champs magnétique, champ électrique

Concerne toutes les sciences, même les plus improbables...

Modérateur : Nrico

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » lun. 15 oct. 2018 12:49

Bonjour Peterpan,
De quelle mesure parles tu ?
Si c'est la mesure de "l'autogénérateur", la réponse est non.
La cage de Faraday avec une maille fine est efficace, car cela a été démontré avec son portable. Donc toutes les ondes inférieures au GigaHertz ne peuvent traverser.
Si c'est la mesure de l'oscillation amortie de l'électron, il faut un câble non blindé. Dans ce cas, on pourrait soupçonner un effet d'antenne, mais si c'était le cas, les mesures seraient différentes à chaque fois ! Or, ce n'est pas le cas, et la longueur du câble de mesure a été coupée à 1m, donc s'il y avait perturbations extérieures, on devrait avoir des scopes différents en fonction des heures et de la météo.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 15 oct. 2018 13:18

Ah désolé de pas avoir préciser,
c'etait par rapport a mes anciens tests sur lesquels j'avais des résonances et dont les testeurs affichais des valeurs differentes selon le testeur,
sur l'objet dans la cage de faraday. ( cage en Aluminium, donc pas ferromagnétique )
Dans mon cas mes mesures variais selon les horaires.

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » lun. 15 oct. 2018 18:19

Salut Peter,
J'ai des doutes sur les cages de Faraday en feuille pleine.
Malgré qu'une voiture ou un avion soit une bonne cage de Faraday à la foudre, la carcasse de la voiture ou de l'avion se transforme en conducteur
Normalement un miroir pour ondes électromagnétiques est constitué d'un maillage en fonction de la fréquence qui doit être soit réfléchie, soit absorbée. Comme les antennes radar des avions type Cassegrain
Constitution d'une cage de Faraday selon la déf de Wiki :
L’enceinte métallique doit en principe être fermée de chaque côté. Mais elle peut aussi être constituée de grillage ajouré. Un grillage avec une maille de quelques centimètres agit comme un miroir sur une onde décimétrique, comme cela est utilisé dans les miroirs primaires des radiotélescopes (Effelsberg, Nançay). Plus la fréquence de l'onde est élevée (donc plus sa longueur d'onde est courte), plus la maille doit être petite.
Cela a été un grand débat sur MagnetoSynergie, mais il s'avère que si tu utilises une passoire métallique à fine maille et que tu relies à la terre, le tout posé sur une feuille d'alu et bien en contact avec du scotch alu par exemple, je pense que si tu mets un téléphone dedans, normalement, il ne devrait pas sonner.
C'est un test que je n'ai pas encore fait, mais c'est ce qu'avait fait Richard sur son "autogénérateur"
L'avantage de la maille est de savoir quelles fréquences tu arrêtes, et de voir ce qu'il se passe à l'intérieur.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » lun. 15 oct. 2018 23:56

Oui, tout a fais d'accord.
Ma cage en Alu n'etant pas ferromagnétique, de plus pas du tout vernis (isolant),
je soupconne dans mon cas qu'une part magnétique de résonance traversais,
et que le potentiel de surface métallique de l'Alu non-isolé a rajouter un effet capacitif a mes mesures.

Dés que j'ai plus de temps libre je recommencerais tout sa.
J'ai garder une carcasse de four a micro-onde, je pense la transformer en cage de faraday bien plus isolante que mes bricolages a la va-vite.
Malgré tout je suis intrigué de telles fluctuations des mesures.
l'impédance de l'ensemble, dans mon cas, testeur inclu, peux certainement agir sur les résonances Interieur Extérieur...
là je parle uniquement dans mon cas, sur mes essais.

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » mar. 7 janv. 2020 00:20

Phil ?

Lorsqu'un electron se charge, ( excitation de l'electron ) sa fréquence d'oscillation diminue non ?
Et inversement lorsqu'un electron se décharge pour revenir a sa couche quantique habituelle, sa fréquence remonte...non ?

Mes scannes me montre ces phénoménes a 99% des cas , sauf pour certains, qui font totalement l'inverse,
non-seulement ils changent de fréquences mais en plus ils gardent leurs intensités intactes...

:?:

Ce peut-il qu'ils y ai 1% de Positrons parmis ces milliards d'electrons ? ( anti-matiére ) :?:
A moins d'un "artefact" de résonance, les probabilités sont immenses :lol:

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » mar. 7 janv. 2020 10:00

Salut Peter,
Ta question mérite des discussions !
Il faudrait que d'autres interviennent et donnent leur point de vue.

Pour mon point de vue :
Les électrons sont en couches autour du noyau.
Que ce soit un modèle planétaire ou un nuage quantique, on s'en fiche.
Il y a aussi les ondes de de Broglie qui prouvent cette fréquence en fonction de la couche (ou du niveau d'énergie occupé par l'électron)
Avec l'effet Vialle, j'ai calculé ces fréquences et elles sont différentes en fonction de la couche quantique.
Donc pour répondre à ta question, comme je le vois, oui, un électron peut changer de fréquence quand il est excité, car il change sa position de niveau d'énergie.

Avec l'effet Vialle, en plus de cette fréquence, je trouve un signal amorti.
En considérant un atome ayant plusieurs couches, la couche L (la plus proche du noyau ne vibre pas), mais la couche M vibre un peu et est vite amortie, la couche N vibre un peu plus fort en amplitude et amortie plus lentement, ...
En considérant la fréquence, de mémoire, il me semble que plus on s'éloigne du noyau, plus la longueur d'onde est courte, donc on augmente la fréquence (mais il faudrait que je revérifie, je suis entrain de réécrire le Tome 3).
Ensuite il y a le signal carré donné par la transformée de Fourier qui réanime cycliquement le signal.
Mais il faudrait que je me replonge dans mes notes, que je n'ai pas sous la main ... donc à suivre.

Par contre je ne pense pas qu'il y ait des positrons. Pour moi, l'anti matière comme beaucoup de particules quantiques n'existent pas !
Ce sont des explications à des phénomènes remarqués. Mon raisonnement est différent.
C'est toujours ce que j'ai appelé le rajout des pièces de tissus à un patchwork (voir mes vidéos)

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » mar. 7 janv. 2020 13:51

Ok, je vois.
le modéle de Bohr n'explique pas si l'electron change de fréquence en accumulant de l'energie pour étre excité au point de changer d'orbite.
Les autres modéles d'ailleurs aussi, ne citent que l'electron rayonne des ondes EM que lorsqu'il retourne a sa position initiale.

Dommage.
Pourtant sa parait logique qu'un electron oscille moins vite lorsqu'il s'eloigne du noyau, a moins justement que l'energie apportée
a l'electron pendant son éloignement (excitation) freine son oscillation propre...
Principe que je trouve logique d'ailleurs.

Bah, avec le temps on en saura plus.
Mais c'est quand méme byzarre que sous certaines conditions, il y ai des réactions inverses, comme si la polarité de l'electron s'inversais...
:?:
Les cas les plus fréquents je les ai constatés surtout en trés basses fréquences, proche du ZERO Hz... là où toutes les fréquences naissent :lol:

Mouhai, on peux pas oublier les autres possibilités, indirectes, comme une simple inversion des lignes de champs electriques alors qu'il n'y a aucune inversion polaire de leurs sources...juste une forme de "déviation" a 180 degrés... :?:

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » mar. 7 janv. 2020 14:54

Salut Peter,

C'est le problème de la physique quantique, du moins la mécanique quantique.
Tout est basé sur l'atome de Bohr. Hors ce modèle ne fonctionne que pour l'hydrogène.
La structure mécanique de tous les autres atomes dépendent de ce modèle.
D'ailleurs, on parle de rayon atomique moyen qui est basé que sur le modèle de Bohr, donc c'est une moyenne.

Je pense quand tu parles de rayonnement EM, tu veux parler de photon.

Pour les fréquences, il faut que je regarde sur mes notes que je n'ai pas là.

Quand tu parles d'inversion de polarité de l'électron, je ne pense pas que ce soit possible, car rien ne le permettrait.
De plus si la polarité s'inversait, l'électron serait éjecté de son orbite entre la charge électrique identique au proton + la force d'inertie, plus rien ne permettrait à l'électron d'être rattaché à son noyau correspondant.

Pour les basses fréquences, peut être qu'il y a des harmoniques ?

Avatar du membre
peterpan57
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 4048
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 04:20
Localisation : Lorraine 57

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par peterpan57 » mar. 7 janv. 2020 22:31

En théorie, la polarité electrique de l'electron ne s'inverse pas.

Pourtant, ils arrivent a créer des Positrons avec de la Matiére... !
Donc en toute logique la Matiére est composée aussi d'anti-matiére.


Donc si une particule d'anti-matiére doit étre créée, mais que l'energie est insuffisante pour l'ejecté a l'ecart de ses "confréres/soeurs" matiére...

alors il est probable qu'elle puisse se manifester "en surface" de la particule "mére" sous...."traitement",
et donc inverser temporairement les caractéristiques electriques et magnétiques de cette particule "mére".

C'est qui est d'une probabilité et logique... bien claire n'est ce pas ? :lol: :P

Phil.Alb
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 490
Enregistré le : lun. 10 oct. 2016 18:15
Localisation : Sud Ouest Landes

Re: champs magnétique, champ électrique

Message non lu par Phil.Alb » mar. 7 janv. 2020 23:55

Euhhh ????

Bon j'ai retrouvé les fréquences de l'électron
Avec l'effet Vialle :
La couche quantique n=1 vibre à 23,881 MHz
La couche quantique n=2 vibre à 20,082 MHz
n=3 vibre à 18,146 MHz
n=4 vibre à 16,887 MHz
n=5 vibre à 15,971 MHz

Ces vibrations sont sur une exponentielle amortie et le signal de réamorçage se fait à une fréquence de 45 KHz pour 1 univers donc du double pour les 2 univers temporel, car pour qu'un cycle soit complet, il faut qu'il y ait l'onde qui passe dans les 2 univers. Soit 90 KHZ pour un cycle complet.
peterpan57 a écrit :
mar. 7 janv. 2020 22:31
Pourtant, ils arrivent a créer des Positrons avec de la Matiére... !
C'est un ressenti, ou tu as des références ?
Non, je suis allé voir :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Positon
Et gaffe, on est sur du rayonnement bêta, tu vas bientôt être radioactif :lol:
En effet, mais si on lit bien c'est une interprétation de l'équation de Dirac :
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_de_Dirac
Et l'équation de Dirac, c'est pour essayer de rendre linéaire l'équation de Schrödinger :
Voilà en remontant la source, on retombe sur cette fichu équation qui est le résultat de statistique : la fonction d'onde !
Encore une histoire de chat !
Et pendant ce temps les souris danse !
Toujours le même dilemme, pourquoi ne pas revenir sur une base saine ?

Je vais donné un exemple tout con :
Prenons le nombre d'or :
On peut calculer le nombre d'or à partir d'une équation :
En fait Phi est la solution positive de x²-x-1=0.
Quand on résous cette équation on obtient 2 solutions :
La positive = (1+rac(5)) / 2 = 1,6180339887498948482045868343656 qui est le nombre d'or (phi)
et la négative = (1-rac(5)) / 2 = -0,61803398874989484820458683436564 = ???? exactement c'est = -1/(phi)
Donc, si je prend ton raisonnement de l'électron et du positon, alors la solution négative serait l'anti-phi. Or la solution que l'on trouve c'est l'inverse et le négatif en même temps ????

Dans ta logique :
peterpan57 a écrit :
mar. 7 janv. 2020 13:51
Pourtant sa parait logique qu'un electron oscille moins vite lorsqu'il s'eloigne du noyau, a moins justement que l'energie apportée
a l'electron pendant son éloignement (excitation) freine son oscillation propre...
Principe que je trouve logique d'ailleurs.
C'est du ressenti. ce n'est pas de la logique. Le ressenti peut être trompeur.
Par exemple les fréquences que je te donne sont des calculs d'équations, et tu peux voir que la fréquence diminue plus on s'éloigne du noyau. Je pourrai dire que c'est logique puisque je m'éloigne de l'interaction électromagnétique entre électron et proton, donc il y a moins d'effet. Mais la deuxième partie de ma déduction est un ressenti.
Par contre ce que tu dis sur le ralentissement de l'électron avec l'apport d'une énergie extérieure, en effet, j'adhère.
Oui il y a changement de la masse énergétique, et tu remarqueras que lors d'un apport énergétique, alpha est toujours décroissant, donc il se passera toujours les mêmes phénomènes, mais pour le rendu énergétique alpha est une partie de parabole, il y a donc une courbe croissante, un max puis décroissante, donc dans cet état, il peut y avoir des phénomènes différents mais aussi identiques que pour l'apport énergétique.
C'est une chose qui avait été remarqué avec les balances à disque rotatif.

Donc nos 2 raisonnements nous semblent logique, mais lequel est le bon et y en a t il un de bon ?
C'est pour cela qu'on monte des expériences pour vérifier les équations théoriques et cela a plus de succès que partir d'une expérience et essayer de l'expliquer.
Mais comme personne ne veut s'y intéresser, alors ... tant pis, je continue dans mon coin, tranquillement, à la recherche de la Vérité.
C'est pas grave, il va y avoir bientôt un effondrement ...

Répondre