Le chat de Schrödinger...

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Avatar du membre
voltige
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 1384
Enregistré le : jeu. 16 févr. 2012 07:48

Le chat de Schrödinger...

Message non lu par voltige » dim. 7 oct. 2018 09:12

Titre Original :

Le chat de Schrödinger, l’expérience qui a révolutionné la physique quantique

Image
Les fans de la série américaine « The Big Bang Theory » en ont sans doute déjà entendu parler. Le chat de Schrödinger est une expérience de pensée conçue par Erwin Schrödinger. Elle tente d’illustrer le caractère incomplet d’une interprétation précoce de la mécanique quantique, en passant des systèmes subatomiques aux systèmes macroscopiques. Plus simplement dit, Schrödinger a voulu illustrer ce qu’il considérait comme le problème de l’interprétation de Copenhague de la mécanique quantique appliquée aux objets du quotidien.

Le scénario du chat de Schrödinger présente un chat qui peut être soit vivant soit mort, un état connu sous le nom de « superposition quantique ». Heureusement pour tous les chats du monde, le chat de Schrödinger est une expérience de pensée, ce qui signifie qu’elle n’est pas mise en application, mais juste présentée sous forme de théorie. Cette expérience est surtout utilisée pour des discussions théoriques sur les interprétations de la mécanique quantique, une branche de la physique qui étudie les éléments de bases de la physique comme les atomes. Schrödinger a inventé le terme Verschränkung (enchevêtrement) dans le développement de cette expérience de pensée.



Les origines de l’expérience


Schrödinger a conçu son expérience de pensée en guise de réflexion par rapport à l’article de l’EPR, nommé d’après ses auteurs Einstein, Podolsky et Rosen, en 1935. Celui-ci soulignait la nature étrange des superpositions quantiques, dans lesquelles un système quantique, tel qu’un atome ou un photon, peut exister sous la forme d’une combinaison de plusieurs états possible, sans réellement connaître la nature de cet état.

La théorie dominante, appelée interprétation de Copenhague, dit qu’un système quantique reste en superposition jusqu’à ce qu’il interagisse avec le monde extérieur ou soit observé par ce monde extérieur. Lorsque cela se produit, la superposition n’est plus considérée, puisque l’état réel du système est connu de visu.

Image
Erwin Schrödinger (12.08.1887 – 4.01.1961), physicien, philosophe et théoricien scientifique autrichien

Pour mieux illustrer sa théorie, Schrödinger a proposé un scénario dans lequel son chat serait enfermé dans une chambre en acier, et dont l’ouverture est piégée avec des substances radioactives. Jusqu’à ce que la boîte soit ouverte, on ignore si le chat est vivant ou mort. Selon Schrödinger, l’interprétation de Copenhague implique que le chat reste à la fois vivant et mort jusqu’à ce que son état réel ait été observé.

Schrödinger n’a pas souhaité promouvoir l’idée de chats morts-vivants comme une possibilité d’expérience sérieuse ; au contraire, il a voulu donner cet exemple pour prouver l’absurdité de la vision de la mécanique quantique proposé par l’ERP. Destinée à critiquer l’interprétation de Copenhague, l’expérience de pensée de Schrödinger reste une pièce très importante des interprétations modernes de la mécanique quantique. Les physiciens utilisent souvent le chat de Schrödinger pour illustrer et comparer les particularités, les forces et les faiblesses de leurs interprétations dans le domaine de la physique.

Image

Qui était Schrödinger ?

Erwin Rudolf Josef Alexander Schrödinger, parfois écrit Erwin Schrodinger ou Erwin Schroedinger, était un physicien autrichien, lauréat du prix Nobel de physique. Il a développé un certain nombre de résultats fondamentaux dans le domaine de la théorie quantique, qui constituaient la base de la mécanique des ondes. Il a notamment formulé l’équation d’onde (équation de Schrödinger stationnaire et dépendante du temps), et a révélé l’identité du formalisme et de la mécanique matricielle. Schrödinger a proposé une interprétation originale de la signification physique de la fonction d’une onde.

De plus, il est l’auteur de nombreux travaux dans divers domaines de la physique, comme la mécanique statistique et thermodynamique, la physique des diélectriques, la théorie des couleurs, l’électrodynamique, la relativité générale et la cosmologie. Dans son livre « What Is Life ? », Schrödinger a également abordé le domaine de la génétique en examinant le phénomène de la vie du point de vue de la physique. Il a accordé une grande attention aux aspects philosophiques de la science, aux concepts philosophiques antiques et orientaux, à l’éthique et à la religion. Il a également écrit des articles sur la philosophie et la biologie théorique.

Le chat de Schrödinger dans la culture populaire

Le chat de Schrödinger est probablement le paradoxe de physique le plus connu de tous les temps. La raison pour laquelle ce chat est devenu si populaire est que pour beaucoup de gens, la physique quantique est le stade ultime du geek, et que ce fameux chat est alors abondamment utilisé comme une référence geek dans de nombreux œuvres littéraires, cinématographiques et autres. Par exemple, les références au chat Schrödinger sont réalisées lors dans des séries à forte dominance du thème de la science, comme dans « The Big Bang Theory », « Fineas et Firb », ou encore « Doctor Who ».

La popularité du chat de Schrödinger a commencé bien avant que l’existence et la vulgarisation d’Internet, et des autres médias de diffusion d’information. Mais il serait juste de dire que le véritable phénomène a commencé quand Internet, les films, les bandes dessinées et d’autres formes d’art l’ont transformé en une sorte de gag populaire, accessible à tous.

Univers Parallèles et Révolution Quantique | Christophe Galfard | TEDxParis



Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Erwin_Schrödinger

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schrödinger

https://dailygeekshow.com/chat-schrodinger-physique/

Source Aphadolie
Le savoir ne sert à rien, s'il n'est pas partagé ♥♥

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4059
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par peterpan57 » dim. 7 oct. 2018 14:50

Sans Observateurs ya pas de chat, car personne ne l'aura mis.
Donc une mécanique quantique avec:
- un chat mort
- un chat vivant
- et pas de chat du tout ni d'observateurs

Sans observateurs il n'y a personne pour observer, constater, prouver qu'une mécanique quantique existe...ou non.

Par contre, il est deja prouver que la présence d'un Observateur influence le fonctionnement d'UNE Mécanique Quantique
(bin oui, rien ne contredis qu'il peux y en avoir plusieurs)

Avatar du membre
bidouille

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par bidouille » dim. 7 oct. 2018 16:58

c'est bien pour ceux qui connaissent pas :* ...... sujet au petit dejeuné avec ancien collègues de travaille :lol: . Ce qui me fais rire souvent, en bon observateur , le contemporains se prend pour le découvreur , à qui mieux mieux :lol:

sliders [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ueY2BAQArSY[/youtube] un autre monde d'autres destiné 8-)

évidemment la physique quantique défini un chemin de travers exploratif théorique ni plus ni moins , donc infiné l'idée que si tu pense la comprendre est fallacieux car tout reste à découvrir lol :twisted: :)
Modifié en dernier par bidouille le dim. 7 oct. 2018 18:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2173
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

Le chat de Schrödinger...

Message non lu par Biquette » dim. 7 oct. 2018 18:50

On rejoint l'idée de la vacuité des Traditions Anciennes. La vacuité n'est pas le vide, mais le Tout possible. Et à chaque instant, nous "choisissons" l'Univers dans lequel nous évoluons.

On rejoint aussi l'idée que le monde tourne autour de notre propre cerveau. En dehors de notre perception, rien n'existe. Ou plutôt, le choix n'est pas fait. Normal, puisque nous ignorons ce qu'il se passe au-delà de notre zone d'énergie.
Si une histoire nous arrive, il entre dans cette zone et nous en devenons les créateurs. Rien n'existe que nous ayons créé. Ou plutôt, là encore, tout existe, mais rien de spécifique tant que nous n'avons pas fait le choix entre toutes les possibilités.
Nous ne pouvons pas imaginer ce qui n'existe pas, quelque part dans l'Univers.
Donc il n'y a pas d'inventeur, il n'y a que des découvreurs.

Enfin, on rejoint O'Hoponopono: je suis responsable à 100% de ce qui entre dans mon champ de conscience car ce qui entre, c'est moi qui l'ai créé.
Là, ça demande une grosse prise de conscience !

Avec cependant une nuance de taille: la conscience collective. Si un tsunami se produit, c'est qu'il y a un rassemblement de fréquences vibratoires identiques qui génèrent cette catastrophe. Nous sommes donc tous responsables, tous à 100%, à 100% chacun. Mathématiquement, cela paraît fou. Mais sur un autre plan, ça ne l'est pas du tout.

Avatar du membre
bidouille

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par bidouille » dim. 7 oct. 2018 18:54

si cétait aussi simple miss biuette hein :lol: ;)

évidemment la physique quantique défini un chemin de travers exploratif théorique ni plus ni moins , donc infiné l'idée que si tu pense la comprendre est fallacieux car tout reste à découvrir lol :twisted: :), induction infine celui la même n'a rien compris :D

Avatar du membre
Biquette
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 2173
Enregistré le : mer. 20 août 2014 10:44
Localisation : Provence

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par Biquette » dim. 7 oct. 2018 20:20

Loin de moi l'idée de prétendre comprendre la physique quantique, Bidouille. Je fais toujours des rapprochements, et je parle de mon ressenti. ;)

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par Phil.Alb » mar. 16 oct. 2018 23:01

Bonjour et merci pour ce sujet.
Merci Voltige
La deuxième vidéo est très intéressante et donne beaucoup d'espoir pour l'avenir.
Si je peux me permettre de rentrer dans cette discussion, cela va peut être apporter plus de questions que de réponses
Déjà le départ : pourquoi cette expérience du chat de Schrödinger ?
Si je comprends bien, c'est à cause du paradoxe EPR
C'est tout à fait compréhensible, car Einstein acceptait l'idée de la mécanique quantique, mais refusait l'idée de la probabilité quantique.
Il a même annoncé : "Dieu ne joue pas aux dés".
Se baser sur la probabilité quantique est une possibilité, mais ce n'est pas la seule.
Déjà, si Schrödinger dit que le chat est mort et vivant et non pas ou, cela veut dire que l'on enlève l'état logique "ou"
Donc Schrödinger ne construit des circuits électriques uniquement en série. La construction parallèle n'existe plus !

Maintenant, pourquoi l'expérience de pensée EPR est un paradoxe ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_EPR
Parce que la vitesse de la lumière ne peut pas être dépassée, et c'est exact. Mais le résultat n'est pas probabilisé, il est réel et exact à chaque mesure. Donc voilà pourquoi c'est un paradoxe.
Retenons pourquoi le choix du chat a été retenu :
"Toutefois, si ces expériences impliquent que l'on renonce à l'une des trois hypothèses (on s'est décidé pour la non-localité, la mécanique quantique devenant une théorie physique non locale), elles ne permettent nullement la transmission d'un signal plus vite que la lumière (sans quoi d'ailleurs soit la causalité, soit la relativité serait violée)."
Donc si le paradoxe EPR est une impasse, alors il faut continuer sur l'autre voie ? Mais pourquoi ne pas chercher une autre possibilité ?

Maintenant, si on se pose la question : pourquoi sommes nous en tant qu'être vivant en constante évolution ?
Parce que l'homme apprend de ses expériences. Cela voudrait il dire que c'est à cause d'une mémoire cumulative et partagée ?
Un animal prendra un outil pour pouvoir se nourrir, mais l'abandonnera tout de suite après, à part que l'homme (sauf certains :) ) gardera cet outil et va même l'améliorer dans le temps.
Imaginons que 2 particules avec intrication quantique aient aussi une mémoire. Dans ce cas, l'expérience de pensée EPR n'est plus un paradoxe !
Et dans ce cas, il n'y a plus de probabilité quantique, mais si on garde la relativité générale, cela ne peut pas marcher non plus à cause de la limite de la vitesse de la lumière.
Est ce que vous comprenez pourquoi j'insiste avec la théorie de l'effet Vialle ?
Lisez :
http://www.magnetosynergie.com/Archives ... 18)_FR.pdf
Parce que justement, cela apporte une possibilité de réponse à toutes ces questions
Cela veut dire aussi que toute la matière est apparue lors du Big Bang,
Cela veut dire aussi qu'il existe un univers à temps négatif et positif
Cela veut dire aussi qu'il y a une énergie inter-dimensionnelle qui baigne la matière (de l'atome à l'univers)
.../...

Avatar du membre
picchou
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 829
Enregistré le : jeu. 17 mai 2018 21:35
Contact :

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par picchou » mer. 17 oct. 2018 10:49

Qu'est-ce qui empêche de dépasser la vitesse de la lumière ?

Dans la formule d'Einstein E=MC2 on a bien le carré de la vitesse de la lumière et cette formule n'a jamais été remise en question, alors pourquoi cette vitesse ne serait pas possible ?

Si cette vitesse existe, on pourrait traverser l'espace connu en quelques secondes ...

Je pense que la matière telle que la connaissons ne peux pas franchir cette vitesse (300 000Km/s) au carré soit 90 000 000 000 (90 milliards de Km/s environ), mais qui dit de d'autres "choses" que nous n'avons pas encore découvert ne le peuvent pas ?
Profitons utilement et avec sagesse du peu de temps qui nous reste, avant la fin inéluctable de notre société :lire4:<BIBLE

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4059
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par peterpan57 » mer. 17 oct. 2018 14:51

Hum..... :?:

Par exemple....fusionnons les preuves !

1 - L'Intrication quantique est prouvé,
donc la Distance n'a plus aucun effet sur 2 electrons appairés séparés,
ni le Temps, car effet instantané.
La vitesse de la Lumiére est donc dépassée.

2 - La présence d'un Observateur agit sur la division de l'electron sur la fente de Young, et cesse de se diviser.
Il y a donc 2 Réalités, une SANS Observateur et une AVEC...perturbante.
L'effet perturbant de l'Observateur est instantané, donc vitesse de la Lumiére de l'Action...dépassée,
et cela fait passer le Temps comme facteur annexe pas valable dans ce cas.

3 - La théorie Vialle est prouvée par l'expérience. Affecte le poids, la gravité et le temps.
Passé , Présent et Futur ne font qu'Un,
donc la Distance est illusoire, le temps aussi, et ainsi donc la vitesse aussi puisqu'elle est liée au temps et a la distance.


Le chat de Schroed... apparement rejoins les 3.

Mon avis ici, c'est que Espace, Distance, Temps, Vitesse sont illusoires, tels des facteurs annexes conséquents a l'Ensemble.
Il ne reste plus que la Masse, le Poids, la Gravité...donc des Facteurs de Forces, d'Energies !!!

A moins que Temps et Espace soit des Forces, des Energies...là oui cela pourrais étre tenue comme facteurs non-illusoires.

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: Le chat de Schrödinger...

Message non lu par Phil.Alb » mar. 23 oct. 2018 17:53

Bonjour,
Je n'avais pas activé la bonne case pour être prévenu ! Désolé
Picchou, ta question est intéressante.
Est ce que la vitesse de la lumière peut elle être dépassée ?
Actuellement avec les données sur les quelles on s’appuie, la réponse est NON. c ne peut pas être dépassé, car la masse relativiste tend vers l'infini.
Cela a été prouvé au CERN.
En conclusion, dans un univers à 3 dimensions, NON, la vitesse de la lumière ne peut être dépassée.
Ce que dit Peter est exact, mais les déductions sont mauvaises, je pense.
Une particule "jumelle" donne l'information opposée car il se peut que se soit la "mémoire" de la particule qui intervient (cas du chat de Schrödinger et du paradoxe EPR)
Pour les fentes de Young, je ne me suis pas encore penché sur le sujet.
Maintenant, est ce que la vitesse de la lumière peut elle être dépassée : OUI, mais en considérant un univers à 4 dimensions.
Mais ces 4 dimensions ne doivent pas être considérées avec la relativité générale et son espace-temps.
Pour moi, l'espace-temps est une fausse quatrième dimension. Tant que nous resterons dans cette courbure de l'espace-temps, la vitesse sera toujours limité à 300 000 km/s. A ce sujet Pichou, tu as fait une erreur de calcul ; si tu fait 300 000², alors, l'unité est aussi élevée au carré, donc cela ne peut pas faire 90 milliard de km/s mais 90 milliard de km²/s².
Maintenant, si on considère un espace 4D en passant par le produit, on trouve, mathématiquement, une bulle d'expansion qui se trouve dans une portion de temps négatif, où la vitesse d'une particule peut voyager de c à l'infini.
Cela veut dire que dans cette bulle, la vitesse nulle n'existe pas !
D'après moi, c'est ce qui doit se passer dans les trous noirs : Toutes particules dépassant le rayon de Schwarzschild accélèrent à l'infini et passe de l'autre côté de l'univers. C'est un peu comme un ballon qui gonfle indéfiniment, si on passe par la bulle d'expansion, on se retrouve à l'extérieur du ballon.
Dans ce cas, on peut re-rentrer dans un autre endroit de l'univers (intérieur du ballon) instantanément et nous aurions pu parcourir des distances vertigineuses sans que le temps s'écoule !
Je ne suis pas spécialiste des phénomènes OVNI, mais j'ai rencontré des personnes (très sensées) qui y croient et ont vu des phénomènes du troisième type, et cette théorie peut donner une explication à ce déplacement.

Pour répondre à Peter sur l'effet Vialle, la théorie est toujours en expérimentation.
C'est à dire qu'il y a une partie théorique qui est fortement discutée dans 56 pays via academia, mais il y a aussi les expériences que nous montons pour vérifier cette théorie. D'ailleurs, j'en profite pour lancer un appel. Tout le monde sera toujours le bienvenue.
Au niveau expérimental, nous relevons des "artefacts" (car les explications des phénomènes veulent rester dans une physique traditionaliste), mais ces "artéfacts" sont dus au conditions des expériences qui sont montées pour vérifier les équations de la théorie de l'effet Vialle. Donc, ce ne sont plus des "artéfacts"
Nous avons réalisé des distorsions temporelles de l'ordre de quelques minutes (3 minutes et quelques secondes), mais nous sommes loin d'imaginer un "retour vers le futur". De plus, nous observons des vides. On ne peut reproduire la même expérience au même endroit, il faut se déplacer de quelques centimètres pour reproduire l'expérience. Autant nous remarquons une distorsion vers le passé, autant nous n'arrivons pas à faire une distorsion vers le futur.
Donc l'effet Vialle est une théorie qui promet beaucoup, mais cela demande des moyens que nous n'obtiendrons jamais, si on veut garder notre liberté de publication.
Voilà où nous en sommes.
Toutes personnes voulant des renseignements peut me contacter. Mon mail est toujours actif.
Pour le moment, je me concentre sur la masse négative, que j'ai rebaptisée masse énergétique.
Les expériences sont en cours de préparation. Il y a plusieurs voies de recherche : balance (effet purement mécanique) et condensateur rotatif (effet qui cumule aussi la masse électrostatique).
Ne cherchez pas ce type de masse, elles n'existent qu'avec l'effet Vialle
Sincères salutations à tous

Répondre