des origines de la souche de coronavirus de Wuhan (2019-nCoV)

Message non lu par Eructite » ven. 21 févr. 2020 10:56

Vive le conspirationnisme à 2 balles ! a mort la vérification d'infos !
Modifié en dernier par Eructite le mar. 5 mai 2020 23:51, modifié 1 fois.
Je ne suis pas la bouche qu'il faut à ces oreilles.

Répondre