Les limites et l ' Homme.

Un peu de culture car nous ne nous enrichissons jamais suffisamment...

Modérateur : Nrico

mine
Posteur XXL
Posteur XXL
Messages : 510
Enregistré le : jeu. 8 mai 2014 17:04

Les limites et l ' Homme.

Message non lu par mine » jeu. 1 août 2019 12:11

Trois débats nous sont imposés par les élites : le genre, les droits de l’animal, l’euthanasie.
Derrière les bons sentiments affichés on s 'aperçoit que se font jour des conséquences absurdes sinon abjectes.
Si le genre n’est pas lié au sexe, pourquoi ne pas en changer tous les matins ? Si le corps est à la disposition de notre conscience, pourquoi ne pas le modifier à l’infini ?
S’il n’y a pas de différence entre animaux et humains, pourquoi ne pas faire des expériences scientifiques sur les comateux plutôt que sur les animaux ? Pourquoi ne pas avoir de relations sexuelles avec son chien ? Pourquoi les droits de l 'Homme ?
S’il est des vies dignes d’être vécues et d’autres qui ne le sont pas, pourquoi ne pas liquider les « infirmes », y compris les enfants « défectueux » ? Pourquoi ne pas nationaliser les organes des quasi-morts au profit d’humains plus prometteurs ?
Il existe un point commun à toutes ces théories : la volonté d ' effacer les limites. Limites entre les sexes, entre les animaux et les humains, entre les vivants et les morts.
Ce sont ces limites qui nous constituent. Ces théories sont inhumaines.

Avatar du membre
jack57
Big posteur
Big posteur
Messages : 347
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:15
Localisation : Breme d'or

Re: Les limites et l ' Homme.

Message non lu par jack57 » jeu. 1 août 2019 14:48

Salut :hai:

Quand il n'y a plus de morale, il n'y a plus de limite.
La nature a fixé des règles à respecter,un nénuphars ne poussera pas dans le désert,l'homme défie les lois de la nature,en fait il défie Dieu,parce que l'homme (certains) veulent être Dieu.

Quand on laisse mourir de faim et de soif un handicapé qui ne peut plus se défendre sous le prétexte que sa vie n'a plus de sens, la couronne de l'égo sur la tête de l'homme scintille jusqu'au fin fond de l'umbra .

Répondre