Stockage de documents en ligne, attention danger !

Forums Les grands sujets… Sciences Informatique Stockage de documents en ligne, attention danger !

Ce sujet a 5 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Peterpan57 Peterpan57, il y a 3 semaines et 6 jours.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #8017

    Anonymous
    Membre
    @anonymous

    [defil:1aamg9hd]Stockage de documents en ligne, attention danger ![/defil:1aamg9hd]

    Début septembre 2016, de nombreux articles de presse révèlent que la plateforme américaine de stockage de documents en ligne Dropbox a demandé à ses utilisateurs de réinitialiser leur mot de passe. Cette demande fait suite à la divulgation d’un secret bien gardé qui n’a été percé à jour que très récemment. En 2012, en effet, les noms d’utilisateurs et les mots de passe de 68 millions de clients de Dropbox ont été volés. On ignore qui a commis ce larcin. Le vol n’a été rendu public que parce que, on ne sait comment, les 68 millions d’identifiants se sont retrouvés en ligne.

    [align=center:1aamg9hd][/align:1aamg9hd]
    [align=center:1aamg9hd]Serveur de stockage dans un centre de données[/align:1aamg9hd]
    Cette information met en lumière la vulnérabilité du stockage de données en ligne. Dropbox n’est qu’une plateforme de stockage de données parmi d’autres. Il en existe bien d’autres. Dès 2008, des critiques avaient fusé à l’encontre de ce qu’on appelle en anglais le cloud computing : pour Richard Stallman, à l’origine du projet GNU, l’informatique dans le nuage « est un piège », les utilisateurs n’ont plus de contrôle sur leurs données. Il estime que ce n’est en fait qu’une simple mode, qui passera vite. Larry Ellison, fondateur d’Oracle, pensait à l’époque la même chose.

    Mais cela va beaucoup plus loin. La mode n’est pas passée et des millions d’utilisateurs ont recours aujourd’hui à ce que l’on peut nommer à juste titre la façon la plus risquée de gérer ses données. La divulgation récente du vol des données de Dropbox commis en 2012 est là pour nous le rappeler.

    Il faut donc insister : le stockage local des données est la seule attitude sans risque. Leur cryptage peut se révéler utile. Il faut toujours garder à l’esprit que tout ce qui figure sur le web peut être dérobé, piraté, manipulé. Rappelons-nous l’affaire des photos de stars dénudées qui en 2014 avait fait couler beaucoup d’encre (virtuelle) : « les pirates ont puisé dans les serveurs du service de stockage en ligne iCloud d’Apple, mais des services similaires d’autres opérateurs pourraient également être concernés », lit-on dans un article du 3 septembre 2014 cité ci-dessous.

    Annexes :
    1) Qu’appelle-t-on « nuage » ? En voici la description illustrée dans Wikipédia :
    « Le nuage (anglais cloud) est un ensemble de matériels, de raccordements réseau et de logiciels qui fournit des services sophistiqués que les individus et les collectivités peuvent exploiter à volonté depuis n’importe où dans le monde. Le cloud computing est un basculement de tendance : au lieu d’obtenir de la puissance de calcul par acquisition de matériel et de logiciel, le consommateur se sert de puissance mise à sa disposition par un fournisseur via Internet. Les caractéristiques essentielles d’un nuage sont la disponibilité mondiale en libre­service, l’élasticité, l’ouverture, la mutualisation et le paiement à l’usage. »

    [align=center:1aamg9hd][/align:1aamg9hd]

    2) Qu’est-ce que Dropbox précisément ? Voici quelques informations issues de Wikipedia également :
    « Dropbox est un service de stockage et de partage de copies de fichiers locaux en ligne proposé par Dropbox, Inc., entreprise localisée à San Francisco, en Californie. Dropbox fournit des logiciels client pour Microsoft Windows, Mac OS X,GNU/Linux, Android, iOS, BlackBerry OS, Windows Phone ainsi qu’une interface web. Il existe des portages non officiels pour Symbianet MeeGo. »

    Liens intéressants :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cloud_computing
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dropbox
    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/08/31/les-donnees-piratees-de-dropbox-en-2012-refont-surface_4990293_4408996.html
    https://blogs.dropbox.com/dropbox/2016/08/resetting-passwords-to-keep-your-files-safe/
    https://www.theguardian.com/technology/2008/sep/29/cloud.computing.richard.stallman
    http://www.zdnet.fr/actualites/larry-ellison-critique-le-cloud-computing-39383711.htm
    http://www.zdnet.fr/actualites/richard-stallman-denonce-le-caractere-proprietaire-du-cloud-computing-39383753.htm
    http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/03/photos-stars-nues-apple-celebgate_n_5756978.html

    Dany

    #40912
    Peterpan57
    Peterpan57Participant
    @peterpan57

    bon sujet, merci,
    il n’y a pas que le piratage actuellement, les tendances allant a la capitalisation des données, les votres… faut pas s’étonner que Big-Pharma consulte vos dossiers médicaux, pourtant confidentiels.

    #40913
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Il ne me viendrait jamais à l’idée de stocker mes données en ligne, fusse le moindre des dossiers ! C’est stupéfiant de constater la bêtise de bien des gens. Même si cela pouvait être… « pratique ». Il ne faut pas faire n’importe quoi au motif que c’est « pratique » !

    #87016
    Peterpan57
    Peterpan57Participant
    @peterpan57

    Avec la technologie, de nombreux nouveaux liens interessants émergent aussi:

    Congrès des pharmaciens : les officines ont besoin de la transformation numérique

    Congrès des pharmaciens : les officines ont besoin de la transformation numérique

    RFID
    http://www.rfidjournal.com/videos/

    L’INTERNET DES OBJETS : CONNECTER VOS CAPTEURS AUX RÉSEAUX IOT !
    http://blog.xebia.fr/2016/02/26/linternet-des-objets-2-connecter-vos-capteurs-aux-reseaux-iot/

    #87020
    Biquette
    BiquetteParticipant
    @biquette

    Pourquoi pas ? Tant qu’on y est…Les médicaments sont déjà toxiques pour la plupart, et en plus, ils tremperont dans un brouillard EM supplémentaire, tout comme les pharmaciens. Sans compter les médicaments qui comporteront eux-mêmes une puce qui indiquera au médecin (et à bien d’autres de ce fait) si on a bien pris son cachet. Tiens, j’imagine mon estomac grésiller et envoyer un bip bip pour dire ok, la madame est bien sage, elle a droit à une sucette. Euh, non, parce que la sucette c’est du sucre. Enfin, si, il faut faire travailler l’industrie du sucre et aussi les labo pour fabriquer des produits contre le diabète.

    Alors un autre bip pour indiquer le taux de sucre dans le sang plusieurs fois par jour…

    Bon, ça se complique…

    Je divague, bien sûr… mais il faut dire que la situation s’y prête et ça devient d’un ridicule !

    #87022
    Peterpan57
    Peterpan57Participant
    @peterpan57

    Evidement, le ridicule ira si loin que nos chers futurs objets connectés auront bobo a la téte et qu’il faudra courir a la pharmacie acheter de l’aspirine electronique…

    Bah… tout ceci ne sera pas sans conséquences, et celles prévues ne sont qu’un début.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.