Sentinelle: un documentaire en préparation.

Forums Entraide et conseils entre membres Témoignages et demandes d’aide Sentinelle: un documentaire en préparation.

Mots-clés : 

Ce sujet a 7 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Nrico Nrico, il y a 2 mois et 1 semaine.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #84440

    roro95Participant
    @roro95

    Bonjour, je me permets d’attirer votre attention sur un film qui va concerner d’entres vous, en cours de préparation. « Depuis 2 ans la relation des français à l’armée a changé :les treillis et les famas ont fait irruption dans notre quotidien. Dans les rues, devant les gares, sous les monuments, avec l’opération Sentinelle prés 25 000 soldats ont été recrutés. Pas un jour ou presque sans qu’on ne croise ces jeunes soldats anonymes et muets, à qui personne ou presque ne parle ni ne regarde vraiment. Les militaires sont partout, pourtant on ne les entend nulle part. Qu’ont-ils en tète en patrouillant ? Pourquoi s’engagent-ils? Comment vivent-ils cette page de notre histoire marquée par le terrorisme de masse ? Ont-ils peur ? Craignent-ils d’être visés et aiment ils leur métier ? Comment vivent ils l’éloignement de leur famille ? Comment sont les conditions d’hébergement lors des déploiement Sentinelle ?etc..

    Je réalise actuellement un documentaire et j’aimerais pouvoir échanger a titre strictement informel avec ceux qui le souhaitent. Pour me faire idée.Un anonymat strict ensuite serait donné à ceux qui ne seraient pas contre s’exprimer.

    Possible d’échanger par mail ou téléphone si intéressés.

    Merci beaucoup de votre attention.

     

    #84448
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Voilà des sentiments bien humains, compatissants à leur sujet.

    On peut faire la même chose avec bien des gens qui sont obligés de s’expatrier pour bosser, dans des conditions souvent difficiles aussi, même si leur vie n’est pas toujours en danger. La peur est une émotion bien normale, et tout soldat qui s’engage doit bien comprendre qu’il vivra avec elle toute sa vie. Souvent, c’est ce côté excitant qui les fait s’enrôler. Sur le terrain, après… c’est autre chose…

    Enfin, je parle du soldat de base parce que, côté gradés, bien tranquilles dans leur bureau, envoyant les soldats se faire tuer, il faudrait aussi les interroger…Comment peuvent-ils vivre avec sur la conscience des hommes se battant sur le terrain ?

    Combien de Français morts depuis ? 500 je crois, non ?

    #84460
    Peterpan57
    Peterpan57Participant
    @peterpan57

    Il est bon de parler de TOUT, et le partager, tant qu’on a encore cette liberté alors ce documentaire est une bonne chose, courage, et merci du partage.

    #84466
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Bien sûr Peter, l’idée est excellente quoi qu’il en soit.

    #84684

    roro95Participant
    @roro95

    merci de votre attention, c’est une bonne chose certes mais pour le moment peu de gens ont accepté de témoigner…

    A bon entendeur .

    07 86 09 07 07

    #84685
    Peterpan57
    Peterpan57Participant
    @peterpan57

    je pense qu’il est pas évident d’en trouver, des témoignages, autant coté Sentinelles que coté public/victimes, a mon avis il faut proceder autrement et beaucoup utiliser les reseaux sociaux pour trouver des contacts, mais il y a surement une question de peurs/angoisses que les temoins doivent gerer avant de temoigner

    #84724
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Il faut pouvoir toucher les femmes et les enfants (majeurs) de ces soldats. Mais tu y a certainement pensé !

    #84751
    Nrico
    NricoAdmin bbPress
    @nrico

    Très bonne idée que de vouloir faire un docu sur ce sujet, mais c’est vrai que ça ne va pas être simple, et ce, pour 2 principales distinctes:

    La 1ere, c’est que depuis les années 2000 est devenue une armée professionnelle, et ça a changé l’armée elle même et ainsi que l’idée que peut se faire le public de sa propre armée. Le gouvernement a préféré arrêter le service militaire, éradiquant la base de tous les régiments français, à savoir les appelés (qui s’occupaient de toutes les tâches « ingrates » mais formatrices inhérentes au fonctionnement de chaque régiment) les remplaçant par des contractuels et de la sous-traitance, et opté pour une gestion de ses effectifs à la sauce « grande entreprise », préférant les jeunes à contrats courts et à forte rotation, aux engagés volontaires de carrière, qui pouvaient représenter entre 60 et 80% de tous le contingent présent dans les régiments avant 2000.

    Et la 2ème, c’est le contrat de non divulgation de matériel informatif quel qu’il soit signé par tout militaire sous contrat avant même d’être gradé et opérationnel. En gros, vous ne devez dire que ce qu’on vous dit de dire, c’est aussi simple que ça. Et vu qu’on matraque les jeunes recrues avec ce corps dont ils font partie, de cette famille que peut représenter la section, le bataillon, le régiment, ainsi que le corps d’armée (infanterie, artillerie, transmission…) la sensation de trahison en est décuplée, et n’aide pas à sortir du rang. (Ce n’est aujourd’hui, à mon sens, plus une raison… et respect à ces généraux qui ont déjà essayé!)
    Mais ça en fait de véritables Lanceurs d’Alerte si il le font, et lorsqu’on voit combien il en sort, de tous les côtés de cette société nauséabonde, que ça soit des professeurs, des professionnels de la santé et même certains flics, pourquoi pas des militaires, aujourd’hui?

    J’ai de l’espoir 😉

    Je pourrai te donner un plus de détails en privé si ça t’intéresse Roro95, ayant été engagé volontaire de 2000 à 2004, j’aurai quelque trucs qui pourrait peut être te permettre d’avoir cette vision globale de cette époque, charnière pour l’armée en général, avant d’avoir à comprendre la vision d’un militaire d’aujourd’hui.
    Pour faire encore mieux, il te faudrait aussi, si je peux me permettre, avoir la version de quelque milis de carrière d’avant les années 2000. Celle là reflète plus la vison du militaire que les gens se font, de carrière, à fond pour son pays, sa patrie et ses compatriotes, ou seulement pour sa propre carrière (et oui, il y en a aussi à l’armée des gens comme ça) et permettrai au plus grand nombre de voir l’évolution au sein même de l’armée, de comparer, et de mieux comprendre pourquoi on en est là aujourd’hui.

    Ajout: as-tu écouté cette conférence?

    Vidéo de la conférence de Véronique Bouzou : « Génération Treillis, la jeunesse et son armée »

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Nrico Nrico.
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.