Les animaux ont une conscience

Forums Les grands sujets… Le coeur des animaux Les animaux ont une conscience

Ce sujet a 4 réponses, 2 participants et a été mis à jour par Isis Isis, il y a 2 mois et 4 semaines.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #65809
    Isis
    IsisParticipant
    @isis

    reconnaissent les scientifiques !

    Une reconnaissance majeure pour les animaux

    -En juillet, (2012) d’éminents scientifiques ont signé la « Déclaration de Cambridge sur la Conscience » reconnaissant que les animaux non-humains sont des êtres conscients. Darwin affirmait, il y a cent cinquante ans, qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces animales. Pourtant, il y a encore quelques décennies, …

    …parler chez l’animal de conscience, c’est-à-dire des états supérieurs de l’activité intellectuelle, eût été inconcevable dans les milieux scientifiques. Il y régnait un climat de «mentaphobie» dénoncé par Donald Griffin, fondateur de l’éthologie cognitive. Ce temps semble définitivement révolu. A l’issue d’un congrès à l’université de Cambridge sur le sujet, des scientifiques internationaux renommés, dont Stephen Hawking, ont signé le 7 juillet une Déclaration de conscience des animaux (3), dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience. Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques».

    Le néocortex n’est donc plus considéré comme indispensable pour penser finement. Dès 1920, on a démontré que les abeilles utilisent des concepts mathématiques pour indiquer leur butin aux congénères. Or les insectes ne possèdent pas de cerveau mais des ganglions nerveux, de même que le poulpe, mollusque de génie ! Ces vingt dernières années, une avalanche de découvertes nous a réconciliés avec le règne animal dont nous nous croyions si éloignés. Les éléphants coopèrent pour trouver des solutions. Les rats estiment plus urgent de délivrer leurs congénères enfermés que de déguster des friandises. Les chimpanzés apprennent à leurs jeunes à fabriquer et à utiliser des outils pour casser des noix. Les grands singes, les dauphins, les cochons, les éléphants et même les pies se reconnaissent dans un miroir, test classique de la conscience de soi que les enfants ne réussissent pas avant 18 mois. Mais les implications ne sont pas uniquement scientifiques. Elles sont aussi éthiques, juridiques et politiques.

    Pourrons-nous continuer de traiter les animaux comme des choses ? Pendant la canicule, les images de ces hangars où s’entassaient les cadavres d’animaux avaient de quoi couper l’appétit de ceux qui ont un cœur en plus d’un estomac.

    Notre code civil témoigne de cette chosification de l’animal, qu’il qualifie archaïquement de bien meuble (article 528) IDEM pour le CANADA quand, en Allemagne ou en Suisse, les animaux sont expressément distingués des choses. Opposés à la reconnaissance juridique de la sensibilité des animaux, les lobbies de la chasse et de l’élevage ont obtenu lors du quinquennat précédent la mise à l’écart de toute réforme en la matière. Bref, en France, les animaux ne pensent pas parce que les chasseurs votent.
    http://wolf-samantha.skynetblogs.be/archive/2012/08/30/animaux-sont-aussi-conscients-que-les-humains.html

    (1) Auteur de «Kamala, une louve dans ma famille», Flammarion, 2012. (2) Auteur de «la Personnalité juridique des animaux jugés au Moyen Age», l’Harmattan, 2012. (3) http://io9.com/5937356/prominent-scientists-sign-declaration-that-animals-have-conscious-awareness-just-like-us.

     

     

    #66805

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    pas besoin d’etre scientifique pour s’apercevoir que les animaux ont une conscience a qui les cotoient

    comme pas besoin d’etre scientifique pour savoir que les animaux savent s’exprimer meme s’ils n »ont pas la parole contrairement a certains humains oserais je dire.

    #66808

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    lu recemment sinon qu’un pov »type s’est pris 6 mois pour avoir tué en le massacrant un pauvre chat qui avait eu le malheur d’uriner sur son scooter.

    voila un exemple type d’humain sans conscience qui trouve surement normal de se defouler sur un animal

    quand il est frustré et de ce que j’ai lu, il n’en était pas a son coup d’essai.

    en plus des 6 mois il aurait du avoir en plus de l’interdiction de posseder un animal, l’obligation de faire des heures dans un refuge pour animaux histoire de se rendre compte (si il peut intellectuellement) que l’animal c’est surtout lui dans cette histoire.

     

    #66809
    Isis
    IsisParticipant
    @isis

    je suis d’accord, mais seuls ceux qui en ont et surtout qui les observent peuvent être témoins de tout ça.

    Les autres, ceux qui les regardent de haut parce que ce ne sont « que » des animaux, ne sont absolument pas conscients de cette réalité.

    Regarde ceux qui les torturent dans les labos, « mais ce sont des souris » disent-ils ahuris si on leur fait une réflexion. Ah oui ? et les souris ne souffrent pas ? tout comme les chiens, chats, lapins, singes etc… ? « il faut bien faire avancer la science » disent-ils comme pour s’exonérer des souffrances dont ils sont responsables !

    je suis indignée parce que cela existe encore alors qu’il est archi prouvé que les expériences faites sur des cellules-souche sont plus performantes que celles sur les animaux ! et donc que l’on pourrait se passer d’eux et les laisser vivre leur vie.

     

    #66810
    Isis
    IsisParticipant
    @isis

    et moi en lisant qu’un type qui avait tué son chien en l’attachant à sa voiture et en le traînant sur des kilomètres, n’a même pas été inquiété !

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.