phenomène de societé?

Forums Les grands sujets… L’actualité générale phenomène de societé?

Mots-clés : 

Ce sujet a 16 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  demisaison, il y a 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #86445

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    balance ton porc!

    que pensez vous de ce phénomène collectif internet que personnellement je trouve plutot inquiétant pour l’avenir du vivre ensemble entre hommes et femmes.

    et de ce que j’ai compris ce balance ton porc est né suite au soit disantes affaires de harcelement dans le monde du cinéma.

    quelle découverte

    j’écris soit disantes affaires car  pour moi quand une femme accepte pour un role ou un interet financier de passer a la casserole afin de se faire une place dans ce monde la, je trouve facile après de se reveiller 10 ou 20 ans après pour clamer avoir eté forcée quand le gros salopard qui a fait abus de pouvoir est tombé de son piedestal.

    alors faut il après hurler avec les loups? je suis pour ma part pas persuadée que cela changera quoi que se soit les suites de ce balance ton porc si ce n’est se diriger de plus en plus dans un monde comme les usa ou le simple fait de tenir une porte a une femme ou de la regarder se terminera par un procès pour harcèlement.

     

    et vous,quel est votre point de vue  sur ce phénomène qui embrase internet?

     

     

     

  • #86451
    Isis
    IsisParticipant
    @isis

    Une femme qui veut être respectée sait très bien le faire. j’ai eu à faire à ce type d’homme, allant beaucoup sur les chantiers et j’étais alors une très jolie femme, mais jamais personne ne m’a manqué de respect soit verbalement soit physiquement, je savais tenir à distance les plus hasardeux d’entre eux.

    aussi je pense que si des femmes se sont retrouvées entre les mains de types sans complexes c’est qu’elles l’ont bien voulu.

    Je ne parle évidemment pas de celles qui se sont fait violer dans un couloir en rentrant chez elles – cela est arrivé il y a quelques années à la mère d’un ami, 80 ans !  elle était sortie pour mettre la poubelle sur le trottoir, le gars l’a bousculée pour la faire rentrer dans le couloir et l’a violée ! – ou dans un lieu désert, elles ne sont pas en cause.

    Pour avoir aussi fréquenté le milieu cinéma lorsque j’avais 20 ans, je me souviens bien des hommes qu’il fallait éviter et ceux que l’on pouvait fréquenter tranquillement car ils étaient sérieux, pour le travail. En fait à l’époque quelques uns seulement étaient à éviter et il y avait beaucoup plus d’homosexuels que de prédateurs. mais j’avais constaté aussi que nombre de jeunes femmes étaient prêtes à se coucher pour avoir un rôle même petit, même une figuration dans un film.

    j’ai joué au théâtre, j’ai tourné dans deux films, et jamais je n’ai été ennuyée et j’ai connu de merveilleuses actrices qui ont eu une vie de famille harmonieuse et réussie et n’ont jamais eu de problèmes sachant se tenir et tenir les partenaires trop entreprenants à distance.

    Avec la libéralisation des mœurs, les hommes sont devenus aussi plus hardis qu’ils ne l’étaient, ils se croient tout permis et n’ont plus aucune considération pour les femmes,   l’attrait de l’argent facilement gagné, a fait je crois que beaucoup de femmes le sont devenues « faciles ». Regardez bien les photos où elles se pavanent avec ce gros porc, dont l’aspect seul m’aurait fait fuir, elles sont tout sourire, et maintenant elles pleurent , non mais laissez moi rire, ce qu’elles veulent, la jeunesse et la beauté étant derrière elles, c’est toucher un peu, ou beaucoup, d’argent, pour assurer une partie de leur âge mûr, voire de leur vieillesse ! Alors haro sur le baudet et que la plus chanceuse gagne ! Je ne les plains absolument pas…

    J’aurais de la compassion pour une mère de famille qui élève seule son ou ses gosses et dont le patron est un abuseur, parce que soit elle quitte sans indemnités son travail et ne sais plus comment elle va vivre et faire vivre sa tribu, soit elle subit les attouchements et autres.

    Pour moi je sais que, un j’aurai flanqué une bonne paire de claques à l’individu et deux, je serais partie quelles qu’en soient les retombées, mais je comprends que d’autres n’en aient pas le courage et pensent d’abord aux enfants. C’est un choix difficile à faire pour beaucoup… le manque de travail, la peur de se retrouver à la rue, changent bien les mentalités…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Isis Isis.
  • #86589

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    merci bien isis pour ton avis  exprimé et qui rejoins sur beaucoup de points ma vision du truc.

    car oui comme toi je penses qu’une femme qui veut se faire respecter, sait en général le faire comprendre.

    meme si pour  une jeune femme qui vient de sortir de l’oeuf  et qui ne connais pas encore grand chose de la vie, cela est surement moins evident de savoir mettre des limites

    mais c’est comme tout ça s’apprend et si une jeune actrice débutante ne pense pas au danger eventuel alors qu’elle veut lancer sa carrière, j’ose penser que la famille, les proches, les amis etc peuvent et devraient au moins tenter alerter sur les dangers qu’il peut y avoir dans ce  milieu du cinéma et du pouvoir de ceux qui font et défont les carrières

    car ces pratiques existent depuis la nuit des temps dans ce milieu

    comment par exemple s’est construite la carrière d’une marilyn Monroe? noyée dans un troupeau de filles qui revaient toutes de faire carrière a hollywood comme elle et a une autre epoque

    par son talent? c’te bonne blague.

     

    j’ai regardé et ecouté sinon le ‘temoignage » de asia argento passé a envoyé special

    et si je peux entendre que la peur peut faire taire et accepter certaines choses, j’ai egalement et surtout entendu que son silence après son viol par Weinstein etait aussi parce que si elle le denoncait, son film ne sortirais pas et que ce film qui allait lancer sa carrière allait surement obtenir un prix.

    donc pour moi et ce meme si mon propos peut paraitre dur, elle a choisi l’interet de sa carrière a venir plutot que de choisir sa dignité de femme, alors venir pleurer après je le répete mais je trouve ça trop facile.

    et limite je trouve meme que son temoignage ca décrédibilise la parole de toutes ces femmes victimes elles aussi d’un viol mais sans carrière et notoriété a la clef ensuite.

     

     

     

     

     

     

  • #86592
    Isis
    IsisParticipant
    @isis

    J’ai vu cela au temps jadis autour de moi, mais il ne s’agissait même plus de viol, puisque la « victime » était consentante afin d’obtenir un rôle, et bien souvent elle ne l’avait même pas ! Alors crier au viol après, cela me fait doucement rigoler !

    • #86611
      voltigeur
      voltigeurAdmin bbPress
      @voltige

      @ Graine de Piaf, on appelle pas ça « la promotion canapé » ? 😉 😇

  • #86594
    Myriamsoubie
    MyriamsoubieParticipant
    @myriamsoubie

    que la paix vous accompagne.

     

    Je trouve ce phénomène très important. cela permet de libérer la parole des victimes. Ainsi les gros porcs sont enfin désigné et mit au grand jour par plusieurs victimes. C’est une victoire!

    Vous accusez ses femmes d’avoir vendue leur dignité pour réussir ce qu’elles voulaient réussir et que, de ce fait, elles feraient mieux de se taire que de crier haut et fort ce qu’elles ont subit. Moi je serais plutôt d’avis de dénoncer que de gros porcsprofite de l’envie de réussir, de naïveté, de faiblesse qu’elle qu’elle soit pour violer l’intimité d’une personne.

    si une pute se fait violer est ce qu’elle à le droit de parler?

    En faite c’est vous qui dites aux victimes quand elles ont le droit de parler. Et la femme en mini jupe qui se fait violer dans une ruelle ben c’est de sa faute? alors quecelle en djellaba c’est pas de sa faute?

    allons encore plus loin dans votre raisonnement. un enfant qui va s’asseoir sur les genoux d’un homme c’est de sa faute si il se fait violer. S’il dit oui pour un jouet à la clé c’est de sa faute n’est ce pas?

    En tout les cas je salue le courage de ses femmes, d’avoir osé parler et j’invite à lancer le phénomène « alance tonpedophile »

  • #86595
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Je ne suis pas d’accord avec vous. Comme il y a plusieurs types d’hommes, il y a aussi plusieurs types de femmes. Des femmes énergiques, puissantes, des forts caractères. On les dits souvent de « type masculin ».

    Et il y a des femmes dites de « type féminin », voir « séductrice » ou encore « hyperféminines » sans qu’elles n’y soient pour rien. Je l’ai appris en faisant un stage sur « cerveau gauche/cerveau droit » parlant des gauchères, gauchers, droitières, droitiers.

    Mais il y a aussi ce que j’appellerais les victimes, celles qui portent en elles l’énergie de la victime. Il leur arrive bien des déboires tant qu’elles n’ont pas conscience qu’elles jouent ce rôle de victime. Parfois un rôle qui vient de l’enfance, de l’éducation, de ce que le père ou le beau-père lui aura fait subir…

    Donc non, il ne suffit pas de dire non. Il faut développer une énergie qui fait que le prédateur va la sentir et ne s’y frottera même pas.

    Bien sûr, je ne parlerai pas des femmes qui, sciemment, acceptent la promotion sur canapé. Mais on peut aussi, peut-être, comprendre que certaines ne voient pas d’autres solutions pour poursuivre une carrière passionnante, que d’entrer dans ce système pourri. Il y a des femmes -comme des hommes – très influençables.

    Il me semble de ce fait difficile de leur jeter la pierre, raisonnant à partir de caractères forts comme les vôtres.

     

    • #86672

      demisaisonParticipant
      @demisaison

      myriamsoubie

      je n’accuse pas ces femmes comédiennes d’avoir couché par interet pour leur carrière avec plus ou moins d’envie

       

      je dis  juste  que de mon point de vue elles n’assument pas pour la plupart la conséquence de leurs actes  passés plus ou moins consentis tacitement avant tout (et surement regrettés aujourd’hui un peu)

      et ce phènomène d’abus existe dans toute classe sociale, professionnelle etc car c’est  bien de l’abus de pouvoir qu’il s’agit derrière tout ça

      qu’il soit masculin comme feminin  d’ailleurs alors ne commence pas a   m’ faire un procès d’intention par ce que nous n’avons pas les memes angles de vue  sur certains sujets.

      je te perçois démarrant  au quart de tour sur ce sujet en prenant sans nuance la défense de toutes les femmes

      c’est le cas? parce que pour moi rien n’est tout noir, ni tout blanc chez l’homme comme chez la femme.

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

    • #86674

      demisaisonParticipant
      @demisaison

      tout a fait biquette s’agit pas de jeter la pierre a une femme qui couche  pour sa carrière

      ça  la regarde avant tout.

      mais le discours victimaires pour certaines après me revulses tout autant  que le salopard ayant fait abus d’un pouvoir quelconque.

       

      je lis par ailleurs que tu parles de certains medecins  limites

      j’ai connu ca egalement comme d’autres et comme beaucoup de femmes surement dans leur vie

      ayant eu a subir a un moment donné ou pour un temps plus long un homme lourd mais il y a surement d’autres manieres que d’aller chouiner ça sur twitter voir au infos

      d’ailleurs vu cette semaine une jeune fille interrogée sur ces affreux mecs qui leur demandent leur numèros de telephone, elle avait une preuve par sms qu’elle a lu pour dénoncer ce harceleur  et ce sms disait dans les grandes lignes:

       

      bonjour , je ne suis pas un mauvais garçon bref, message d’une platitude mievre

      mais c’etait un harceleur des rues dixit cette jeune femme  qui s’est sentie  obligée de donner son numero.

      et  le reportage s’est terminé avec ce fameut numero a donner au mechant qui veut faire ta connaissance dans la rue

      grace au numero qui envoie un sms au harceleur lui expliquant que c’est pas bien.

      la femme se sent rassurée car il ne lui serait pas venu a l’idée avant ce numero  en cas de prise de connaissance de la gente masculine de donner un numero pipeau au mec qui la gonfle.

      alors je veux pas dire mais la ce reportage etait bien explicite mais que sur un truc j’ai trouvé

      le manque de jugeotte de certaines petites nanas.

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

  • #86597
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Autre chose: on ne parle pas des médecins, et pourtant… j’ai eu 3 fois le cas ! Je devais vraiment jouer ce rôle de victime !!

    1. Quand je suis rentrée dans l’administration (j’en suis sortie, ouf ): visite médicale obligatoire. Le toubib me demande d’enlever mon soutien-gorge.
    2.  Quand j’ai passé le permis ambulance: idem. Soit-disant, bien entendu, pour vérifier si je n’avais pas de cancer du sein. Comme si cela empêchait de conduire, ni plus ni moins qu’un cancer des testicules …
    3.  J’étais crevée, enrhumée, visite médicale pour demander 3 jours d’arrêt, histoire de reprendre pied. Le toubib me tâte les seins sur le soutien-gorge ! Oui oui ! Je voulais mes 3 jours ou non ? J’étais en état de faiblesse, et le salop en a profité. Même si cela, après coup, m’a fait rire car franchement…

    Trois, cela suffit. A la visite médicale suivante, au travail, j’ai prévenu dès mon entrée dans le cabinet. Le toubib a fait l’offusqué ! Mais au moins j’étais tranquille. A chaque question qui ne concernait pas le boulot et ma capacité à le faire, j’ai refusé même de répondre.

    J’avais aussi averti la médecine du travail qui m’a confirmé que ce genre d’attouchements était interdit.

    Non, messieurs les toubibs, vous n’avez pas tous les droits.

  • #86608
    Orne Akasha
    Orne AkashaParticipant
    @orne-akasha

    Bonsoir les Blacksheeps 😍

     

    J’ai toujours été une femme extravertie au contact facile. Et .. au physique avantageux.  Mais j’ai toujours su me faire respectée pourtant je parle à tout le monde, je ne fais pas de différence, je suis fort à l’écoute, je pense que c’est c’est ça qui joue beaucoup, le fait que je parle à tout le monde, que je ne suis pas médisante, joue en ma faveur.

    Il n’empêche, j’ai eu le malheur de tombé sur un PN (pervers narcissique), donc être traité et rabaissée, sous l’emprise d’un « être » , je sais ce que c’est… Jamais j’aurais pensé que cela puisse m’arriver, avec mon gros caractère, et pourtant.. Il m’a fallu trois ans pour réussir à le quitter, inutile de vous dire la calvaire, j’ai été avec lui de 2010 à 2013,  et c’est la même année directement que je l’ai quitté, que je suis revenue auprès de Orné, en février.

     

    Il m’a fallu du temps pour me reconstruire, mentalement et même physiquement, j’avais maigris… et j’étais fort fatiguée, matériellement aussi, je n’avais plus rien, il avait fait en sorte que je sois totalement dépendant de lui.  Au départ, si j’étais revenue chez Orné, c’était pour qu’il m’aide, mais nos sentiments resté très fort aux fils des années passée sont vite revenu à la surface, néanmoins ls nous aura fallu du temps pour vraiment parler d’un nouveau départ, le fait est que la vie autant pour lui que pour moi avait laissé des traces, on avais chacun des problèmes jusqu’au cou, donc bizarrement  au début on étais plus deux personnes en cohabitation qui de temps à autres couchaient ensemble. On a même envisagé le fiasco, puis je ne sais pas le fait de penser ça, à déclenché quelque chose en nous, on a commencer à aller mieux aussi, et on c’est réellement redécouvert.

     

    Nos expériences mené chacun de son côté durant près de 13 ans nous aura été salutaire, on aura gagné suffisamment en maturité pour reprendre un vrai départ.

    Sinon pour recoller plus au sujet, je n’ai pas eue qu’affaire à un PN, j’ai aussi vécu un viol assez violent, c’était en 2007, par plusieurs hommes, ils ont fait une tournante avec moi, je suis tombée dans un vrai traquenard et j’ai été droguée au Rohypnol…. Ce qui fut en quelque sorte « ma chance », vu que je ne me souvient de presque rien..

    Au fait pour reprendre au début, j’étais en boite, je me suis faites draguée par un beau garçon qui m’a ramenée chez lui, mais ils y avaient deux autres types, ils m’ont d’abord demandé si j’étais d’accord pour une partouze, j’ai refusée et voulu partir. Ils n’ont pas voulu … Ils ont insisté, puis ils ont fait la feinte de se calmer un peu on a alors  bu un verre, c’est là que j’ai été droguée..  C’est les test de ma prise de sang qui a détecté le Rohypnol.. Je sais très bien que par après j’ai été brutalement violée, j’ai des bribes d’images, puis au final je me suis réveillée dans un squat, à moitié à poil avec un vieux tee-shirt qui n’était pas à moi, je saignais de tout les orifices… j’avais mal partout, je n’arrivais pas à me levée et me tenir debout, j’avais trop mal, surtout aux entre-jambes (sic), il m’a fallu je ne sais combien de temps pour atteindre le trottoir, ou d’ailleurs je suis retombée dans les vapes..  C’est par après que j’ai appris ça, par un ambulancier. On m’a donc fait un quid du viol qui s’avérera concluant. . Je n’ai plus parler durant dix jours, je ne voulais pas m’alimenter, je l’étais par baxter. J’étais comme morte.. Je n’ai pu donner de renseignements solides aux flics, leur putain d’enquête a du être nul, car retrouver le mec du dancing devait être pas bien compliqué… L’ennui c’était sur Bruxelles et non un lieu ou j’avais mes habitudes aussi..  Donc même à titre privé nos recherches ont été infructueuses, sans doute a-t-il mieux valu, on ne le saura jamais.

     

    Il m’a été incapable d’en parler durant des années, j’étais en colère sur moi même, sur la vie, les gens, mes parents de m’avoir mise au monde, ma famille, mes amis, la terre entière.. Même chez une psy je n’aurai pu aller, ce n’est que récemment que j’y arrive, j’en éprouve aussi le besoin dorénavant c’est cathartique. même si ça me fait encore pleurer et que mes chairs et mon âme n’ont pas encore oublié cette épreuve..

     

    Akasha.

     

     

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 4 jours par Orne Akasha Orne Akasha.
    • #86675

      demisaisonParticipant
      @demisaison

      akasha merci pour ton temoignage cash

      a travers tes inters sur le blog j’ai bien perçue que tu etais une personne sincere.

      et je vais pas entrer dans un devellopement de ton histoire partagée avec tous

      il y a parfois des inters ou il y a rien a dire, juste ecouter.

       

       

       

    • #86676
      Orne Akasha
      Orne AkashaParticipant
      @orne-akasha

      Coucou Demisaison 😃

       

      De rien dis et merci à toi surtout. Merci de m’avoir donner l’occasion de m’exprimer sur mon histoire.

      Au fait ce n’était pas prémédité, au départ je ne voulais que m’exprimer sur mon ex, puis j’ai senti que je pouvais aussi aller plus loin… Voilà.

       

      Belle soirée à tous, bizou 💗

       

      Akasha.

  • #86619
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Dur témoignage que le tien, Akasha, merci de ta confiance. Tu montres bien là que même des femmes qui paraissent fortes peuvent se faire avoir, les moyens qu’utilisent ces … sont bien rodés et nulle femme ne peut y échapper, sauf à ne pas fréquenter ces lieux là.

    J’ai entendu ce midi à la radio une femme qui disait venir de la campagne. Elle a du prendre plusieurs fois le métro et se faisait peloter à chaque fois ! Du coup elle ne le prend plus. Elle ne comprenait pas, venant d’une campagne tranquille, ces façons de faire.

    On en peut pas comprendre, c’est certain. Cette campagne vaut ce qu’elle vaut, mais elle libère la parole de bien des femmes, et même certains hommes apportent leurs témoignages. Car il leur arrive aussi parfois de subir des sévices.

  • #86639
    Orne Akasha
    Orne AkashaParticipant
    @orne-akasha

    Merci de m’avoir lue 😊

     

    C’est nécessaire pour moi de l’exprimer et ce, de la façon la plus crue possible, même si cela peu paraitre déconcertant pour le lecteur. C’est cathartique ça me permet d’évacuer cette rage et se dégoût de moi même, ce sentiment de culpabilité qui m’a rongée jusqu’à lors… Je me suis trouvée conne et totalement irresponsable.

    J’en ai aussi beaucoup voulu à tout les hommes, que je trouvaient dégoûtant, faire l’amour m’était devenu impossible rien que le fait de l’envisager me faisait vomir au sens premier du terme. Il n’y a qu’avec une autre femme qui m’était possible et encore dans une certaines mesure (sic).

     

    Puis environs 4 ans plus tard, c’est avec Orné que je voyais seulement de façon occasionnelle à l’époque où j’ai pu réapprendre à aller avec un homme, car lui ne me dégoûtait pas..

     

    Akasha.

  • #86752

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    a chaque jour de nouvelles « revelations » denonciations dans le monde du cinéma

    aujourd’hui c’est Adjani et une actrice espagnole qui elle, pas de bol est passé deux fois sous le gros salopard Weinstein

    je suppose que la premiere fois ne lui avait pas suffit ( humour noir je précise)

     

     

     

  • #86878

    demisaisonParticipant
    @demisaison

    lu  cette semaine que macha Meril avait tenu un discours sur ce sujet plutot a contre courant

    de ce que l’on peut lire ou entendre ici ou la.

    oserais je dire que dans ce déferlement de paroles  ou la femme est forcement victime, que cela fait du bien a entendre?

    allez,oui j’ose 🙂

     

     

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.